TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Courrier des lecteurs : "IATA veut créer son propre GDS mondial"

retour sur la mise en place des frais GDS


Rédigé par La Rédaction le Mardi 25 Avril 2017

Un de nos lecteurs nous a laissé un commentaire analysant ce qu'il se joue sur la mise en place par Lufthansa et Ukraine Int. Airlines de frais pour la réservation de billets via les GDS.



DR : Fotolia, Dade72
DR : Fotolia, Dade72
Certes Resaneo facilite la tâche des agences qui évitent ainsi les sévères critères financiers et cautions exigées pour obtenir ou conserver l'accréditation IATA.

Mais vous occultez un détail important qui oblige les agences de voyages à payer un surcoût sur le prix des billets via les fees que Resaneo facture, solution qui ne peut pas répondre aux besoins des TMC agences de voyages spécialisées Affaire.

Alors que ce soit via le GDS actuellement soit via les fees Résaneo l'agence est obligée par ce biais d'acheter plus cher ses billets que ceux affichés par les compagnies aériennes sur leur propre site de réservations pour court-circuiter la distribution qui a été leur plus grand agent commercial GRATUIT depuis 2005.

NDC - IATA : il faut être prudent

Les deux exemples (Lufthansa et Ukraine int. Airlines ndlr) vont probablement donner des ailes (hum!) à d'autres compagnies ! Historiquement nous avons un exemple avec EMIRATES depuis des années maintenant.

Quant aux nouvelles normes NDC/ IATA, il faut être très prudent car le système est soi disant une norme basée sur un langage ouvert, le XML, l'objectif des compagnies aériennes est d'avoir le contrôle plus fin de leur distribution afin de maximiser leurs revenus en créant leur propre GDS...

Il peut aussi court-circuiter les agences lorsque les compagnies aériennes auront décidé de travailler avec des plateformes internationales (Google Amazon...)

Ace jour il n'y a pas vraiment de discussion ferme et en profondeur entre la profession et IATA sur le sujet, il faut être dès à présent très vigilant sur ce point.

Les agences doivent faire bloc

Il semblerait que les GDS en place y veillent pour survivre pour le moment.

Les agences doivent faire bloc et cesser de payer des avances à IATA qui assoit confortablement sa position dominante et de monopole dans le monde sous prétexte du yield et du pricing pratiqués par les compagnies aériennes.

D'autant que la norme NDC appliquée par les compagnies aériennes génèrera de nouvelles ressources financières pour IATA (licence d'utilisation du standard NDC etc).

IATA veut créer son propre GDS mondial pour ne plus payer de fees aux GDS actuels et contrôler sa distribution.

Que se passera t-il avec le GDS gigantesque IATA ?

Actuellement les forces sont à peu près équilibrées avec 3 GDS reconnus et des outils complémentaires tels que Résanéo Misterfly, Go voyages...

Mais demain ? Que se passera t-il avec le GDS gigantesque IATA ? On constate actuellement, avec les deux exemples que les compagnies aériennes ne respectent plus totalement le principe de l'outil des GDS classiques.

C'est un vrai sujet laissé de côté par la profession ,entre temps IATA travaille pour faire aboutir son projet et imposer encore de nouveaux diktats financiers aux agences de voyages.

IATA pourrait avoir dans un avenir très proche la main mise sur la distribution mondiale, IATA représentant 95% des compagnies aériennes dans le monde.

Wait and see...

M. Sabord

Lu 3193 fois

Notez


1.Posté par westar le 25/04/2017 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Mille Sabord

Sachez que IATA peut acheter Sabre et Amadeus, aussi facilement que vous achetez une baguette à la boulangerie

Creer un GDS ???? les couts de développement sont elevés. Il reviendrai, au mieux, au meme cout, au pire, bien plus cher qu'avec les GDS actuels

se servir de google et amazon ??? ils ne travaillent pas gratuitement ces gens la.......... et un jour, Google et Amazon diront que les clients des compagnes aeriennes sont les leurs.

se vendre soi-meme ??? il leur faudrait investir dans le BtoC et creer des plateformes geantes de relation-client

Ca n a pas de sens, Monsieur M. Sabord............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com