Loading


Courtier aérien, chef projet transport : "L'approche transversale des métiers de l’aérien"

Les fiches métiers de TourMaG.com


Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com retrouvez toutes les informations utiles à votre orientation, avec en bonus le témoignage d'un professionnel. Cette semaine, découvrez : courtier aérien.



Missions

"Il y a les avions d’affaires, les opérations TO, les séries, les vols ponctuels, les hélicos, etc. Nous avons tous les modèles en stock. Si on veut être bon commercial dans ce domaine, on doit être bon dans le technique. On ne vend pas des frigidaires" - DR : C.Moirenc
"Il y a les avions d’affaires, les opérations TO, les séries, les vols ponctuels, les hélicos, etc. Nous avons tous les modèles en stock. Si on veut être bon commercial dans ce domaine, on doit être bon dans le technique. On ne vend pas des frigidaires" - DR : C.Moirenc
Le courtier aérien répond aux demandes d’affrètement aérien des agences de voyages et des TO mais aussi de clients directs.

Il doit être capable de trouver un avion sur commande, presque 24h/24.

Et pour cela doit avoir une connaissance large du secteur aérien dans son ensemble. Il apporte une compétence sur ce domaine technique aux agences et aux clients.

Ses principales missions sont :

- La prospection de nouveaux clients

- Le suivi et la fidélisation de ses partenaires, compagnies et clients

- La recherche de l’avion adapté à la demande du client

- La négociation des tarifs et des services avec la compagnie aérienne sélectionnée

- La rédaction du contrat incluant les spécificités demandées par le client

- La programmation du vol en accord avec la compagnie aérienne

- La préparation du vol

- L’accueil aéroport, le suivi des services à bord

- Le suivi et l’accompagnement éventuel de vols spécifiques

Points forts

- La complémentarité d’un poste à double facette, commerciale et technique

- Le travail au quotidien avec le monde aérien, toujours stimulante

- Les possibilités d’accompagnement de certains affrètements

Formation

Bac +3 dans une école de commerce ou de tourisme. Une expérience dans l’aérien ou en agence est un plus, mais pas indispensable.

Rémunération : de 25 à 50 K€ selon expérience

En général, les courtiers touchent un fixe et une commission/affrètement. Dans certains cas, il s’agit d’un bonus d’équipe à partager.

Compétences

- Capacités à négocier, sens commercial

- Talents de démarchage

- Rigueur et organisation dans la gestion administrative

- Connaissance du marché aérien

- Capacité à travailler en mode projet

- Anglais indispensable

Qualités bienvenues

Vous aimez les avions avant tout et les challenges commerciaux en général. L’ambiance aéroport vous stimule et vous avez le sens du service.

Vous possédez en outre :

- Le sens du contact et de la diplomatie

- Une réactivité polyvalente

- Une bonne faculté à gérer le stress

- La capacité à travailler en équipe

- Une aisance relationnelle face à des clients d’horizons très divers

Débouchés et évolution professionnelle

Au fil des années, le courtier peut devenir chef d’équipe ou chef de pôle dans son entreprise.

En transversal, il peut ensuite intégrer la direction commerciale d’une compagnie aérienne ou le département transport d’un TO.

Témoignages de pros


Coralie Maubé, courtier aérien chez Avico

Courtier aérien, chef projet transport : "L'approche transversale des métiers de l’aérien"
C’est très complet, très vivant, avec les deux côtés que j’aime, commercial avec les clients et technique avec les compagnies

« Mon parcours est un peu atypique puisque je suis issue d’études littéraires, maîtrise en histoire/géo après la prépa. Je suis arrivée dans l’aérien par hasard et par relations en cherchant des petits jobs.

J’ai d’abord travaillé chez Air Méditerranée à Toulouse comme responsable de la logistique pour les équipages. Et petit à petit, j’ai eu un coup de cœur pour le monde de l’aérien.

Je suis devenue commerciale en compagnie, je vendais des affrètements aux TO et aux courtiers justement. En arrivant à Paris, je suis entrée chez l’un d’eux, et depuis trois ans, chez Avico.

Ici, ce qui est vraiment intéressant, c’est que nous traitons nos dossiers de bout en bout. Nous devons avoir de vrais critères techniques pour sélectionner les avions, une action commerciale auprès des clients pour réaliser les ventes, et ensuite nous sommes responsables de tout le suivi du vol, technique, administratif et même parfois nous l’accompagnons pour être sûr que tout se passe bien.

Ce sont toujours des moments privilégiés avec le client et il est important de connaître le produit que nous vendons.

Nous avons tous un badge aéroport et nous pouvons tout contrôler à tout moment. C’est très complet, très vivant, et le fait d’avoir les deux côtés, commercial avec les clients et technique avec les compagnies est sans doute ce qui me plaît le plus.

J’aime les deux. Mais c’est très spécifique à Avico. Chez certains courtiers, les tâches sont plus cloisonnées. Nous, nous sommes à la fois courtier et conseiller et les clients nous en félicitent souvent.
»

Gilles Gompertz, DG d’Avico

Courtier aérien, chef projet transport : "L'approche transversale des métiers de l’aérien"
C’est avant tout un métier amusant !

« Dans l’aérien, il y a une quantité de fanas, je dirai 80% de furieux ! C’est un métier amusant, d’une grande variété.

Quand on a dit avion, on n’a encore rien dit. Il y a les avions d’affaires, les opérations TO, les séries, les vols ponctuels, les hélicos, les transferts, le tout cargo, les vols d’urgence, la réactivité aux crises…

Nous avons tous les modèles en stock. En fait, on sent le kérosène. Si on veut être bon commercial dans ce domaine, on doit être bon dans le technique. On ne vend pas des frigidaires.

Les demandes clients sont toutes atypiques par essence. Si c’est facile, ils ne passent pas par nous.

Nous sommes des coordinateurs, nous maîtrisons les procédures avec rigueur, mais nous les adaptons aux demandes des artistes que sont les clients.

C’est une approche transversale des métiers de l’aérien qui est plus intéressante, à mon avis, que le travail en compagnie.

Chez Avico, le courtier est chef de projet. Il pilote son dossier d’un bout à l’autre en s’appuyant sur les ressources de l’entreprise en fonction de ses besoins.

Cela permet de fermer son portable de temps en temps en conservant la logique de permanence qui est de règle chez nous.
»


Rédigé par La Rédaction le Mardi 6 Mars 2012
Lu 6636 fois
Notez



1.Posté par PERDRIEL le 07/03/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bel article, très complet , très vrai, et joliment présenté par un courtier sérieux que je salue.
Bien cordialement Bruno Perdriel Directeur JetBox

2.Posté par Maxime le 21/04/2012 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tres interessant. Comment devenir courtier et si je pouvais vous rejoindre ? Cordialement MMOLL

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Octobre 2014 - 00:00 Sommelier : de la cave au palais... du client !


Les Offres d'Emploi sont payantes
Valérie DUFOURPour connaître les modalités précises, merci de contacter Valérie DUFOUR
Tel. 06.99.07.16.66
valerie.annonces@tourmag.com

Suivez l'emploi
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Viadeo


Ebook Emploi















Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.