TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Dépôt de bilan Boiloris : un coût estimé entre 2,5 et 3 M€ pour l'APST

en cessation de paiement depuis le 26 décembre 2016


Rédigé par La Rédaction le Mardi 3 Janvier 2017

Le groupe Boiloris s'est déclaré en cessation de paiement le 26 décembre 2016. De puis cette date, l'APST prend en charge le départ des clients. Pour l'association, le coût est estimé entre 2,5 et 3 M€.



Une des agences Jet Tours du réseau boiloris fermée à la clientèle - Photo MS.
Une des agences Jet Tours du réseau boiloris fermée à la clientèle - Photo MS.
Le groupe Boiloris s'est déclaré en cessation de paiement le 26 décembre 2016, et a fait appel à l'APST, son garant le même jour.

Depuis cette date, l'APST prend donc en charge le départ de clients.

Cela concerne près de 1000 dossiers, soit un coût estimé entre 2,5M€ et 3 M€, selon Emmanuel Toromanof secrétaire général de l'association.

Le juge qui statuera le 12 janvier prochain peut prononcer une liquidation ou prolonger temporairement l'activité, en attendant d'éventuelles offres de reprises.

Le redressement judiciaire paraît peu probable. Sur le registre d'Atout France, un avis de cessation de garantie financière a été publié le 3 janvier 2016. La garantie financière cessera à l’expiration d’un délai de 3 jours.

A la fin de cette période, soit en fin de semaine, les clients ne seront plus couverts par une garantie financière, explique une mention du registre.

Les agences du réseaux étaient fermées aux clients, mais elles étaient joignables par téléphone. "Nous gérons les affaires courantes, et nous faisons le lien avec les clients" nous a expliqué une des salariés du groupe.

Didier Munin avait fait part de ses difficultés financières le 20 décembre dernier dans les colonnes de TourMaG.com.

C'est le rachat de 8 agences de voyages Thomas Cook en 2014, puis les attentats en France fin 2015 et en juillet 2016 qui ont mis un coup de frein à son activité nous avait-il expliqué.

Fondé en 1986 par Didier Munin, le groupe compte 110 salariés, 27 agences (13 Jet tours, 9 Thomas Cook, 4 Boiloris Voyages et une Havas Voyages) basées à Paris et en région parisienne, 1 call center boiloris.com, ainsi que les TO Sicilfly et Tapis Rouge, et le site Dégriffe-Voyages.com.

Didier Munin avait également ouvert en 2014 une Trattoria Italienne, Casa Flora, située dans le 15e arrondissement, juste en face du siège de l'entreprise rue Saint-Charles.

Lu 5206 fois
Notez


1.Posté par Léa (agent de voyages blonde) le 03/01/2017 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elles sont contentes, les petites agences, (celles qui paient une cotisation à l'APST de 3000 ou 5000€ par an) de payer pour la faillite d'un réseau qui n'a pas su se restructurer et lâché par Thomas Cook ?

2.Posté par AGVFAN le 04/01/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
non seulement les "petites agences" sont obligées de payer une cotisation démesurée lorsqu'elles se créent (ben oui au début le CA est proche de zéro...) mais en plus cette cotisation sert à payer les défaillances des gros et en aucun cas à les aider à se développer...; tant qu'à faire, on peut se demander si utiliser cette cotisation pour auditer et faire un diagnostic sérieux (parait qu'il y a un outil destiné à cela récemment créé...) ne serait pas plus utile plutôt que de compter les morts...

3.Posté par Minimoy le 04/01/2017 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Léa,
Boiloris n'est pas le premier ni le dernier (malheureusement) à avoir déposé le bilan.
D'autres sont en train de suivre. Mais à quand un vrai service qui protège à la fois le consommateur et le fournisseur ?
Abitbol veut une grande centrale d'achat au service de la profession (traduction : des agences adhérentes). OK, cette centrale d'achat possède une centrale de paiement qui vérifie la solidité financière des agences. Et dés qu'une agence est mal en point on la met à la porte. Mais les fournisseurs n'ont aucune information sur la solidité financière des agences. Quand un réseau comme FRAM ou Boiloris vous laisse sur les bras plusieurs dizaines de milliers d'euros de réservations de chambres d'hôtel "non-annulables / non-remboursables" comment on fait, nous les fournisseurs ? Beaucoup de ces chambres sont réservées pour le compte des clients "corpo" qui ne payent qu'après le séjour. Donc Boiloris n'a pas encore encaissé et il ne nous payera pas. Mais les hôtels à l'autre bout de la France qui va les payer ? Nous, les Centrales Hôtelières. Et après, on entend certaines agences qui s'étonnent que les hôteliers ne veulent plus travailler en direct. C'est normal, car seules les Centrales Hôtelières assurent ces pertes. L'APST est aux abonnés absents dans ces cas figure.
S'il faut de la concentration dans le domaine touristique, OK. Mais alors, il faut que les centrales de payement jouent le jeu dans les deux sens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com