TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Droit de trafic des compagnies du golfe : la peur n’enlève pas le danger !

La chronique de Jean-Louis Baroux


Rédigé par Jean-Louis Baroux le Jeudi 26 Décembre 2013

Le Syndicat National des Pilotes de Lignes (SNPL) exige des Pouvoirs Publics qu’ils n’accordent plus de nouveaux droits de trafic aux compagnies aériennes du Golfe. Ce faisant les pilotes espèrent protéger le transport aérien français. Cela ressemble furieusement à la politique de Défense française menée entre les deux guerres qui a conduit à la construction de la Ligne Maginot avec les résultats que l’on sait.



Ce ne sont pas les transporteurs du Golfe qui sont à réformer, ce sont les européens. Seulement cela signifie faire des sacrifices, beaucoup et douloureux y compris et peut-être surtout de la part des pilotes. - © lassedesignen - Fotolia.com
Ce ne sont pas les transporteurs du Golfe qui sont à réformer, ce sont les européens. Seulement cela signifie faire des sacrifices, beaucoup et douloureux y compris et peut-être surtout de la part des pilotes. - © lassedesignen - Fotolia.com
J’avoue ne pas comprendre ce point de vue. Si les Etats se mettent à interdire l’accès à leur territoire à toutes les compagnies susceptibles de faire concurrence à leur transporteur national, où va-t-on ?

Dans ce cas, Air France n’a plus rien à faire en Afrique et nombre de pays de l’Amérique Latine et même d’Asie devraient lui être fermés. On voit bien l’absurdité de la situation.

Il est urgent que les pilotes, comme d’ailleurs tous les acteurs du transport aérien se rappellent que ce dernier a été conçu dès la Convention de Chicago en novembre 1944 sur un concept mondial et que son avenir consiste à ouvrir toutes les frontières à toutes les compagnies.

Cela s’appelle l’ "Open Sky". A partir de là, ce formidable moyen de communication pourra pleinement jouer son rôle d’outil de croissance économique.

Alors certains esprits chagrins me rétorqueront que la concurrence est faussée et que les compagnies du Golfe bénéficient d’aides de leurs gouvernements ce qui leur permet de vendre leurs produits à moindre prix car leurs prix de revient sont moins élevés.

Mais que je sache, cette assertion largement répandue au sein de notre compagnie nationale n’a jamais été prouvée, malgré les recherches en profondeur menées par les responsables financiers.

Il vaut mieux oublier cela et se demander pourquoi des compagnies importantes, largement dominatrices sur leurs marchés, bénéficiant de l’appui jamais marchandé des Pouvoirs Publics et d’une expérience sans égale, ne sont pas capables de tenir la dragée haute à ces « parvenus » du Golfe.

Trop de salariés, trop payés...

Certes les coûts européens et particulièrement français sont plus élevés que ceux de leurs concurrents. Mais à qui la faute ?

Les pilotes qui réclament ce moratoire ne sont-ils pas les premiers responsables ? Après une grève très dure qui a vu en 1974 un « lock out » des compagnies aériennes françaises, les pilotes ont gagné un système de rémunération qui conduit maintenant les compagnies dans le gouffre : le paiement à la « masse/vitesse ».

Autrement dit plus l’avion piloté est gros et plus il va vite et plus les personnels navigants techniques sont payés. Mais est-ce que pour autant leur tâche est plus pénible ?

Est-ce que les appareils actuels ne disposent pas d’aides à la navigation et même au pilotage très sophistiqués ? En quoi, à partir d’un même cockpit, le pilotage est plus difficile selon que l’appareil est plus ou moins gros ?

Et la rémunération du personnel navigant a déteint bien évidemment sur celle des personnels au sol.

Ainsi les transporteurs européens sont moins compétitifs parce qu’ils sont peu efficaces. Trop de salariés, trop payés et qui par conséquent travaillent trop peu.

Ce ne sont pas les transporteurs du Golfe qui sont à réformer, ce sont les européens. Seulement cela signifie faire des sacrifices, beaucoup et douloureux y compris et peut-être surtout de la part des pilotes.

Mais ces derniers n’en veulent pas. Ils ne sont pas stupides, ils voient bien que leur position est intenable à terme sous peine de faire disparaitre leurs compagnies, comme cela est d’ailleurs arrivé par le passé et pas seulement pour de petits transporteurs.

Alors ils veulent retarder l’échéance. « Encore une minute Monsieur le bourreau ».

La défensive n’est jamais bonne

A ne pas voir la réalité en face on s’expose à des déboires importants.

Bien sûr les Pouvoirs Publics français pourront peut-être refuser tout nouveau droit de trafic à Emirates et ses homologues du Golfe.

Mais qu’est-ce qui empêchera ces derniers de se renforcer dans les pays voisins ?

Déjà Emirates a obtenu les droits de 6ème Liberté à partir de Milan Malpensa vers New-York.

Cela ne s’arrêtera certainement pas là. Et rien n’empêchera les clients de se servir en dehors des frontières. Et puis plus les transporteurs déserteront notre territoire et plus cela affaiblira notre industrie touristique dont nous sommes si fiers.

La défensive n’est jamais bonne.

Il faudrait peut-être se poser la question de la désertion du marché français vis-à-vis de notre compagnie nationale. Après tout, les Français préfèreraient certainement acheter français… pourvu que le rapport qualité/prix soit égal aux concurrents.

Alors, au lieu de se lamenter et de demander d’élever des barrières, les membres du SNPL feraient mieux de voir ce qu’ils peuvent faire pour rendre leur compagnie compétitive.

Jean-Louis Baroux - DR
Jean-Louis Baroux - DR
Jean-Louis Baroux, est l'ancien président d'APG (Air Promotion Group) et le créateur du CAF (Cannes Airlines Forum) devenu le World Air Forum.

Grand spécialiste de l'aérien, il a signé aux éditions L'Archipel ''Compagnies Aériennes : la faillite du modèle'', un ouvrage que tous les professionnels du tourisme devraient avoir lu.

Les droits d'auteur de l'ouvrage seront reversés à une association caritative. On peut l'acquérir à cette adresse : www.editionsarchipel.com

Lu 4403 fois

Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Gilles06 le 06/01/2014 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Air France a certainement des inquiétudes qui peuvent se justifier si jamais des droits de trafics supplémentaires au départ ou à destination de la France sont accordés aux opérateurs du golfe. Mais limiter cela à un conflit entre opérateurs du golfe et Air France masque un problème beaucoup plus franco-français. Depuis une vingtaine d’années il est devenu difficile pour d’autres aéroports français que Paris de voir une activité aérienne intercontinentale s’y développer de manière importante, alors qu’auparavant cela semblait beaucoup plus facile, mais pour quelle raison, un problème de rentabilité ou alors d’autres raisons moins avouables ?

On sait par exemple que sur Nice, depuis son ouverture en 1994, Emirates a eu beaucoup de difficultés à obtenir les droits de trafic pour opérer Nice Dubaï en vol nonstop, alors que la liaison était via Rome avec seulement 3 vols par semaine, qui avait tout intérêt à ce que l’opérateur ne se développe pas davantage sur cet aéroport ? On a vu qu’il a fallu attendre 14 ans pour que Emirates obtienne son droit à opérer Nice Dubaï nonstop en 2008 puis quotidien en 2010, dès ce moment, le succès est immédiat, des opérateurs du moyen orient et asiatiques commencent à s’intéresser à Nice. Qatar Airways ouvre même une liaison au départ de Nice pour Doha en novembre 2010, 3 fois par semaine avec arrêt à Milan. Afin de concurrencer Emirates, Qatar Airways envisageait même d’opérer la liaison nonstop et quotidienne, mais curieusement après l’ouverture et l’ambition de se renforcer, une augmentation progressif des fréquences sur la liaison Paris Doha allait aboutir deux ans et demi après à la fermeture de la ligne au départ de Nice, pour cause de droits de trafics, mais qui a poussé l’opérateur à arrêter cette liaison ? On sait que de nombreux opérateurs asiatiques annoncent qu’ils aimeraient ouvrir sur Nice ou même Lyon, mais cela n’aboutit jamais, pour quelles raisons ? Depuis la fermeture de Qatar Airways en mai 2013, on a constaté une absence totale d’annonces ou d’intentions chez les opérateurs asiatiques et moyens orientaux de desservir Nice, fallait-il briser une dynamique qui pouvait devenir trop favorable pour Nice en direction du moyen orient et extrême orient, et qui pouvait orchestrer cela? Est-ce que le refus d’accorder des droits de trafics supplémentaires aux opérateurs du golfe n’a pas pour objectif aussi de briser une dynamique favorable pour d’autres villes françaises que Paris vue que c’est ici l’objectif d’Emirates ?

On se souvient aussi que Delta Airlines à plusieurs reprises a opéré des liaisons Nice-Atlanta et Lyon-New York sans que ceux-ci soient pérennisés, n’y a-t-il pas eu des négligences de la part de l’opérateur ou est-ce volontaire, ou même les deux ? De même on peut s’étonner qu’entre 1991 et 2009 sur Nice-New York on ne voit pas d’évolution au niveau de l’offre de sièges, mais depuis 2010 au moment où la ligne commençait à avoir davantage de succès avec une offre supérieure en sièges, curieusement, l’opérateur prend la décision suicidaire de suspendre son vol en hiver, pourquoi ? Est-ce un choix délibéré ou est-ce pour protéger les intérêts d’autres interlocuteurs que Delta Airlines a pris de telles mesures ? De même on peut s’étonner des arrêts soudains des vols TWA en 1994 entre Nice et New York et des vols Air Canada entre Nice et Montréal en 1995, est-ce vraiment un problème de rentabilité ou est-ce pour des raisons plus obscures ? Pourtant il serait largement possible d’opérer deux vols par jour de manière régulière à l’année, voir même plus au départ de Nice pour l’Amérique du Nord. De même qu’il n’est pas impossible d’ouvrir un vol vers le Brésil ou l’Afrique du Sud au départ de Nice ? On le voit l’activité intercontinentale par exemple au départ de Nice fut florissante jusqu’au milieu des années 1990, cela prouve que ça a marché dans le passé, pourquoi pas dans le futur, où sont les blocages, rentabilité ou conflits d’intérêts ? Pourquoi Air France ne chercherait elle pas non plus à rouvrir les vols vers les DOM TOM au départ de Toulouse, Lyon, Marseille, Bordeaux ou Nantes, de même de développer des vols vers l’Asie et les Amériques au départ de Nice, qui l’en empêcherait ?

Si les revendications d’Emirates à se renforcer sur Lyon et d’ouvrir Marseille, Bordeaux et Toulouse suscitent tant de polémiques, on fait certes du tort à Air France, mais l’opérateur tricolore n’est pas le seul à craindre une telle perspective. Si Air France le voulait, elle pourrait proposer des liaisons directs vers l’Asie au moins au départ de Nice et même de Lyon, vue que l’enjeu est de capter la clientèle asiatique, et que c’est sur ce terrain qu’Emirates est menaçant, elle pourrait même compter sur ses partenaires, en particulier Etihad, pourquoi ne le fait-elle pas ? Les obstacles sont-ils dus à des histoires de coûts ou alors s’agit-il de préserver des intérêts économiques, en particulier le hub de CDG ? On sait qu’à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle, une gare TGV a été aménagée depuis 1994 pour organiser des préacheminements depuis d’autres villes françaises avec partages de codes en collaboration avec Air France, mais pas seulement, des opérateurs partenaires comme Vietnam Airlines ou Etihad, ou même des concurrents comme Qatar Airways et Cathay Pacific, et même des concurrents français comme Air Austral ou Corsairfly, tous ont signé ces mêmes accords que l’on appelle TGV AIR. On sait que Corsairfly a interrompu ses liaisons au départ de Nantes, Toulouse, Lyon et Marseille vers l’Ile de la Réunion en 2011 soi-disant par manque de rentabilité pour les remplacer par des préacheminements TGV AIR via Paris Orly, alors qu’au départ l’opérateur tricolore n’était pas signataire de ces accords, n’est-ce pas plus pour une sombre affaire de lobbying et de gros sous que ces fermetures ont eu lieu ? Le système des TGV AIR montre que Air France n’est pas seul à agir, vu que ses concurrents utilisent ce même système, ne serait-il pas plus judicieux de se poser la question sur le rôle influent qu’Aéroports de Paris peut avoir auprès des autorités françaises à commencer par la DGAC dans cette affaire? Si les droits de trafics étaient destinés uniquement à un renforcement des fréquences sur Paris feraient-ils tant polémique et seraient-ils considérés comme une menace pour Air France ? On l’a vu comment Air Asia X en 2009 qui ne possédait pas les droits de trafic pour relier Kuala Lumpur à Paris envisageait d’ouvrir Nice, mais que finalement la DGAC lui a accordé des droits de trafics pour desservir la capitale, comment ce revirement de l’Etat est-il devenu possible et a-t-on entendu des protestations d’Air France ou du SNPL ? On sait que le trafic aérien vers l’Asie connaît une forte progression au départ de la France au niveau passager mais que CDG reste la principale plateforme de correspondance pour s’y rendre, est-ce que pour ADP, la menace n’est-elle pas de voir de moins en moins d’usagers en France, hormis Paris voulant transiter par la plateforme parisienne? Quelles répercussions financières pour ADP une telle décision de permettre aux opérateurs du golfe de se développer dans d’autres villes françaises peut elle avoir quand on sait à quel point les passagers en correspondances à CDG représentent plus de 20% du total de la plateforme et que ceux-ci sont une manne financière considérable pour le groupe aéroportuaire?

On sait que depuis 20 ans, on veut faire de CDG la principale plateforme de correspondance en Europe, mais on peut se poser la question si Air France et la SNCF par l’intermédiaire des TGV AIR ne sont-ils pas là pour servir les intérêts d’ADP ? ADP ne fait-il pas tout simplement de la concurrence déloyale envers les autres aéroports français avec ses TGV AIR ? Quels sont les impacts de cette concentration à l’excès de l’activité intercontinentale sur Paris porté aux autres aéroports français et n’est-ce pas un obstacle de taille en ce qui concerne le développement économique, culturel et au rayonnement international des autres régions françaises ? Qu’est ce qui fait plus de tort à l’activité aérienne française au niveau des emplois : le renforcement des droits de trafics en France des opérateurs du golfe ou le lobbying d’ ADP qui se sert d’Air France et de la SNCF pour faire pression auprès de la DGAC dans le but de préserver ses propres intérêts à savoir le hub de CDG au risque de sacrifier le développement des autres aéroports français ?
Ces droits de trafic réclamés par les opérateurs du golfe ne seraient-ils pas une chance historique pour un début de rééquilibrage de l’aménagement du territoire au niveau des transports en France, avec à la clé probablement de nombreuses créations d’emplois ?

A méditer

Cordialement


21.Posté par Désabusé bis le 01/01/2014 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'objectivité même ce Mr Baroux. Un beau travail de journalisme fouillé et non partisan !

20.Posté par eric le 29/12/2013 02:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce qui fait pitie c est tout les clowns qui se prenne encore pour des seigneurs alors qu il ne represente plus rien dans le transport aerien si ce n est le podium skytrax des crashs aeriens 3 en 9 ans concorde toronto et le rio meme la pire des compagnies americaines n affiche pas un tel bilan ce qui fait pitie c est cette aveuglement qui va vous mener pour une grande partie a l anpe car les comptes de cet compagnie ne se redresseront pas sans cela ce qui fait pitie aussi c est de voir cette compagnie qui regarde les compagnies du golfe continuer a remplir leurs avions alors qu airfrance continu a avoir un service de m-rde ce qui fait pitie c est cette compagnie qui nous a couter 20 milliards et pour laquelle il faudra bientot remettre la main a la poche au lieu de vous preoccuper de la syntaxe et de l orthographe je fait le nombre de faute que je veux vous feriez mieux de consacrer votre energie a ameliorer votre compagnie par ailleurs ma retorique n as rien d obsessionelle j ai ete flying blue gold pendant des annees avant de me rendre compte comme d autres que cette compagnie se moquait de ces clients enconclusion et oui encore une erreur faite expres donc en conclusion surtout ne change rien et d ici 2 ou 3 ans on va rigoler
votre pdg avait pour ambition de hisser airfrance au standard de singapore airlines !!!!! je me marre

19.Posté par Maître K le 27/12/2013 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Eric...avec votre orthographe indigente, votre syntaxe plus qu'approximative et votre rhétorique obsessionnelle envers tout ce qui touche AF de prés ou de loin, vous faites vraiment pitié.

18.Posté par eric le 27/12/2013 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en effet les charges et les taxes sont beaucoup moins importante que celle d airfrance mais charge a la compagnie nationale de s adapter a son environement fiscale hormis les compagnies du golfe il y a beaucoup de compagnie dans le monde qui ont un environement fiscale moins important qu airfrance est ce a dire qu il faut les interdire parce qu elle n on pas les memes contraintes biensur que non ah les choses serait tellement mieux si il n y avait pas de concurence et seulement airfrance dans le ciel

17.Posté par Désabusé le 27/12/2013 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allez on va aider Mr Baroux, qui soit fait un déni de réalité, soit ne sait pas chercher ou peut être encore qui préfère ne pas tout dire pour assouvir ce qui ressemble à s'y méprendre à une vilaine jalousie:

Voici les salaires des pilotes Emirates:
https://www.emiratesgroupcareers.com/english/Careers_Overview/Pilot_Jobs/Emp_Benefits.aspx

Je rappelle à Mr Baroux, qu'aucun impôt n'est prélevé à Dubaï, que les pilotes sont logés, qu'ils ont à leur disposition un chauffeur et que les frais de scolarité de leur enfants sont payés jusqu'à l'âge de 19 ans...
Sortez votre calculette, mais....mais alors? On nous aurait menti?

Quant à la distortion de concurrence. Pour rafraichir la mémoire de Mr Baroux décidément très volatile, et sans citer la longue liste d'incohérences rappelons par exemple que les états du Golf financent leur avions à bien moindre coût qu'Air France notamment grâce au crédit export. Incroyable non?
Peut-être aussi parce qu'ils en achètent plus me dit-on. C'est vrai : Emirates achetait 80 A380 alors que sur la même période Air France, première compagnie du monde en terme de chiffre d'affaire, en achetait ... 10. Non vraiment rien de suspect Mr Baroux..

Mr Baroux faut-il vraiment que l'on détaille les cotisations patronales, les coûts délirants des infrastructures, de la sureté et les différentes taxes qui maintiennent la tête de la compagnie nationale sous l'eau, pour que vous arrêtiez de distiller votre rancoeur contre-productive?
Ou peut-être préférez-vous, vous même lire le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective, commandité par le gouvernement et qui reconnaît de lui même l'urgence de la situation.
Allez je vous aide encore : http://www.strategie.gouv.fr/system/files/dp-transportaerien-juillet2013.qxd__0.pdf

Réveillez-vous Mr Baroux. Laissez votre rancoeur de côté, moi je crois qu'elle n'en vaut pas la peine.
Personnellement je crois encore en mon pays et à sa capacité à relever la tête quitte à enfin envisager de lutter à armes égales.

16.Posté par albatros75 le 26/12/2013 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Eric: heureusement pour eux, les pnc Af comme dans les autres cies francaises sont aux moins payés 2000€ par mois, ils ne sont pas obligés d'etre entassé à 4 dans de "superbes appartements" d'ou ils leurs est interdit de quitter les lieux 24h avant un vol, de demander la permission de pouvoir se rendre en France visiter sa famille, et j'en passe...: un turn over impressionnant en est la preuve.
Mais si cela vous plait, libre à vous.

15.Posté par eric le 26/12/2013 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour info repondre a albatros il serait bien ne pas rependre ici la doctrine de la direction d airfrance jamais demontre en effet emirates paye le kerozene le meme prix qu airfrance les hotesses et steward sont paye tout comme a airfrance 1200 euros par mois et en plus ils sont loger dans de superbes appartement a dubai par emirates sans aucune deduction d avantages en natures leurs soins sont pris en charge par l hopital d emirates donc quand on veux faire des dissertations sur les compagnies du golfe on s assure de savoir de quoi on parle avant

14.Posté par albatros75 le 26/12/2013 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Et pour un radis de plus..."
Oui à la concurence, non à la concurence déloyale ! Le trafic des cies du golfe n'est pas le meme que celui des cies dites "traditionnelles" puisque elle n'ont pas de trafic local, et c'est grace aux bas couts qui les caracterises (taxes d'atterissages locales quasi inexistantes, kerozene à bas prix, subventions deguisées, personnel sous payés et sur-exploités...) qu'elles "volent" les passagers aux autres en leur proposant un radis de plus sur le plateau-repas, ce qui semble la caractéristique principale d'une bonne compagnie par une basse categorie de voyageurs qui oublient que la fermeture d'une transporteur aérien entraine la perte de milliers d'emplois directs et indirects, et touche à terme de nombreux secteurs economiques et dont ils peuvent en etre eux meme impactés. Je me mefie de tout ces pseudo-experts, qui pense avoir la science infuse et qui nous rabache les oreilles avec ce qu'il faut faire et ce qui aurait du etre fait... Pourquoi ne sont ils pas eux meme à la tetes de ces compagnies mauribondes qui ne demande qu'a etre bien gouvernées ?
Oui, dans bon nombre de cies occidentales, on est loin de la perfection et tant que des pilotes seront directement impliqués dans la marches de ces entreprises, il n'y aura pas de progrés. Il faut des gestionnaires à la direction et les pilotes dans les avions. ! Quant au gouvernement Français, il semble que son coeur balance entre les retombés economiques grace aux A380 bradés et celles sociales, de la situation fragiles des cies francaises.
Ce débat ne sera jamais clos...

13.Posté par Inside Man le 26/12/2013 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisqu'on parle de hub, il faut aussi souligner un aspect central et irrémédiable : la géographie ! Les salaires ou la politique économique ne font pas forcément tout. Les pays du golf sont parfaitement situés, entre Asie, Europe, Afrique de l'Est et Australe, Océan Indien et Australie. Cette situation avantageuse doublée d'escales efficaces et de prix hyper-concurrentiels entraine forcément cette progression vertigineuse. Tant que le ciel ne sera pas complètement libéralisé à l'échelle mondiale, il est peu probable que ces compagnies puissent concurrencer les hubs européens sur les Amériques/Caraibes et dans une moindre mesure l'Afrique de l'Ouest. Qui volera 6h30 vers l'Est, changera à Dubai, et repartira vers l'Ouest sur Cancun ou Chicago ? Géographie oblige !

12.Posté par ML le 26/12/2013 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le SNPL est tout bonnement en dehors de la réalité ; Voila des années qu il cherche a preserver son pre carre .
Qu est ce qui justifie qu un copilote A320 soit paye 7000 euros nets ? Qu on vienne m expliquer cela.
Alors que dire des salaires sur les autres avions...............................
Chez Emirates vous avez le meme salaire quelque soit le type d avion piloté . La seule difference ne se justifie que par la fonction exercee , CDB ou FO

11.Posté par Grizzly le 26/12/2013 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aime bien les clichés habituels que nous ressort ce petit monsieur...
La France en général ? que des fainéants, trop payés ? Là c'est AF demain ce sera la SNCF etc etc...

Qu'il aille bosser dans le golfe ou en Inde ou en Chine il aura peut-être une autre vision du monde.

Mais il se garde bien de pointer du doigt la responsabilité des différents gouvernements qui, depuis des dizaines d'années se servent d'AF comme vache à lait, pour y reclasser les petits copains entre autres, apres chaque changement de gouvernement.

10.Posté par Trucmuche le 26/12/2013 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Clubard. Le jour où les compagnies aériennes du golfe comme etihad ou émirates vous transporteront vers les caraïbes depuis la France n'est pas pour demain. Ces Compagnies font du business.

Pas de l'assistanat.

9.Posté par clubard le 26/12/2013 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais quelle belle et bonne nouvelle !!!!
je rêve de ce jour ou des compagnies aériennes du golfe comme etihad ou émirates nous transporterons vers les caraïbes depuis la France, fini les XL ou compagnies a deux balles ou ils vous servent un plateau repas "jean valjean" un bout de pain ,un verre d'eau et Fantômas contre Scotland yard comme film diffusé par diapo
avant de parler de social , de droit de trafic etc. moi consommateur je vous parle de service , de prestations
essayez ses compagnies juste en classe Eco c'est déjà un grand bonheur
un client

8.Posté par J-Philippe le 26/12/2013 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Inside Man: Il me semble que vous ayez mal interpréter les propos de JLB.
Le propre des hubs, c'est de se nourrir du marché mondial.
AF critique Emirates sur son fonctionnement de hub, mais AF oublie que c'est en partie sa réorganisation autour d'un hub efficace qui fait qu'elle est ce qu'elle est...une major

7.Posté par J-Philippe le 26/12/2013 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ go around: Certes les escales notamment de Corse et MRS sont des gouffres. Mais ne pas oublier que les pilotes d'AF sont couteux et loin de la productivité des autres majors..
Et là, même si il y a eu effort, il est très largement insuffisant.
Les pilotes d'AF ont tous été trop gâtés...ils continuent à avoir des comportements de Monarques...
Hôtels différents des PNC, refus de prendre le circuit passager (comme les pilotes Américains entre autre) mais d'exiger des navettes spécifiques pour les conduire à leur avion, etc....

6.Posté par eric le 26/12/2013 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
excellente analyse et contrairement a d autres je n y voit aucune ligne a changer monsieur baroux a meme ete tres soft compte tenu de la realitee des faits

5.Posté par A380MSN001 le 26/12/2013 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@JLB : Est ce que les dés ne sont pas déjà jetés? Sauf erreur Tim Clark faisant pencher dans la balance les droits de traffics au départ des provinces + 6ème liberté sur CDG contre une commande supplémentaire d'A380 (50 appareils si je ne dis pas de bêtises), qui a bien eu lieu lors du dernier Dubai Air Show.
Qu'est ce que le gvt français a t'il bien pu offrir en contrepartie à EK pour valider cette nouvelle commande si ce n'est ce que réclame à juste titre Mr Clark?

4.Posté par Inside Man le 26/12/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je partage le point de vue de fond de cet article. Cependant le commentaire (bien entendu exagéré, on est d'accord) sur la présence d'Air France en Afrique, Asie ou Am Sud est ridicule et n'a pas lieu d'être. Desservir en vol direct depuis Paris les autres continents est tout à fait légitime ! C'est la vocation première de chaque transporteur, desservir des villes (y compris étrangères) depuis sa base principale ! Sinon AF ferait du Paris-Province et Qatar Airways opererait uniquement des Doha-Doha en tournant en rond au-dessus de leur presqu'île !

3.Posté par go around le 26/12/2013 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En grand " connaisseur" du transport aérien et en particulier d'AF , vous devriez savoir cher monsieur que les pilotes d'AF ont déjà mis 20M€ sur la table . Combien ont mis les PNC et le sol ?

Tant que la direction d'AF n'aura pas un projet industriel cohérent , tant qu'elle n'aura pas la volonté et l'aval du pouvoir socialiste de s'attaquer au vrai problème des escales tenues par la CGT qui sont des gouffres financiers, les pilotes pourront voler gratuitement cela n'empêchera pas cette entreprise de sombrer lentement .

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 15:02 Thalys fête une année complète de croissance


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com