TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Egypte : "L’abandon de la destination réduit notre activité à sa simple expression mercantile"

L'analyse de Christian Orofino, co-président de l'OBGET


Rédigé par Christian OROFINO le Jeudi 5 Septembre 2013

Pour Christian Orofino, co-président de l'Observatoire Géo Politique et Environnemental du Tourisme (OBGET), les pays doivent passer par 4 phases pour accéder à la démocratie. En France, il aura fallu près d'un siècle de violence, de terreur, de répression pour enfin considérer les aspirations du peuple comme programme de gouvernement choisi. Qu'en sera-t-il pour l'Egypte ? Est-ce l’armée qui décidera le moment de transmettre un pouvoir temporaire à des hommes politiques élus, combien de temps durera cette transition, et surtout comment va-t-elle être gérée ? Nul ne peut le prédire…



L’Egypte, en raison de son patrimoine, ne peut de refermer sur elle-même et priver l’humanité des vestiges de son histoire.   Mais l’Egypte ne peut actuellement convaincre professionnels et touristes de revenir visiter ses sites en toute sécurité - © Hartmut Lerch - Fotolia.com
L’Egypte, en raison de son patrimoine, ne peut de refermer sur elle-même et priver l’humanité des vestiges de son histoire. Mais l’Egypte ne peut actuellement convaincre professionnels et touristes de revenir visiter ses sites en toute sécurité - © Hartmut Lerch - Fotolia.com
Les révolutions du printemps arabe dans certains pays traversent un cycle historiquement normal qui commence par le soulèvement et la mise à mort du dictateur.

Ensuite, comme les années de dictature n’ont pas permis à une opposition de se structurer, ce sont les religieux ou les opposants armés ou encore les personnalités les plus charismatiques qui prennent le pouvoir.

Malheureusement, sans véritable éducation démocratique des populations, le résultat des élections qui suivent les révolutions est un choix par défaut.

La deuxième phase des révolutions est autant chaotique que la première, car les peuples, découvrant enfin la liberté d’expression et d’information, s’aperçoivent que les premières actions des gouvernements mis en place par des élections ne correspondent absolument pas au souhait de liberté qui les avait motivés pour « dégager » les dictateurs.

Les populations recréent alors une deuxième insurrection, soit pacifiste, soit armée contre ceux qu’ils ont mis auparavant en place.

Un siècle de violence pour construire la démocratie française

La troisième phase consécutive à ces mouvements se concrétise soit par une guerre civile, soit par la prise de contrôle d’une armée.

C’est l’épisode du chemin qui mène à la démocratie le plus violent et le plus dramatique.

La quatrième phase finale est différente selon les pays : soit c’est l’avènement d’un nouveau dictateur, soit c’est le maintien du pouvoir de l’armée, soit c’est enfin la véritable démocratie avec des fondements pérennes.

Les 4 phases de la construction de la démocratie française ont commencé le 14 juillet 1789 et se sont terminées après la Commune avec l’avènement de la 3ème république en 1875…

Soit près d’un siècle de violence, de terreur, de répression pour enfin considérer les aspirations du peuple comme programme de gouvernement choisi.

Les Égyptiens en sont à leur 3ème phase. Ils ont considéré que leur première révolution leur a été confisquée par des gouvernants qui n’ont pas pris en compte leurs aspirations, et c’est l’armée qui est intervenue pour prendre en main et traduire cette forte contestation populaire contre le pouvoir en place.

Les pros du tourisme doivent garder le contact avec leurs amis égyptiens

La quatrième phase n’est pas encore visible. Est-ce l’armée qui décidera le moment de transmettre un pouvoir temporaire à des hommes politiques élus, combien de temps durera cette transition, et surtout comment va-t-elle être gérée ? Nul ne peut le prédire…

L’Egypte, en raison de son patrimoine, ne peut de refermer sur elle-même et priver l’humanité des vestiges de son histoire.

Mais l’Egypte ne peut actuellement convaincre professionnels et touristes de revenir visiter ses sites en toute sécurité.

Cependant, nous, professionnels du tourisme, devrions garder le contact avec nos amis égyptiens qui nous ont permis pendant des décennies d’enrichir nos entreprises.

L’abandon que nous pratiquons pour non-rentabilité de la destination vis-à-vis des Égyptiens réduit notre activité à sa simple expression mercantile.

L’observatoire géopolitique et environnemental du tourisme créé cet été prendra des initiatives pour reprendre contact avec nos collègues égyptiens, et nous solliciterons les professionnels français à cette occasion.

Ce comportement qui fait partie des pratiques d’un tourisme responsable permettra une reprise plus importante et surtout plus digne de notre activité quand l’Egypte aura terminé sa 4ème phase.

Christian OROFINO
Président de TOURCONSEIL
Co-Président de l'OBGET
Ex PDG et DG du TO VISIT FRANCE
Président de la commission Tourisme responsable du SNAV
Co-Président de l'Observatoire Géo Politique et Environnemental du Tourisme (OBGET)

Page Facebook de
l'OBGET

Lu 4211 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com