TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Emmanuel Macron au chevet des professionnels du tourisme

Le ministre a réuni plusieurs secteurs économiques pour faire le point


le Jeudi 21 Juillet 2016

Après les attentats de Nice, Emmanuel Macron a réuni plusieurs représentants de l'industrie du tourisme, de l’hôtellerie, du commerce et des loisirs pour faire le point sur la situation et leur proposer des solutions afin de traverser cette mauvaise passe.



Emmanuel Macron a pris le temps d'écouter les doléances des professionnels suite aux attentats. DR - LAC
Emmanuel Macron a pris le temps d'écouter les doléances des professionnels suite aux attentats. DR - LAC
Attentat de Nice, inondations, mouvement sociaux.

Les derniers mois ont été particulièrement difficiles pour l’économie française.

Mercredi 20 juillet 2016, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a souhaité faire le point avec de nombreux secteurs professionnels touchés par ces événements : commerce, tourisme, hôtellerie, restauration, activités culturelles et loisirs.

Une réunion qui a débuté avec un bilan assez pessimiste de la Direction Générale des Entreprises (DGE).

Depuis un an, les monuments français accusent une baisse de 20% de leur fréquentation en Île-de-France. Le célèbre Arc de Triomphe recule de 30%.

Le sud devrait voir sa fréquentation s’éroder

L’agence estime que le sud du pays, jusqu’à présent épargné, devrait voir sa fréquentation s’éroder, même s’il est encore un peu tôt pour évaluer cette chute de façon précise.

La région PACA accueille chaque année 1,3 million de voyageurs et 11 millions de passagers à l’aéroport de Nice.

L’impact sur la plateforme est, pour l’instant, négligeable, mais les conséquences pourraient se faire ressentir d’ici un ou deux mois.

Quant à hôtellerie, qui pèse 35 000 actifs, elle est en souffrance.

Selon le Synhorcat, le taux d’occupation des hôtels à Nice atteint seulement les 50%.

Cependant, le taux de réservation au mois d’août ne s’est pas effondré, restant similaire à celui de l’an passé. Si les réservations de dernière minute se confirment, la saison pourrait être sauvée.

Le secteur de la croisière (600 000 passagers) est inquiet, après l’annulation immédiate de deux escales. Certains clients américains auraient même refusé de débarquer à Marseille.

Des dispositifs pour soulager les entreprises en difficulté

Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage (EDV) a tenu un discours assez alarmiste.

« A l’étranger, nous avons l’image d’un pays difficile, où l’insécurité est importante. Cela aura un impact évident sur les opérateurs touristiques, et ceci à long terme ».

A ce propos, les services de l'Etat ont rappelé plusieurs dispositifs existants pour soulager les entreprises en difficulté, par exemple, étaler l'échéance de paiement des cotisations sociales, obtenir des remises sur les majorations en cas de retard, des dérogations en matière d'organisation de temps de travail.

Jean-Pierre Mas estime également que ces événements ont un effet non négligeable sur la demande intérieure, les Français étant dans une position attentiste avec l’Euro et les manifestations.

« Ils sont en situation de repli, reportent leur décision d’aller en vacances. Je pense qu’ils vont éviter les lieux de foule, comme les parcs d’attractions ou les musées ».

Quant aux hôteliers, ils sont plus que jamais inquiets pour leur avenir. Ils estiment notamment que l’Euro n’a pas eu les effets escomptés, dans les établissements parisiens, contrairement au sud de la France.

Geneviève Bähler, présidente de la branche des hôtels du Synhorcat, s’inquiète surtout des conséquences sur les Américains. « Ils sont remplis de compassion, mais ont peur de venir ».

Et il ne faudra pas compter sur la clientèle de province pour les remplacer, car eux aussi craignent désormais de visiter la capitale.

Lutter contre la surenchère médiatique

Pour aider le secteur à relever la tête, Franck Trouet, le directeur général du Synhorcat interpelle le ministre.

« Vous devez faire appliquer la loi qui porte votre nom sur la parité tarifaire, qui n'est toujours pas respectée par certains sites Internet », visant notamment Expedia.

Franck Trouet plaide aussi pour une application des mesures de la Loi Numérique, visant à mieux contrôler les acteurs de l’économie collaborative.

Une position qui embarrasse le représentant de la DGCCRF, incapable de faire le point sur la mise en œuvre de ces différentes mesures.

« Cette loi pour la croissance contrevient sur certains aspects avec la loi communautaire, il s’agit d’une disposition législative fragile. Mais nous travaillons sur le sujet », a précisé Emmanuel Macron.

Les professionnels aimeraient notamment la mise en oeuvre d'une nouvelle campagne de promotion internationale, pas seulement sur les pays lointains, mais également à destination de nos proches voisins. En parallèle, ils ont insisté sur les besoins de sécurisation des sites de la part de l'Etat.

Enfin, plusieurs intervenants ont mis en garde le ministre contre une surenchère médiatique et une dramatisation de l’impact des attentats. « Ne donnons pas du grain à moudre à la psychose, il est important d’avoir un discours positif sur la destination Nice », a déclaré un représentant des chambres de commerce et d’industrie.

« Aller filmer les rues vides d’Avignon à 8 heures du matin pour dire qu’il n’y a personne au festival simplement est faux », renchérit le représentant du Centre National de la Chanson (CNV), qui estime le recul des ventes de billet de spectacles à 53% dans le sud-est.

« Marteler au plus haut niveau de l’état que nous sommes en guerre n’est pas une bonne chose. Cela va à l’encontre de notre volonté de relance », glisse un participant. « Il est vrai que notre défi est plus large que le niveau militaire. C’est également un défi moral », lui répond le ministre.

Celui-ci a promis de refaire le point sur la situation à la fin du mois d'août.

Lu 2783 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com