TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Europe : la fin du roaming va encourager la digitalisation du tourisme

un allié pour les start-up du tourisme


Rédigé par Johanna Gutkind le Mardi 13 Juin 2017

La fin des frais d'itinérance va s'appliquer ce jeudi 15 juin 2017. Une bonne nouvelle pour les voyageurs qui pourront naviguer sur internet, envoyer des sms, passer des appels mais aussi pour ces start-up qui proposent des solutions innovantes pour améliorer l'expérience touristique.



La suppression du roaming va donc permettre à tous les voyageurs d'utiliser leur smartphone pendant leurs voyages © Fotolia - georgejmclittle
La suppression du roaming va donc permettre à tous les voyageurs d'utiliser leur smartphone pendant leurs voyages © Fotolia - georgejmclittle
Depuis plus de deux ans, le sujet des frais d’itinérance en Europe est au centre de vives discussions avec les opérateurs télécoms.
Désormais le dossier est classé.

À partir du jeudi 15 juin, les usagers souhaitant naviguer sur internet, envoyer des sms, passer des appels depuis l’étranger n'auront plus de soucis à se faire.

"Les frais d’itinérance cesseront d’exister dans l’UE à partir du 15 juin 2017. Les consommateurs paieront un prix identique pour les appels, les SMS et les données mobiles où qu’ils se rendent dans l’UE. Appeler un ami depuis chez soi ou à partir d’un autre pays de l’UE coûtera le même prix” selon un communiqué de La Commission européenne.

À l’exception des pays qui ne sont pas membres de l’Union Européenne !

Les voyageurs n’en faisant pas partie continueront à avoir des frais supplémentaires d’itinérance et devront se cantonner aux zones Wi-Fi pour utiliser pleinement leur smartphone sans risque de mauvaise surprise.

L'intérêt pour les acteurs du tourisme

La suppression du roaming va donc permettre à tous les voyageurs d'utiliser leur smartphone pendant leurs voyages.

Le mobile fait désormais partie de la panoplie du voyageur. Son utilisation se fait avant, pendant et après le séjour.

Les chiffres parlent d'eux mêmes : 53% des Français ont préparé ou réservé leur voyage sur smartphones et tablettes selon le cabinet Raffour Interactif.

Le besoin de solutions mobiles pour optimiser le voyage sera de plus en plus accru dans le tourisme.

"Les structures d’hébergement ne devraient pas manquer cette opportunité" souligne la start-up LoungeUp.

Elle propose une application fonctionnant en mode déconnecté où le contenu peut être téléchargé par le voyageur lorsqu’il est connecté au Wi-Fi de l’hôtel.

La carte, les recommandations de l’hôtel et la presse sont ainsi disponibles sans connexion internet.

Les voyageurs en dehors de l’UE peuvent bénéficier de toutes les fonctionnalités de l’application en louant un hotspot mobile de type Travel WiFi.

La fin du roaming, c'est la joie des réceptifs et des prestataires de visites guidées !

Les applications touristiques seront ainsi les premières à bénéficier de la nouvelle directive.

De plus en plus incontournables pour les voyageurs connectés, ces applications permettent de visiter la ville autrement, avec un regard à la fois authentique et pointu.

Plusieurs start-up proposant des visites vont ainsi tirer leur épingle du jeu comme Meetrip-Cariboo :

"La clientèle qui arrive à Paris est en réalité composée en grande majorité de Français et d'Européens. Les Français, en majorité, composent eux mêmes leurs journées, parcours, visites guidées.

Les Européens et internationaux, eux, ont un besoin : celui d'être accueilli et guidé dans un environnement où ils ne maîtrisent pas la langue et les us et coutumes. Ils ont le réflexe de couper la 3G ou 4G en arrivant pour ne pas avoir de mauvaises surprises tarifaires en rentrant de leurs voyages.

La fin du roaming, c'est l'assurance que les européens laisseront leur connexion internet tourner en continuant de consommer des prestations une fois sur place, notamment des activités touristiques et des visites guidées"


The Bar Corner permet quant à elle de trouver grâce à l’application mobile, un bar proche de chez soi, en quelques secondes, en fonction de son envie.

"La fin du roaming nous permet d'offrir aux utilisateurs une expérience touristique optimisée, puisqu'ils pourront accéder à l'ensemble de nos services.

Notre approche permet d'offrir aux touristes une visite de Paris sous un angle plus détendu et festif où le bar devient un prétexte pour re/découvrir Paris."
explique Julien Cuvillers, fondateur de The Bar Corner.

Encourager la digitalisation du tourisme à Paris

Même son de cloche pour la start-up Paris Helpline qui s’est développée autour d’une idée simple :

Faire de Paris la première destination à digitaliser l’hospitalité, c'est-à-dire être aux côtés des voyageurs partout dans la ville, à leur disposition immédiate, pour répondre à toutes leurs questions et tous leurs besoins.

"Ce qui veut dire être en mesure de fournir au visiteur toute l’information pratique, quotidienne, touristique ou l’actualité en temps réel, en fonction de ses préférences, son besoin précis, de son contexte immédiat et de sa position géographique.

Il nous est impératif de pouvoir échanger librement avec eux, toute la journée par voix et chat et push de données personnalisées.

Cette réforme est sans équivalent aujourd’hui pour nous, et nous permet de continuer à aller de plus en plus loin dans nos développements pour fournir une expérience touristique optimisée et sécurisée, en totale autonomie. Cette directive est l’un de nos meilleurs alliés."
explique Laure de Boerio, CEO de ParisHelpline

Les prestataires de location de voiture comme la start-up Carlili vont dans le même sens : La fin des frais d'itinérance "va encourager la digitalisation du tourisme à Paris avec les nouveaux services existants comme le notre.

Les touristes pourront donc réserver directement une voiture depuis leur chambre d'hôtel ou depuis l'aéroport sans surcoût.

Même choses pour les touristes français a l'étranger qui ne seront plus surtaxés et pourront utiliser notre service partout en Europe quand nous serons implantés à l'étranger."
explique Julian Boulinguez, CMO de Carlili.

Lu 3910 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Elodie RIBEIRO
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33









Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com