Loading


Extrême droite Hongrie : Sept & demi arrête les ventes par conviction politique

Dominique Friedman refuse d'être complice


Dominique Friedman reste fidèle à ses convictions. Face à la montée de l'extrême droite en Hongrie, Sept & demi arrête les ventes vers cette destination.



Dominique Friedman s'inquiète de la situation en Hongrie : "Les minorités vivent aujourd’hui en Hongrie dans la peur d’une violence orchestrée par des milices d’extrême droite." Photo DR
Dominique Friedman s'inquiète de la situation en Hongrie : "Les minorités vivent aujourd’hui en Hongrie dans la peur d’une violence orchestrée par des milices d’extrême droite." Photo DR
C'est une décision à la fois peu commune et courageuse.

Face à la montée de l'extrême droite en Hongrie, Dominique Friedman a décidé d'arrêter les ventes vers cette destination.

"Je ne souhaite pas cautionner à travers le tourisme ce qui se passe en Hongrie.

Je refuse d'être complice. Je pense qu'on a une responsabilité par rapport à une destination.


Je suis en colère et pourtant j'aime la Hongrie et j'aime les Hongrois".

Mais garder une attitude conforme à ses idées lui semble primordial.

Dans un courrier, il s'explique : "Cette belle destination à laquelle nous sommes très attachés, héritière d’une longue histoire et d’une culture singulière, remet aujourd’hui à l’honneur les symboles d’une période que l’on croyait à tout jamais disparue en Europe.

Sous l’impulsion de son président et de son gouvernement, on réhabilite l’amiral Horthy, allié d’Hitler, de Mussolini et de tous les fascismes des années 30.

La Hongrie transforme le nom de ses rues, de ses avenues. Elle érige des statues et des mémoriaux en mémoire des fascistes qui ont collaboré à l’assassinat de 500 000 Juifs dans les chambres à gaz d’Auschwitz – Birkenau.

Le régime d’Horthy est celui qui adopta les premières lois antijuives en Europe.

"Il faut savoir sortir de l'aspect uniquement mercantile"

Des projets d’architecture à Budapest comme dans les villes de provinces réhabilitent le passé abjecte des années 30 et 40.

Dans les manuels scolaires, on réécrit l’histoire avec une nouvelle constitution qui affirme la continuité de la Hongrie avec la période autoritaire et antisémite de 1920 à 1944.

Les minorités vivent aujourd’hui en Hongrie dans la peur d’une violence orchestrée par des milices d’extrême droite.

Aujourd’hui, la haine des Roms a remplacé celle des Juifs malgré que leur discours soit toujours aussi teinté d’antisémitisme. On parle à nouveau de « pureté raciale ». "


Il rappelle que Sept & Demi a organisé depuis plus de 20 ans des voyages de mémoire en Europe Centrale.
"Comment poursuivre l'organisation de ce type de séjours dans une telle ambiance ? Que va-t-il se passer au niveau des guides ? Vont-il changer leur discours ?" s'interroge-t-il.

La Hongrie représente 10% des ventes du voyagiste. Mais pour Dominique Friedman, "il faut savoir prendre du recul, et sortir de l'aspect uniquement mercantile".

"L'objectif de cette démarche, c'est aussi de prévenir les gens", précise-t-il.

D'autres destinations l'inquiètent et il avoue avoir "un peu levé le pied sur la Russie..."

Rédigé par C.E. le Mercredi 4 Juillet 2012
Lu 4162 fois
Notez

Tags : hongrie

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par Georges le 09/08/2012 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des étudiants juifs agressés dans des trains, des jeunes portant la kippa frappés, des écoliers juifs assassinés, des camps de roms fermés par les municipalités, les roms expulsés par convois entiers sur ordre du ministère de l'Intérieur, des cimetières juifs régulièrement profanés ("bien sûr" par des inconnus ou des déséquilibrés), trop c'est trop. L'ambiance est vraiment délétère. C'est décidé: je quitte la France! ...mais pour aller où ???.............

27.Posté par redstarboy le 01/08/2012 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'habite dans ce pays depuis 13 ans, ce que dit cet article est vrai/ L'ambiance est délétère. Bravo à cet homme, moi je veux partir le plus vite possible !!!!

26.Posté par Georges le 09/07/2012 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je relève quand même une certaine contradiction, sinon une contradiction certaine, dans le premier paragraphe du commentaire de Pierre-André Romano:
1. Il dit que le but de Dominique N'EST PAS de boycotter toutes les destinations jugées incorrectes, ce qui suppose qu'il fait des CHOIX parmi les mauvais et qu'il accepte de bon coeur de pactiser avec nombre d'entre eux
2. Il dit en même temps que le but de Dominique est d'aller AU BOUT de ses convictions, ce qui suppose (en principe) que ses convictions doivent prendre le pas sur tout choix, sinon le bout n'est pas le bout
Je regrette de conclure qu'en choisissant la Hongrie parmi d'autres il ne va PAS au bout de ses convictions, quelles que soient les raisons qu'il avance dans son appréciation de la situation hongroise
Pourrait-on savoir ce que pense Dominique lui-même de tout cela? Son silence est assourdissant

25.Posté par Pierre-André Romano le 07/07/2012 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au risque de répondre à la place de Dominique, j’ajouterai que sa démarche n’est pas de boycotter les destinations qui ne respectent pas les droits universels et les principes de la démocratie, sinon nos catalogues ne dépasserai pas quelques pages … mais d’aller au bout de ses convictions, décision respectable et à prendre en exemple.

@AM et autres donneurs de leçons : dans le cas présent il ne s’agit pas d’actes isolés de quelques Hongrois extrémistes mais de la politique officielle d’un gouvernement. Gare à l’amalgame, c’est aussi facile que dangereux, partiel et souvent partial.
Bravo Dominique, les chiens aboient la caravane passe…
Pierre-André

24.Posté par Georges le 07/07/2012 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Friedmann est peut-être de bonne volonté, mais il semble être victime (comme beaucoup d'autres) de la désinformation ambiante sur la Hongrie. Il croit bien faire, mais se prend les pieds dans le tapis, comme le démontrent la plupart des commentaires. Pour rebondir sur celui d'Olivier, qui souhaite longue vie à son agence, je dirais au contraire que si Monsieur Friedmann était conséquent avec lui-même, son agence ne ferait pas long feu...
Alors, à quoi rime tout ce foin?
En ce qui concerne la Hongrie, je peux lui affirmer que ce pays n'est PAS ce qu'il croit. Il affirme l'aimer, alors qu'il prenne la peine de se documenter sérieusement, qu'il se plonge dans l'histoire de ce pays, qu'il fasse l'effort de le comprendre, et il verra bien qu'il n'est ni plus ni moins "extrémiste" que beaucoup d'autres, y compris la France.
Si au contraire Monsieur Friedmann persiste et signe, c'est que ses véritables motivations ne sont pas celles qu'il annonce

23.Posté par AM le 06/07/2012 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est absolument ridicule. Je connais bien la Hongrie et je peux vous assurer que vous décrivez est disproportionné en comparaison avec la situation actuelle.

Pour un état de ce que vous appelez l'antisémitisme en Hongrie:

http://www.hu-lala.org/2012/04/02/les-juifs-ont-ils-peur-dans-la-hongrie-de-viktor-orban-13/

Par contre, je ne sais pas si vous organisez des voyages en Israël mais des lynchages de la population soudanaise y sont assez fréquents ces derniers temps...

Balayer devant votre porte (France ou, pour certains, Israël) avant d'aller pointer du doigt un petit pays d'Europe centrale..

22.Posté par FMC le 06/07/2012 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur le principe, on ne peut que se féliciter de rencontrer encore des principes et de la morale dans la vie professionnelle.
Mais attention aux faux-semblants ! Et je rejoins certains commentaires précédents : quid du « coup de pub » ? En effet ce type de décision attire les projecteurs et les réactions, forcément positives, mais le risque financier réel est bien limité. Donc c’est un peu à la portée de tout le monde.

En revanche, il y a bien longtemps que l’on ne parle plus du Tibet. Qui a arrêté ses voyages sur la Chine pour protester contre la dérive militaire et sinisation du Tibet ? Qui a envisagé de limiter la destination Turquie pour cause de limitation des droits des Kurdes ? Qui sera prêt à arrêter définitivement la Tunisie, si les Salafistes imposent leurs lois ? Vous me direz, la destination s’arrêtera toute seule…

Donc oui, c’est bien de prendre de telles décisions, oui c’est courageux de réduire son offre et probablement son CA, mais l’est-ce réellement quand il ne s’agit que de la dernière phalange du petit doigt et pas d’un bras ?

Enfin ne boudons pas cette éthique qui devrait tous nous habiter !

21.Posté par Georges le 06/07/2012 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un élève juif agressé dans un train entre Toulouse et Lyon, deux jeunes portant des kippas frappés à coups de marteaux et de barres de fer à Lyon... Allez-vous faire campagne pour stopper le tourisme en France Monsieur Friedmann?

20.Posté par Serge le 06/07/2012 04:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Marine Le Pen devient Présidente de la République il va quitter la FRANCE ??? Bravo Dominique pour le beau coup de pub. Maintenant faut aussi stopper les ventes en Hollande, Cuba.... et pourquoi pas les USA ??

19.Posté par Estelle le 05/07/2012 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ delh, les dictatures tuent bcp et encore ...car certaines personnes refusent de se plier à la volonté d'un seul homme ou de penser comme il faudrait qu'ils pensent. Ca ne vaut pas mieux que le concept nazis evoqué ici. Tuer des gens parce qu'ils pensent différement ou qu'ils ont une couleur de peau/religion différente, c'est du pareil au même ca ne vaut pas mieux.

Le cas de la Hongrie est certes inquietant, mais nous ne sommes pas encore dans un renversement du pouvoir avec un seul homme d'extrème droite qui controle l'executif, législatif et judiciaire. Il est encore temps d'agir, le gouvernement hongrois certes majoritairement d'extrème droite a encore dans ses rangs des politiques de gauche et de droite.
C'est en faisant des amalgammes et c'est en fermant les yeux que cela empirera.

18.Posté par philippe Beissier le 05/07/2012 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de ta démarche Dominique.
Vivre avec des convictions est un luxe que seuls peuvent s'offrir les seigneurs.
Bien amicalement à toi

17.Posté par Olivier le 05/07/2012 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelqu'un qui pendant la crise refuse des ventes par conviction.....Moi je ne trouve pas cela ridicule....
Le gouvernement Hongrois est une insulte au 50 dernières années d'histoire en Europe.
Bravo Monsieur Friedman ! Tout n'est par argent dans la vie, et longue vie à votre agence !

Vous souhaitant le meilleur

Olivier

16.Posté par coup de pub le 05/07/2012 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ridicule ! Un petit coup de pub à pas cher pour ce Monsieur qui prend des airs de résistant. Et l'Egypte, la Tunisie et les pays du Golfe, c'est pas des dictatures peut être ? Avec des islamistes au pouvoir ?

15.Posté par POLITIQUEMENT INCORRECT le 05/07/2012 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE communisme a tué beaucoup plus de monde que le nazisme! mais est ce le sujet? Il n'y a pas de nazis en Hongrie! un peu de sérieux madame la "scandilisée" .....

14.Posté par delh le 05/07/2012 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr,
je suis scandilisée par certains commentaires ci dessus.
Comment peut on comparer nazisme hitlerien et communisme? Comment peut on comparer une dictature à une volonté de tuer des hommes parce qu'ils ne sont pas nés "de bonne race" ?
Pendant que l'on y est, pourquoi ne pas carrément pactiser avec ce régime et faire collaborer nos institutions françaises comme nos agences afin de les aider !

Bravo Dominique, c'est courageux. Tu peux être fier.

13.Posté par PADAKOR le 05/07/2012 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Baladi, je suis entièrement d'accord avec vous. Cela étant, je maintiens mes propos sur le fait que la politique n'as pas lieu d'être dans notre métier.
dans le cas contraire, c'est la mort du p'tit ch'val !

12.Posté par baladi le 05/07/2012 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans vouloir critiquer telle ou telle position je pense très simplement que chacun réagit à son échelle et en fonction de ses principes et des valeurs auquelles il croit.
Quand Dominique décide de ne plus proposer la Hongrie il agit à son niveau à sa manière à son échelle . Il considère qu'il doit être en adéquation avec lui même .
Evidemment sa décision ne va ni bouleverser la Hongrie ni n'empêchera ses collègues de vendre sans culpabilité ni scrupule la destination et ils auront également raison de le faire.
Celà s'appelle LIBERTE.
Celle de dire Oui ou Non.
baladi

11.Posté par Estelle le 05/07/2012 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au début de l'article, je trouve que c'est une trés mauvaise démarche, en effet en isolant encore plus le pays, on l'enferme dans ce cercle vicieux et donc les membres du gouvernement hongrois qui sont en force actuellement le resteront, du coup on ne soutient plus l'opposition gouvernementale qui doit exister sur place.

Par contre à la lecture de l'article et des choses qui se passent sur place, je comprends leur position et leur crainte sur les guides.
Cependant, je pense que d'autres pays où la dictacture est très oppréssante et omniprésente, accueillent correctement les touristes et que ces derniers ne sont pas stupides au point de ne pas prendre conscience des choses (la CHINE, CUBA, la RUSSIE comme l'a souligné MOUAIS dnas son post). Mon impression 1ère reste donc la même, arretez les ventes parce que l'extreme droite monte en puissance dans un pays tel que la HONGRIE n'est pas judicieux, cela enfermera davantage le pays et la population dans cet engrenage.

10.Posté par Michel BELLON le 05/07/2012 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Cette décision est courageuse et louable.
Depuis quelques années, il se passe des choses trop graves en Hongrie, pays membre de l'Union Européenne (que j'aime et je connais, et dont le parle un peu la langue, je le précise), pour qu'on puisse encore se retrancher derrière l'argument du tourisme qui permettrait la communication et la promotion du "changement démocratique". La Hongrie recevait déjà beaucoup de visiteurs étrangers. Cela ne l'a pas empêchée de tourner le dos aux valeurs qui devraient unir tous les Européens. Il faut donc s'interroger sur cette prétendue action positive que le tourisme exercerait sur la vie politique d'un pays. Ce qui peut être vrai dans les circonstances particulières d'un pays donné ne l'est pas forcément pour tous les autres.

À l'heure où beaucoup dans notre profession expriment la volonté de promouvoir un tourisme éthique, solidaire et durable, on ne peut que se féliciter de voir enfin les paroles suivies par des actes.

Merci.

9.Posté par PADAKOR le 05/07/2012 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ajouterai que si nous professionels du toursime, nous nous mettons à faire de la politique, on est mal barrés ! (remarquez, , nous sommes déjà mal barrés.....)
je n'ai aucun scrupule à envoyer des clients en COREE DU NORD, pays pour moi beaucoup plus dangereux politiquement parlant que la Hongrie !!! (oupssss désolé, je viens de faire de la politique...)

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Juillet 2014 - 09:23 Passion des îles lance la Jamaïque !







Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.