TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Guadeloupe : ''70.000 € de participation versés… et nous allons mourir !''

Nouvelles Antilles va licencier ses 10 premiers salariés


Rédigé par La Rédaction le Mardi 10 Mars 2009

François Bénard qui a lancé l'agence en ligne Nouvelles Antilles regrette le "gâchis" actuel. "En 5 semaines, souligne-t-il, plus de 2.000 séjours en Guadeloupe et Martinique ont été annulés et plus d’1 million d’€ remboursés. L'entreprise a perdu plus de 3 millions d’€ de chiffre d’affaires et 500.000 se marge brute avec un nombre de clients passé de 700 à moins de 200 par jour.



"La haute saison touristique est désormais derrière nous, et nous abordons les ventes de la basse saison (de Mai à Septembre). Il est désormais certain qu’au-delà des pertes accumulées depuis 5 semaines, les 6 mois à venir seront catastrophiques.

Non seulement l’entreprise ne s’en remettra pas, mais des centaines d’emplois vont être supprimés dans les hôtels, restaurants, loueurs de voitures, loueurs de bateaux, excursionnistes …

Oui, je pleure, je pleure d’incompréhension fasse à un suicide collectif, je pleure de voir la classe politique locale muette, invisible fasse au désastre social qui s’annonce, face aux milliers de chômeurs qui vont grossir les rangs de l’ANPE et les bureaux de pleurs de leur collectivité. Je pleure de voir tous ces politiques venir donner des leçons.

Je pleure de voir que la seule façon que nous avons de distribuer de la richesse, c’est d’emprunter, c’est par la dette des collectivités locales, de l’Etat; dette que nous allons "courageusement" léguer à nos enfants.

Dans mon métier qu’est le tourisme, je rappelle que la Barbade, Etat indépendant située à 600 kilomètres de la Guadeloupe, étant 4 fois plus petite que la Guadeloupe, ayant 2 fois mois d’habitants, accueille chaque année 1,2 million de touristes générant 1,2 milliards de recettes par an !

La Guadeloupe accueille à peine 400.000 touristes

Guadeloupe : ''70.000 € de participation versés… et nous allons mourir !''
La Guadeloupe accueille à peine 400.000 touristes générant à peine 400 millions d’€.

Alors voilà 800 millions d’€ par an, qui sont ni des subventions, ni de la dette, ni de l’emprunt, ni du RMI, ni du RSA, ni « déchoukage » d’une communauté, ni de l’appauvrissement des entreprises, ni des bons sentiments, ni des « y a qu’à, faut qu’on ».

Il s’agit de travail de réflexion, de compétences, d’ambition, de stratégie, de qualité, de management, de motivation de salariés…

Mais face à cela nous offrons les carcans administratifs aussi bien de l’Etat que de la région, et le dogmatisme syndical.

Au lieu de cela nous, en Guadeloupe, fermons des hôtels depuis 10 ans : (Anse de Rocher, Marissol, Kayé-Là, Domaine de Malendure, Petite Anse, Plantation sainte-Marthe, Callinago, Méridien/Kalenda, Hôtel Tropical, Royal Caraïbes, Village Raisin Clair, Le Hamak,…), et plus récemment pour des périodes provisoires ou définitives : Le Manganao, le Club Med, Pierre et Vacances !

Notre société jette « aux chiens » les entrepreneurs

Alors oui je pleure face aux licenciements que l’on m’oblige à faire alors que je pourrais créer des dizaines d’emplois et générer des dizaines de millions d’euros de richesse à distribuer, parce que les Hommes modernes (tous tant que nous sommes, chefs d’entreprises, politiques, syndicalistes, journalistes, simples citoyens !) préférons la facilité de lieux communs au travail, à la compétence, au dialogue, à la réflexion, à l’innovation !

Notre société est capable de créer ses nouvelles idoles en la personne de nos footballeurs multimillionnaires, mais jette « aux chiens » les entrepreneurs, créateurs de valeurs, de richesses, d’emplois alors qu’ils prennent des risques financiers pour eux et leur famille ; on les jette « aux chiens » avec une seule formule lapidaire « pwofitasyon ».

Messieurs les syndicalistes, fonctionnaires, hommes et femmes politiques bien-pensant, vous voulez distribuer de la richesse : or, vous la détruisez ; vous voulez moins de chômeurs, or vous les créez ; comment pourrais-je ne pas pleurer de colère, d’incompréhension et d’impuissance !

Je veux me battre pour créer de la richesse et je suis enchaîné, je veux me battre pour créer des emplois et je suis enchaîné, je veux me battre pour la Guadeloupe, mon pays « sé ten mwen .. . » aussi!), et l’on me suicide !


François BENARD
Nouvelles Antilles


LIRE AUSSI : Nouvelles Antilles : « De nombreux chômeurs dans les mois à venir »

François Bénard, PDG de NouvellesAntilles.com, 45 ans, ingénieur génie civil de formation et diplômé de Sup de Co Marseille, a fait ses premières armes dans la gestion et l’informatique. Créateur en 2000 de NouvellesAntilles.com, il en a fait une réussite incontestable. L'agence et TO en ligne comptent 65 salariés pour un CA de 31 Mie en en 2008. Lauréat en décembre 2008 du prix du Manager de l’année Antilles et Guyane, il a été nominé pour l’élection de l’Entrepreneur de l’année 2008 du magazine l’Entreprise.

Lu 5714 fois

Notez


1.Posté par Landry Eric le 10/03/2009 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis bien d'accord avec vous Monsieur , et sachez que vous n'êtes pas seul à le penser , cela ne sauvera pas peut être votre société mais nous pensons fort à vous et vos problèmes qui sont ceux de plus en plus d'entrepreneurs : créateurs de richesses, d'emplois. Respectueusement .

2.Posté par JC L le 10/03/2009 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cessez de pleurer François, il y a des causes pour lesquelles cela ne sert plus à rien... Pourquoi, avec vos compétences, ne pas choisir de vous expatrier vers d'autres cieux plus cléments et surtout moins assistés où la venue d'un entrepreneur comme vous saura être perçu à sa juste valeur... Moi je pleurs de voir notre pays s'enfoncer inexorablement par la faute de noyaux durs d'opportunistes, de profiteurs du système ou d'imbéciles... Moi je pleurs de devoir sortir mon chéquier régulièrement pour remplir des caisses déjà vides pour entretenir tout ce beau monde...enfin pas vraiment beau.
Allez François, profitez de votre réussite, vous, vous savez ce qu'ils perdent, certains d'entre eux ne le savent pas, certains ne le sauront jamais ou se mettrons des Œillères pour ne pas se sentir coupables d'avoir fait tant de tord...

3.Posté par JPB le 10/03/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Antilles n'ont pas besoin de pleurs. Si vous ne comprennez pas que ce qui s'y passe est autrement plus grave quevous petits probèmes personnels, si vous n'êtes pas capable de pleurer sur autre chose que sur vous même, alors il est temps pour vous, messieurs Benard, Landry et JC L, d'aller voir ailleurs. Nous savons parfaitement ce que nous perdons, et c'est pour cela que nous voulons le perdre ! Nous construirons notre avenir nous-mêmes, sans vous, loin des "côtés positifs" de la façon de vivre que vous voulez nous imposer. A notre façon, avecd nos défauts que vous plaisez à souligner et avec nos qualités que vous ne savez que nier. Vous citez l'exemple de la Barbade ? Je connais ce pays certainement mieux que vous et d'ailleurs j'en reviens. Si vous trouvez que c'est mieux, allez donc vous y installer et faire "vos" affaires. Et laissez nous enfin en paix, chez nous !

4.Posté par BPJ le 10/03/2009 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Monsieur JPB, c'est avec ce raisonnement que les Antilles gagneront leur indépendance et deviendrons un nouveau Haïti, pourquoi pas... Quelle tristesse.

5.Posté par BPJ le 10/03/2009 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Monsieur JPB, c'est avec ce raisonnement que les Antilles gagneront leur indépendance et deviendrons un nouvel Haïti, pourquoi pas... Quelle tristesse.

Prenez donc votre indépendance, mais ne venez pas vous plaindre ensuite !

6.Posté par Franck Melf. le 11/03/2009 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pleurez Monsieur bénard pur 5 semaines de tension sociales prolongées par la résistance du Medef. Nous, gwadeloupéins, nous pleurons sur 400 ans d'histoire. Vous semblez être un manager performant et vous ferez facilement fortune ailleurs. La guadeliupe n'a pas dbesoin de vous et de vos conseils. Sachez enfin que le désatre économique que vous dénoncez justement provient essentiellement de 2 causes :
- le système dit de "l'exclusif", héritage du système colonial qui oblige à se fournir exclusivement en métropolé (Cf. le monopole de la SRA - Total alors que le Vénézuela est proche pour un petrôle 2 x moins cher)
- les niches fiscales type loi Pons qui permet la conbstruction d'Hôtel ou de complexes immobiliers à fin de défiscalisation mais qui ne couvre pas la maintenace et la rénovation, ce qui explique que ces bioens tombent ensuite en décrépitude.

Enfin, rappellons aux mauvais coucheurs que l'essentierl des subventions sont perçus par les industriels et notamment la banane, pour finir en fin de compte dans les mêmes poches. Monsieur Bénar, lors de votre voyage retour, je vous porpose une lectur enrichissante. Le livre d'une chercheuse du CNRS au dessus de tout soupçon : Nelly Schmidt -Edt° Perrin 2009 "La France a-t-elle aboli l'esclavage (1830 - 1935).

Bon vent (Alizées) et A bientôt !

7.Posté par Pontault Didier le 11/03/2009 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Mr JPB
" laissez nous en paix chez nous" que vous dites!!!!
le "nous" c'est qui? les européens? les africains, les Indiens, les chinois?
je ne sais pas si vous êtes rose ,jaune, marron ou blanc mais sachez que la Guadeloupe appartient à tous ces mélanges de couleurs, nous sommes tous venus d'ailleurs, alors arrêter de dire "nous Guadeloupéens" comme le dit aussi dans son commentaire Mr Frank Melf. Et aussi dans l'affreuse chanson "guadeloupe en nous" qui serait interdite le 2 ème de diffusion en métropole pour "haine raciale"si on disait "france en nous"
c'est trop facile de toujours relater l'esclavage, c'est une arme que vous vous servez tout le temps, comme cela vous avez tous les droits et surtout de recevoir toutes les subventions venant de votre état français
Un exemple pour faire fonctionner les hotels en Guadeloupe, IL faut 2,78 personnes pour une personne ailleurs pour le même nombre de lits.
Quand vous servez la clientèle dans les hotels vous avez l'impression d'être encore des esclaves mais non, vous faites un service qui vous donnait du travail, je dis bien "donnait" car les hotels sont en voie de disparition
Alors si vous ne voulez pas travailler convenablement c'est à vous d'aller ailleurs
"Guadeloupe au travailleurs de toutes les couleurs"
Salutations ensoleillées de Guadeloupe

8.Posté par Florence H le 12/03/2009 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Mr JPB
La Guadeloupe devrait être à tous ceux qui sont prêts à donner le meilleur d'eux mêmes pour elle et pas à ceux toujours prêts à la détruire, ne comprenant pas que c'est un trésor qu'ils sont en train de dilapider.
Et puisque vous repartez 400 ans en arrière (encore et toujours vous vous cachez derrière l'esclavage pour qu'on accepte de vous même l'incitation à la haine raciale sans comprendre que tant que vous resterez à ce niveau, vous n'évoluerez pas), historiquement vous faites erreur car ce n'est pas vous qui viviez dans cette île à l'origine et elle ne vous appartient donc pas plus qu'aux autres. De toute façon, personne n'est propriétaire des terres de la planète, tout au plus locataire pour une poignée d'années qui ne représentent rien à l'échelle de l'univers.
Il est inadmissible que vous disiez à quelqu'un qui vit en Guadeloupe depuis longtemps, qui a investi, qui s'est investi (car une réussite comme celle de Mr Bénard ne tombe pas du ciel), qui a créé de l'emploi, qui a créé de la richesse, qui travaille à promouvoir l'image de la Guadeloupe et à la faire aimer... de partir. Ce n'est pas valable uniquement pour Mr Bénard d'ailleurs mais pour beaucoup d'autres entrepreneurs qui ont tout donné pour la Guadeloupe et quand on dit tout donner, c'est souvent tout sacrifier pour arriver à quelque chose car entreprendre est beaucoup plus difficile et un total engagement qu'on ne connait pas quand on est salarié ou assisté.
Et pour finir, vous devriez être fiers de vivre en France (en Guadeloupe) où vous avez la chance d'êtres libres de votre vie, de vos choix, de vos opinions, où vous avez accès à l'éducation, à la santé... et en profiter pour vous sentir chanceux au lieu de ressasser indéfiniment le fiel qui s'écoule dans vos propos, fier aussi que d'autres y viennent parce qu'ils aiment la Guadeloupe.

9.Posté par jm le 19/03/2009 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il ne faut pas se tromper de problème, les revendication eétait sur le cout de la vie en guadeloupe par rapport rapport aux revenue de tous ceux qui font la vie économique de
la guadeloupe. et ceux qui connaissent les lois et des hommes de lois s'en servent pour profité sur ceux qui font la richesse non redistribué.

10.Posté par jm le 19/03/2009 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc il est normal qu'on soit arrivé a se point de crise parce qu'il y a u du désordre pour remettre de l'ordre. se sont les conséquences donc l'heure n'est pas aux pleurent mais s'est de se retrousser les manches de faire évolué la guadeloupe et ces le travail de tous ceux qui se sentent guadeloupéens! stop a la pwofitation!

11.Posté par Ali Paukampe le 29/04/2009 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste pour le fun et la crédibilité de ce que l'on peut lire....

700 clients par jour sur internet donc 700 X 365 = 255 500 sur les moins de 400 000 clients pour Nouvelles Antilles...il reste donc pour Jet Tours, Club Med, Exo, Tourinter, Fram, Look, Go, TUI, NF et une vingtaine d'autres 145 000 clients ce qui doit faire une moyenne de 5000 clients pour chaque TO majeur, petits joueurs ces TOs....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com