TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Hôteliers vs pure players Internet : je t’aime moins non plus...


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Samedi 17 Juillet 2010

Le poids des pure players dans les réservations hôtelières est en augmentation constante depuis quelques années. Au point que certains établissement ne peuvent plus s’en passer. Pourtant, il leur faut garder une certaine indépendance, pour éviter de se voir imposer des conditions pas toujours avantageuses.



Expédia, Promovacances, Booking et autres Lastminutes sont devenus des canaux de réservation incontournables...
Expédia, Promovacances, Booking et autres Lastminutes sont devenus des canaux de réservation incontournables...
Depuis quelques années, Expédia, Promovacances, Booking et autres Lastminutes sont devenus des canaux de réservation incontournables.

Avec des millions d’adresses référencées, ils jouent un peu le rôle d’un supermarché interactif du tourisme.

Les hôtels, surtout les indépendants, n’ont plus le choix et doivent être présents sur ces sites, sous peine d’être noyés dans les profondeurs du web.

Une situation de monopole qui fait grincer des dents.

Le Synhorcat (Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs) a d’ailleurs déposé une plainte en avril dernier contre le groupe Expédia.

Ce dernier, qui possède également Hôtels.com et Tripadvisor, est accusé de concurrence déloyale.

Le syndicat dénonce notamment de fausses réductions accordées aux visiteurs ainsi que des informations erronées concernant la disponibilité des chambres.

L’affaire est en cours devant les tribunaux mais illustre bien les abus de pouvoir que peuvent subir les hôteliers.

« Ces sites ont les moyens de faire du chantage lorsqu’ils représentent 50% du CA d’un hôtel » explique Stéphane Gauthier, le DG de Best Western. Mieux vaut alors apprendre à les utiliser correctement.

Page 2 - Expedia accusé de concurrence déloyale
Page 3 - Pas mettre tous ses œufs dans le même panier
Page 4 - Des nouveaux circuit de distribution

Lu 6822 fois
Notez


1.Posté par Dominique GOUDIN le 19/07/2010 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Il est vrai que l'omniprésence de ces très gros sites de réservation pourrait faire croire qu'ils captent la plupart du marché. Pourtant il existe d'autres sites positionnés sur des niches (le luxe, les WE, la plongée - ou comme nous : les iles tropicales) qui entretiennent de très bonnes relations avec les hoteliers et qui offrent un vrai savoir faire un vrai conseil et souvent de meilleurs tarifs à leur client.

Etant dans le milieu, on remarque que la recherche démarre souvent par ce type de site que l'on pourrait même qualifier de "portail de l'hotellerie". Mais dans sa phase de recherche, le futur client afine sa requête et les sites visités pour terminer par commander sur le site qui lui propose le meilleur prix ... qui est parfois le site de l'hotel !

Il faudrait donc que les hotels mesurent également les ventes directes générées par les campagnes marketing des sites généralistes et spécialistes afin de mesurer précisément l'impact de leur partenariat avec ces sites de réservation car sans eux certains hotels ne seraient jamais visibles aux yeux de la plupart des voyageurs ...

2.Posté par hervé le 20/07/2010 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé Mr GOUDIN, "ca ne fait pas croire", ils captent une grosse partie du marché.
Des agences de voyages et des billeteries d'affaires de gros réseaux passent par ces portails de réservations.
De par leurs omniprésence sur le web, ils captent de la clientèle individuelle qui croit etre sur le propre site des hotels ou sur la centrale de réservation de l'établissement.
Quand vous ne voulez ou n'avez plus de stock chez eux, ils mentionnent "hotel complet"
Certain hotel sont à 30,40, voire 50 % de leur C.A. avec 1 seul portail.
Je vous laisse imaginer la dépendance de l'hotel.
Pour finir je vous rappelle le taux de com. entre 15 et 25 %

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com