Loading


Hôtesse de l'air et steward : "Nous sommes la vitrine de la compagnie"

Les fiches métiers de TourMaG.com


Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les informations utiles à votre orientation, avec en bonus le témoignage d'un professionnel. Cette semaine, découvrez : Hôtesse de l'air et steward.



Missions

Les PNC qui prouvent leur valeur peuvent devenir chef de cabine, puis chef de cabine principal, et enfin instructeurs et formateurs.  - Photo Air Caraïbes
Les PNC qui prouvent leur valeur peuvent devenir chef de cabine, puis chef de cabine principal, et enfin instructeurs et formateurs. - Photo Air Caraïbes
Métier fantasmatique par excellence, le rôle de Steward/hôtesse de l’air, aussi appelés PNC, Personnel Navigant Commercial, demande avant tout une excellente condition physique.

La priorité de ce métier reste la sécurité et la sureté des passagers. Pendant les vols, le PNC assure cette sécurité en veillant sans relâche au respect des règles de sûreté internationales à bord.

Un sens réel et profond du service est ensuite nécessaire pour assurer le confort des passagers, en étant attentif à leurs besoins et demandes du décollage jusqu’à la sortie de l’avion.

Les principales tâches en vol sont :

- Assurer l’accueil des passagers à bord et les installer aux places réservées dans un minimum de temps pour respecter les horaires.
- Assurer le service boissons, repas, objets de confort selon les engagements de la compagnie.
- Respecter les consignes de sécurité et veiller en permanence à ce que tous les passagers les respectent.
- Donner la meilleure image possible de la compagnie pour fidéliser la clientèle.
- Selon la répartition des tâches à bord, on peut être amené à répondre aux besoins du personnel navigant technique, PNT, pilotes et copilotes.

Des contraintes existent et sont incontournables :
- Le port de l’uniforme est obligatoire.
- Les horaires sont irréguliers et les amplitudes de travail déstructurées qu’il s’agisse de court, moyen ou long courriers.
- Le travail en zone réservée des aéroports nécessite l’obtention d’un titre d’accès obtenu après habilitation par le Préfet.
- Le casier judiciaire doit être vierge.

Points forts

- Les voyages bien sûr, même si certaines escales sont courtes.
- Le travail en équipe, différente chaque jour.
- Le contact humain et l’ouverture sur le monde.

Formation

Niveau bac minimum.

Le Certificat de Formation à la Sécurité est exigé en France. Il est délivré par la Direction Générale de l’Aviation Civile ou dans des organismes homologués par elle. Il se compose de deux parties : la théorie et la pratique (avec des épreuves de natation, de secourisme et de sécurité/sauvetage).

Le candidat doit également justifier d’une aptitude médicale, obtenue dans un centre d'expertise médicale du PNC (acuité visuelle et auditive, mesure de la capacité pulmonaire, radiographie des poumons, prise de sang et d'urine, électrocardiogramme).

Une première expérience professionnelle dans un métier de service ou liée à la vente est appréciée.

Rémunération

19 à 24K€ selon les compagnies et l’expérience.

A ce salaire de base qui démarre au Smic pour les débutants, s’ajoutent des primes de représentation, de transport, de repas, de nuits selon les itinéraires, et des heures supplémentaires et complémentaires selon les vols et les compagnies.

Compétences

- Etre âgé(e) de 18 ans
- Satisfaire à l’aptitude médicale (voir formation)
- Avoir suivi la formation spécifique au poste dans un institut agréé par la DGAC
- Pratique courante de l’anglais et autres langues souhaitées
- Présentation soignée et élocution aisée
- Permis B et véhicule souhaités

Qualités bienvenues

Vous êtes dynamique et souriant. Vous possédez une santé à toute épreuve et êtes disponible dans votre vie privée pour des horaires décalés.

Vous adorez les voyages et vous possédez en outre :
- Le sens des responsabilités et du respect des règles
- Une courtoisie naturelle et le respect de l’autre
- Un relationnel aisé associé à une présentation physique agréable
- L’adaptabilité au travail en équipe
- Une résistance au stress

Débouchés et évolution professionnelle

Les PNC qui prouvent leur valeur peuvent devenir chef de cabine, puis chef de cabine principal, et enfin instructeurs et formateurs.

Pour rester dans l’aérien en quittant les avions, on peut intégrer une direction au sol, sécurité, commercial, technique, selon ses compétences.


Témoignage de pro


Murielle Lembert, PNC chez Air Caraïbes

Hôtesse de l'air et steward : "Nous sommes la vitrine de la compagnie"
Nous sommes la vitrine de la compagnie

« Je suis hôtesse depuis six ans chez Air Caraïbes. Ce n’est pas le métier que j’avais choisi au départ. J’ai d’abord passé un DUT en hygiène-sécurité-environnement, puis une licence en gestion de projets industriels.

Lors d’un séjour linguistique en Espagne, j'ai reçu la visite d'une cousine hôtesse de l'air qui m'a parlé de son métier et m'a incitée à faire ma propre expérience et à passer mon CSS.

J’ai donc suivi une formation rapide et j’ai réussi les tests du premier coup. Une chance parce qu’ils sont onéreux et selon les instituts de formation peuvent aller jusqu’à 5 000 euros pour les 15 jours de cours, à repayer si vous manquez la théorie ou la pratique.

A l’époque, il fallait ensuite trouver une embauche pour 60 heures de vol, afin de prouver qu’on avait toutes les aptitudes nécessaires.

Aujourd’hui, c’est remplacé par un Certificat Formation Sécurité et une Formation à la cohésion entre les différents services et la hiérarchie. C’est une formation interne qu’on acquiert après l’embauche, différente selon les pays et les compagnies.

Pendant des vacances, j’avais déjà été hôtesse en saisonnière chez Air Antilles Express. J’ai voulu voyager plus pour perfectionner mes langues.

J’ai donc quitté la Guadeloupe pour aller en Espagne, en Irlande, et j’ai postulé chez Air Caraïbes. Nous étions 60 candidats. La sélection consistait en études de cas, écrit et oral, pas très faciles. Mais j’ai été reçue dans les cinq premières, embauchée en CDD et depuis six ans en CDI.

Aujourd’hui, tout en restant hôtesse, je suis une formation en alternance pour un master Qualité Environnement Sécurité Industrielle à Dijon, ce qui me ramènera à mes premières amours et sans doute sur mon île.

Le poste d’hôtesse permet de démarrer dans la vie active, de voir d’autres horizons et d’ouvrir son esprit aux différences entre les gens, quels que soient leur niveau ou appartenance.

Et rien que pour ça, même si on ne fait pas carrière dans l’aérien, c’est un super tremplin dans la vie. »

Rédigé par La Rédaction le Mardi 24 Juillet 2012
Lu 11033 fois
Notez



1.Posté par benallal le 10/04/2013 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour tous le monde,

Je suis actuellelment en CDI mais j'ai l'envie d'exercer le metier de PNC, j'ai entendue dire que l'on pouvait etre en agent B pendant la periode d'ete. je souhaiterais avoir les contacts de air caraibe et air france, je suis titulaire du CFS. MAIS JE VEUX VRAIMENT LE FAIRE A COURTE DUREE

2.Posté par JM le 29/08/2013 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel beau témoignage, il me tarde de devenir hôtesse de l'air, métier dont je rêve depuis toute petite!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Les Offres d'Emploi sont payantes
Valérie DUFOURPour connaître les modalités précises, merci de contacter Valérie DUFOUR
Tel. 06.99.07.16.66
valerie.annonces@tourmag.com

Suivez l'emploi
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Viadeo


Ebook Emploi















Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.