TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I. Christophe Roussel : la vérité sur le groupe Korallion qui voulait sauver Boiloris

Son agence Avant Départ Voyages virée de Selectour


Rédigé par La rédaction le Dimanche 19 Février 2017

Au moment de la défaillance de Boiloris, parmi les candidats déclarés à la reprise du groupe, nous avons découvert un certain Christophe Roussel, PDG du groupe Korallion, inconnu dans le secteur du tourisme. Un relatif anonymat entretenu par l'intéressé qui parle beaucoup, mais très peu de lui. Alors, nous avons cherché à en savoir plus sur ses activités. Enquête...



La devanture de l'agence Avant Départ Voyages que Christophe Roussel dit avoir achetée - DR : Google Maps
La devanture de l'agence Avant Départ Voyages que Christophe Roussel dit avoir achetée - DR : Google Maps
Avant qu'il se manifeste en annonçant haut et fort son intention de reprendre le groupe Boiloris, en redressement judiciaire, très peu de monde, dans le secteur du tourisme en France, avait entendu parler de Christophe Roussel.

Certains ont pu le croiser au Sri Lanka où il a participé au congrès des Entreprises du Voyage du 30 octobre au 5 novembre 2016. Il était également du voyage pour la dernière édition du congrès de Selectour à Québec (Canada) du 4 au 7 décembre 2016.

Des rendez-vous auxquels il a pris part en tant que président-directeur général (PDG) du groupe Korallion. Une holding créée pendant l'été 2016 via laquelle Christophe Roussel a mis la main sur l'agence Avant Départ Voyages, à Montpellier.

Celle-ci a été créée il y a une quinzaine d'années et est dirigée par Josée Cam selon la fiche de la société dans le registre des opérateurs de voyages et de séjours d'Atout France.

La patronne du point de ventes a souhaité céder son entreprise. A la rentrée de septembre 2016, elle a décidé de la revendre à Christophe Roussel. Ce dernier lui a alors fait un versement partiel pour conclure la transaction.

Sur des documents internes de présentation du groupe Korallion, Avant Départ Voyages est présentée comme une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) dont le capital de 28 000 € est détenu à 100 % par le groupe de Christophe Roussel.

En réalité, il n'a pas encore payé la totalité du rachat de l'entreprise et celle-ci ne lui appartient pas vraiment, contrairement à ce qu'il affirme. Nous avons tenté de le contacter pour qu'il nous explique la situation, mais il n'a pas donné suite à nos appels.

Avant Départ Voyages radiée de Selectour

Pourtant, Christophe Roussel semble agir comme si Avant Départ Voyages était son entreprise.

Après s'être mis d'accord avec la propriétaire de la société, il y a installé les postes de travail de l'ensemble des collaborateurs du groupe Korallion. Soit un effectif de 7 personnes. La plupart travaillant pour In Média Rès, agence de publicité et d'événementiel, dont Christophe Roussel est identifié comme le dirigeant sur Societe.com.

Elle a été fondée en mai 2016, à Montpellier, et, selon le document interne déjà évoqué, est détenue à 100 % par le groupe Korallion.

Jusqu'à fin 2016, Avant Départ Voyages n'affichait pas forcément une santé financière sans faille, mais elle tournait plutôt bien avec une salariée depuis plusieurs années.

Malheureusement, depuis octobre 2016, les ennuis se succèdent pour l'entreprise. Sa trésorerie fond comme neige au soleil et elle accumule les dettes. Des problèmes qui vont très prochainement aboutir à sa radiation de Selectour.

Ce qu'une source interne au réseau volontaire nous a confirmé alors qu'officiellement Selectour "ne commente pas ce genre de sujets", nous informe une porte-parole.

De plus, à l'heure actuelle, Avant Départ Voyages qui a laissé tomber son agrément IATA il y a deux ans ne peut plus émettre aucun billet d'avion car elle n'a plus accès au plateau d'affaires de Selectour.

Christophe Roussel attaqué aux prud'hommes

Lorsqu'il s'est manifesté pour reprendre le groupe Boiloris – il n'a finalement pas formulé d'offre de rachat – Christophe Roussel a assuré qu'il serait en mesure de conserver les 84 salariés.

Or, entre fin 2016 et début 2017, en difficultés financières, il a licencié l'ensemble du personnel de Korallion.

Par ailleurs, d'après plusieurs témoignages que nous avons recueillis, au moins 5 des 7 anciens salariés du groupe ont déposé des référés aux prud'hommes à l'encontre de Christophe Roussel car ils n'avaient pas été payés pendant 3 mois. Des arriérés ont été réglés depuis. Mais plusieurs personnes attendent toujours d'être payés.

"Je regrette énormément d'avoir travaillé pour Christophe Roussel, nous confie une ancienne salariée de Korallion. Je me suis retrouvée sans revenus pendant la période des fêtes."

Une autre évoque "la pire expérience professionnelle de [sa] vie professionnelle" et décrit son ancien patron comme "une personne malhonnête".

Un autre ex-collaborateur de Christophe Roussel raconte que ce dernier lui a fait "un pont d'or" pour le débaucher et n'a ensuite pas tenu ses engagements. "C'est un beau parleur, précise-t-il. Mais dès qu'on creuse, on se rend compte qu'il n'est pas sérieux. Il ne sait pas gérer une trésorerie, ni monter un dossier, ni même faire des fiches de paie."

Christophe Roussel a engagé une personne afin de créer et mettre en ligne un site Internet pour le groupe Korallion. Mais, ne voyant pas son salaire arriver, elle n'a pas été au bout de sa mission. Aujourd'hui, le groupe Korallion n'a pas de page Web.

L'URL groupekorallion.com mentionnée par Christophe Roussel dans sa signature de mail mène à une page d'erreur de Microsoft.

Ambiguïté cultivée avec une autre entreprise

TourMaG.com est tombé dans le piège de l'ambiguïté entretenue par Christophe Roussel entre le groupe Korallion de Montpellier et l'entreprise Korallion basé à Fontenay-sous-Bois et qui n'ont rien à voir - Photo : P.C.
TourMaG.com est tombé dans le piège de l'ambiguïté entretenue par Christophe Roussel entre le groupe Korallion de Montpellier et l'entreprise Korallion basé à Fontenay-sous-Bois et qui n'ont rien à voir - Photo : P.C.
Mais lorsqu'on cherche « Korallion » sur Google, on tombe sur le site Korallion.fr. Car il existe une autre entreprise baptisée Korallion. Basée à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, elle a été créée en 2012.

Elle se présente comme un "cabinet dédié à la prévention, la gestion et l'accompagnement en cas de crise". Un secteur d'activité bizarrement très proche de celui sur lequel se positionne Christophe Roussel.

D'ailleurs, lorsque nous l'avons interviewé en janvier 2017 sur le dossier Boiloris, nous lui avons parlé du site Korallion.fr comme étant celui de sa société. Ce qu'il n'a pas démenti. Une erreur que nous avons reproduite dans notre édition papier « Repères Hebdo » où nous avons associé Christophe Roussel à un logo qui n'est en réalité pas celui de son entreprise. (voir ci-contre)

Le cabinet Korallion est dirigé par Catherine Piednoël. Elle nous explique avoir découvert l'existence du groupe Korallion de Montpellier il y a quelques jours après avoir été contactée par des gens qui cherchaient à parler à Christophe Roussel.

"Je n'ai absolument rien à voir avec cette personne que je ne connais pas et nos entreprises sont totalement distinctes, martèle Catherine Piednoël. Il a choisi un nom d'entreprise qu'il n'aurait pas dû prendre et que j'exploite depuis des années."

On pourrait croire à une coïncidence. Mais, au fil de notre enquête au sujet de Christophe Roussel, nous avons compris qu'il cultivait sciemment l'ambiguïté entre les deux sociétés. C'est quelque chose qu'il a déjà fait au moins une fois.

Dans l'entretien qu'il nous a accordé, quand nous lui demandons de parler de ses structures, il répond qu'il "ne souhaite pas vraiment être connu".

Comme nous vous le montrerons dans la suite de cette enquête, cette discrétion ne s'explique pas vraiment par le fait qu'il "ne demande rien à personne et [s]'occupe de [ses] affaires avant de [s]'occuper de celles des autres", mais plutôt par un parcours professionnel extrêmement chaotique où s'accumulent les "casseroles".

A lire demain : II. Christophe Roussel : un passé d'entrepreneur lourd en liquidations judiciaires

Lu 4850 fois

Notez


1.Posté par Temoin le 21/02/2017 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci aux journalistes pour leurs travaux sérieux d investigations qui permettent de dévoiler la vérité aux publics et peut être de freiner les attentions et les fabulations malhonnêtes de ce Christophe Roussel.

2.Posté par PM le 21/02/2017 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une énorme pensée pour Josée Cam, grande professionnelle du voyage. Je suis vraiment navré pour elle, elle ne mérite pas ça !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com