TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





III. Déclin : "La France ne fait plus rêver... elle faire rire !"

Comment enrayer le déclin ? 3e volet de notre dossier


Rédigé par Yves BARRAUD le Jeudi 1 Juillet 2010

Le déclin touristique de la France sur la scène internationale ne fait – malheureusement – aucun doute. De plus en plus d’acteurs en appellent à l’État pour reprendre les choses en mains, par la création d’un ministère consacré à 100% au tourisme. Il y a urgence !



En France, on a conscience des problèmes (notamment du déclin de notre attractivité) et on en parle beaucoup. Mais on n’a aucune stratégie globale de développement touristique, et des moyens d’action de plus en plus limités...
En France, on a conscience des problèmes (notamment du déclin de notre attractivité) et on en parle beaucoup. Mais on n’a aucune stratégie globale de développement touristique, et des moyens d’action de plus en plus limités...
L’état des lieux du tourisme français est LE grand sujet du moment.

Le 23 juin, nous nous interrogions de savoir si il est encore possible d’enrayer son déclin (1).

Le 28 juin, nous évoquions les raisons de l’érosion de l’attractivité de notre pays (2).

Deux articles consultés plus de 9.000 fois sur le site. Autant dire que le sujet intéresse, passionne même les professionnels concernés. Et ils sont nombreux.

Aujourd’hui, troisième volet de notre saga de ce début d’été.

Le 30 juin était signé le renouvellement de la Convention qui lie l’Assemblée des départements de France (ADF) et le Réseau national des Destinations départementales, le Rn2D.

Page 2 - L'équation : ADF + Rn2D = Wx4rTTGlm... CQFD !
Page 3 - En France, on est sur une autre planète !
Page 4 - "Nous avons pris un retard considérable !"
Page 5 - Aucune stratégie globale de développement touristique
Page 6 - Une cacophonie malgré des échéances cruciales

Lu 7691 fois
Notez


1.Posté par Vanhoove le 01/07/2010 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est vrai que l ancienne patrie des droits de l homme, ou il fait bon vivre meme si l on est etranger, ne fait plus rever

2.Posté par Seb le 01/07/2010 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle bonne idée, faire appel à "l'Etat", ce grand monstre qui a une dette de plus de 80% du PIB Français... Plutôt que d'en appeler à l'Etat, la profession devrait se prendre en main, en restant le plus possible indépendante des pouvoirs publics.

3.Posté par Yves Barraud le 01/07/2010 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À Seb

L'idée est - pour l'essentiel - de disposer d'un ministre du Tourisme à temps complet (comme c'est le cas dans nombre de pays qui misent fortement sur cette activité).

En France, elle est tout aussi stratégique (notamment pour l'équilibre de notre balance des paiements). Il existe bien un ministre de l'Agriculture, secteur qui, avec l'agro-alimentaire, pèse deux fois moins que le tourisme.

Certes, l'État ne peut pas tout… Sauf quand il s’agit de sauver le secteur bancaire de la banqueroute et remettre de l’ordre sur les marchés financiers. Sauf quand il s’agit de créer l'industrie aéronautique et l'industrie nucléaire, 2 fleurons de l'économie française. Sans l'État, ils n’existeraient pas.

R. Reagan disait que : «l’État n’est pas la solution, c’est le problème !». Les années 2007 et 2008 lui ont donné tord.

Pour en revenir à nos moutons :

Un ministère du Tourisme permettrait sans doute de mieux coordonner les actions de développement et de promotion de notre pays. C’est aussi s’en donner les moyens (avec un vrai budget et une maîtrise des dépenses). Car dans la compétition mondiale, nos concurrents ne nous font et feront pas de cadeaux.

4.Posté par Jean-Luc Montembault le 01/07/2010 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par le petit bout de la lorgnette...

On voit que nos CDT et CRT sont juges et parties...

Certes il assurent la promotion de leur territoire, mais ils en assurent aussi la commercialisation.
Avec plusieurs agences réceptives basées sur des territoires différents, nous faisons le même constat : un des objectifs majeurs des CDT est de justifier les effectifs des ex-SLA, devenus agences de développement touristique...

Bizarrement, dans les doc, sur les stands, lors des visites de journalistes et autres mises en avant pas ou peu de réceptifs privés...

A quand une laiterie gérée par le Ministère de l'agriculture pour structurer la filière jusqu'au consommateur final ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com