TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Jean-Pierre Bensaïd : On l’appelle aussi ''Monsieur le consul''

Directeur de Mistral Voyages


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Mercredi 5 Avril 2006

Jean-Pierre Bensaïd était un agent de voyages comme les autres jusqu’au jour où, au hasard d’un voyage, il découvre deux îles de bout du monde, deux têtes d’épingle à peine visibles sur une carte, Sao Tomé et Principe au large du Gabon. Un énorme coup de cœur change alors le cours de sa vie professionnelle. Aujourd’hui on l’appelle aussi « Monsieur le Consul ».



Jean-Pierre Bensaïd : On l’appelle aussi ''Monsieur le consul''
Jean-Pierre Bensaïd a débuté dans le métier d’agent de voyages au bas de l’échelle en faisant les courses et les photocopies. C’était à Marseille, un de ces petits boulots d’été, il avait 17 ans et l’agence, Prado Voyages, était le plus important point de vente du sud-est de la France.

Embauché en CDD – on était au début des années 70 – il ne retournera pas en cours. Il apprendra son métier sur le tas, grimpera les échelons jusqu’au jour où il décidera de voler de ses propres ailes.

Ouverture de Mistral voyages à Marseille et… Libreville !

Au début des années 80 il quitte Prado Voyages pour créer son agence. Dans un premier temps il s’associe avec le président du SNAV régional de l’époque, Pierre-Jean Capodano. En 1983 il ouvre enfin sa propre agence dans un centre commercial de Marseille. Il la baptise « Mistral Voyages ».

Un de ses amis qui fait des affaires avec le Gabon lui signale une opportunité de création d’agence à Libreville. Jean-Pierre Bensaïd se déplace et prend conscience qu’il y a un marché potentiel en matière de voyages d’affaires. Il décide de s’associer à des Gabonais et ouvre une agence Mistral Voyages à Libreville.

A l’occasion d’un voyage au Gabon on lui vante la beauté des îles de Sao Tomé et Principe, une petite république insulaire, méconnue, posée au large du Gabon. Il s’y déplace un week-end et tout se précipite. Il tombe littéralement amoureux de ces deux petites îles.

« Je n’étais pas un débutant, j’avais déjà beaucoup voyagé et je n’étais du genre à m’extasier devant trois palmiers. Sao Tomé n’est pas qu’un joli site. J’ai tout de suite aimé l’atmosphère, l’ambiance hors du temps, l’exubérance de la nature, la gentillesse des gens. » Il multiplie les voyages dans cette ancienne colonie portugaise indépendante depuis 1975. Il s’intéresse aux gens, rend des services, rapporte à chacun de ses voyages des produits manquants, des pièces détachées, des livres, des médicaments et, en toute logique, s’intéresse aux possibilités de développement touristique.

La première agence réceptive de l’île

En 1991 Jean-Pierre Bensaîd ouvre en association, à partir du Gabon, une agence Mistral Voyages à Sao Tome avec l’objectif de développer un trafic touristique pratiquement inexistant. Aujourd’hui, il réalise 80 % du trafic du tourisme réceptif qui représente 10 000 touristes, tous marchés confondus. L’agence qui a aussi développé une activité billetterie emploie douze collaborateurs. Elle possède un bureau à l’aéroport, des voitures 4X4 et des minibus avec chauffeurs – guides.

Premier consul honoraire de Sao Tomé en France

En 1992, au vu des actions et de l’intérêt qu’il porte à Sao Tomé, le ministre des Affaires étrangères santoméen demande à Jean-Pierre Bensaïd de devenir Consul honoraire du pays en France. Cette jeune république qui est aussi l’un des plus petits pays du monde ne possède ni ambassade ni consulat en France. Elle n’en a pas les moyens. Jean-Pierre Bensaîd accepte et devient le premier représentant en France du pays.

N’étant pas un fonctionnaire de l’Etat, il le fait à titre bénévole. Sa mission est de faire connaître et de représenter le pays auprès des Autorités françaises et des Chambres de commerce, d’aider les ressortissants santoméens dans leurs démarches et de trouver des débouchés. Pour l’appuyer dans cette mission, il a un allié de taille, le cacao qui, de notoriété internationale, donne le meilleur chocolat du monde. Enfin, pour mieux communiquer, et ne pas rester « l’étranger », il apprend le portugais et s’achète un petit bout de terrain pieds dans l’eau.

Producteur à part entière

En 1997, une deuxième agence Mistral Voyages s’ouvre au Gabon, à Port Gentil où le trafic « Affaires » se développe. Dans le même temps il vend deux de ses points de vente marseillais pour se consacrer exclusivement à une activité de tour-opérateur spécialiste de Sao Tome et Principe. Il revend sur Internet, il réalise les programmes des tour-opérateurs intéressés par cette destination qu’il souhaite voir s’ouvrir à tous. Après des débuts difficiles, les chiffres commencent à augmenter.

A Marseille, Monsieur le consul Honoraire a gardé sa licence d’agent de voyages, ses agréments, ses garanties financières et sa fidélité au réseau Afat. Il reste administrateur du SNAV régional et administrateur national d’Afat. Il est en harmonie avec lui-même, consacre tout son temps à ce qui l’intéresse. Ce n’est pas la filière la plus rentable mais il est un homme heureux.

Sao Tome et Principe en bref

Géographie : l’archipel composé de deux îles d’origine volcanique se situe à 220 kilomètres des côtes gabonaises. Superficie : 1 001 km2 dont 864 pour Sao Tomé (distances maximales 60 km nord/sud et 25 km est/ouest. Population : 150 000 habitants.
Histoire : découverte en 1470 par les navigateurs qui cherchaient la route des Indes.

Colonie portugaise pendant 5 siècles, le pays est indépendant depuis le 12 juillet 1975 sous le nom de République Démocratique de Sao Tomé & Principe. Cacao : l’île de Principe est la première terre où furent plantés, en 1822, des cacaoyers apportés du Brésil comme plante ornementale par les colons portugais.

Climat : de type équatorial. La température oscille entre 25 et 31°.
Tourisme : la capacité hôtelière est de l’ordre de 400 chambres. L’établissement le plus important en totalise 70.
Les points forts : écotourisme, ornithologie, pêche sportive, plongée sous-marine, randonnées.

Le site : www.sao-tome.st

Lu 6587 fois
Notez


1.Posté par olinda beja le 18/04/2006 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'espère bientôt vous offrir mon dernier livre (des petites histoires sur São Tomé et Principe) qui s'appelle "Pé-de-perfume" (soit Ylang-ylangue). Je vous connait seulement de nom et de tout ce que vous avez fait pour mon pays -merci ou biem disant -dêçu paga bô!
Olinda Beja (professeur, poète, écrivain)
site : olinda beja (google)


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Mars 2007 - 15:20 Annette Masson : motarde au grand coeur


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com