TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Jean-Pierre Mas : "Droit dans mes bottes" !

entretien sur le courrier du Co-président d'AS Voyages


Rédigé par Dominique Gobert le Samedi 2 Mars 2013

Un mois après la démission de FX de Boüard et la révocation de Philippe de Saint Victor, Jean-Pierre Mas donne, dans une lettre "ferme" (Lire) auprès des adhérents du réseau Sélectour-Afat, sa vérité. Nous avons tenté d'en savoir un peu plus…



"Le groupement atteint aujourd'hui une taille telle que la communication entre les salariés d'une part et entre les salariés et la direction d'autre part peut devenir compliquée..." /photo JDL
"Le groupement atteint aujourd'hui une taille telle que la communication entre les salariés d'une part et entre les salariés et la direction d'autre part peut devenir compliquée..." /photo JDL
"Je suis droit dans mes bottes", démarre d'emblée Jean-Pierre Mas, au cours du long entretien qu'il nous a accordé vendredi dernier. "Même pas peur", ajoute-t-il.

Pourtant, cette justification tardive, un mois après les récents évènements a paru, aux yeux de bon nombre d'adhérents, pour le moins étrange.

Pas pour Jean-Pierre Mas qui "ne voulait pas rentrer dans une polémique stérile pour le réseau, mais qui ne pouvait pas non plus accepter rumeurs et ragots".

Jean-Pierre Mas, au sujet du "parachute" accordé à Philippe de Saint Victor, campe sur ses positions.

"D'abord, explique-t-il, il est faux de dire que je voulais la peau du directeur général et que j'avais interdit à Jean-Noël Lefeuvre (Directeur financier du réseau) de lui communiquer tous document financiers, notamment certains ayant trait au dossier "Formation".

"Il est faux de dire que je voulais la peau du directeur général..."

Je lui avais simplement interdit de communiquer tous documents par voie électronique.

Ce sont des documents confidentiels qui ne doivent pas voyager par le Net.

En revanche, tous les documents comptables ont toujours été à la disposition du directeur général".


Dans ce cas, on peut effectivement se demander pourquoi PSV avait entamé une procédure de licenciement vis-à-vis du DAF ?

En ce qui concerne la somme perçue par PSV suite à sa révocation, pas de doutes pour JPM: "PSV quitte l'entreprise selon les termes du contrat qu'il avait signé à l'époque avec Selectour, (et sur lequel, étant lié par une clause de confidentialité, je ne peux m'exprimer) ce qui coûte la somme que j'ai indiquée dans mon courrier : 250.000€, répartis dans les comptes pour 1/3 chez AS Coopérative et 2/3 chez AS Entreprise. Et c'est ainsi que cela apparaîtra dans les comptes de l'exercice".

Certes, ce sont les comptes de l'exercice 2011/2012. Mais quid des comptes à venir sur 2012/2013 ?

La révocation de PSV coûterait 640.000€

Si nos informations sont exactes (et elles le sont), le reste de la somme versée à PSV devrait apparaître dans les résultats 2012/2013.

Et ce serait bien la somme de 640.000€ que coûterait la révocation de Philippe de Saint Victor.

Nous avons également posé à JPM la question des "fausses formations", pour lesquelles, AS Voyages a fait l'objet d'un contrôle des services de la Préfecture et qui s'est soldé par un "redressement" de 25.000€.

"C'est vrai qu'il y a eu quelques erreurs sans gravité, reconnait JPM et nous avons été redressé. Mais connaissez-vous beaucoup d'entreprises qui publient les résultats d'un contrôle fiscal ?Tout est transparent".

Dont acte. Nous remarquons simplement que Jean-Pierre Mas oublie d'indiquer que, si la Préfecture a maintenu l'agrément de formation à AS Voyage, la subrogation accordée à AS Voyages a été purement et simplement supprimée !

Autre point soulevé par JPM dans son courrier: un audit, mené par un cabinet indépendant en mai 2012 à la demande du directeur général. Là encore, Jean-Pierre Mas réfute toute contestation, soulignant que cet audit ne révèle "ni manquement, ni dysfonctionnement".

Cet audit, que nous nous sommes procuré corrobore en partie les affirmations de JPM. Toutefois, il souligne que "Notre cabinet a identifié quelques dysfonctionnements, des zones d'amélioration possible sans prétendre avoir tout vu".

Pas de salaires faramineux !

Pour avoir lu ce rapport d'audit à plusieurs reprises, quelques éléments nous paraissent quand même inquiétants :

"Le groupement atteint aujourd'hui une taille telle que la communication entre les salariés d'une part et entre les salariés et la direction d'autre part peut devenir compliquée.

Le risque d'un détournement de fonds doit, dans ce contexte, être circonscrit au maximum pour le réduire d'une manière drastique"
(page 24)

Ou encore: "Le directeur financier est aussi trésorier et chef comptable. Ce cumul des fonctions devient un risque majeur…" (page 20)
Ou toujours : "Le concept de transparence, de "transparence raisonnée" doit animer la production et la diffusion de l'information financière"! (page 22)

Enfin, et parce qu'il serait fastidieux de reprendre point par point le déclaration de Jean-Pierre Mas, qui, soit dit en passant, ressemble fort à une déclaration de candidature, juste un dernier point concernant les salaires "faramineux" qu'il minimise dans son courrier aux adhérents.

Sur l'exercice 2011, les administrateurs ont touché en remboursement de frais et indemnités, la somme de 502 725.36€, dont 214 172.10€ pour JPM et 97 622.11€ pour FXB.

Sans être "faramineux", ces sommes feront peut-être rêver certains adhérents… (Annexe, pages 24 et 25 A4)

Quant à la masse salariale des deux entités réunies (Afat et Sélectour) en 2011, elle s'élève à la bagatelle de 2 951 628€ !

Dont 132 853€ pour le président Mas, ce qui, avec les indemnités et frais nous donne la modique somme de 347 025.10€. Annuels, tout de même!

Lu 3792 fois

Notez


1.Posté par rick ailor le 03/03/2013 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon pauvre Dominique

Votre haine de JP Mas est donc sans limite. Tout est bon dans le ragot que semble vous fournir allègrement votre ami de l'autre camp ! Comment se fait-il que vous possédiez des documents confidentiels ? Qui vous les a fourni ? Sans doute ce même FX que vous citez allègrement le faisant passer pour une "victime" !

Avez vous recherché les mêmes dysfonctionnements chez votre ami FX ? Avez vous, au moins, laissé croire que vous l'avez fait ? Sans doute pas car vous y auriez trouvé quelques monceaux d'immondices. Je trouve que votre "ennemi", Monsieur Mas, est d'une exemplarité humaine remarquable. Il y a bien longtemps que j'aurais mois aussi balancé des scuds (que je connais)
qui auraient largement démontrés que vos propos, sortis de leur contexte, ne tiennent pas la route et que votre chevalier blanc mérite largement "les plumes et le goudron" dont vous parez monsieur Mas !

Vous vous pâmez sur le départ de PSV. Mais qui l'a embauché ? Qui a signé ses clauses de départ ? Comment pouvait-on accepter un tel parachute doré ? Etait-t-il le salarié d'AFAT Voyages ?

Avez vous déjà lu un rapport de contrôle fiscal ? Vous écrivez, laissant planer un quelconque doute "Le risque d'un détournement de fonds doit, dans ce contexte, être circonscrit au maximum pour le réduire d'une manière drastique" (page 24)". Ah bon, quel info !! Pensez vous que l'on indique
dans un tel document "allez y les gars puisez dans la caisse". Vous lâchez deux ou trois phrases de ce rapport qui ne veulent rien dire. Vous prenez les agences de voyage pour un ramassis 'imbéciles. Les croyez vous prêtes à gober n'importe quelle adaptation de la vérité ?

Mon pauvre Dominique, vous êtes un piètre poujadiste.
Vous évoquez, en les mélangeant allègrement, les salaires et les indemnités. Seul le salaire de Monsieur Mas (les 132 853 euros) apparait. Monsieur de Bouard est bénévole ?

Pire, vous confondez les remboursements de frais et les indemnités en vous trompant dans vos calculs. Parlez vous de la coopérative ou associez vous la partie entreprise ?
Refaites les comptes vous serez surpris.

La servilité et la haine au service de l'inutile. Êtes vous agent de voyages, travaillez vous tous les jours dans une agence. Avez vous un quelconque intérêt à venir d'être aussi manichéen ?

Imaginez que j'écrive à vos lecteurs que l'on vous paye pour défendre les intérêts de Monsieur De Bouard. Apprécieriez vous cette accusation, pourtant fausse et totalement inventée mais qui au premier abord séduirait vos détracteurs ?

Croyez vous qu'écrire suffit à justifier et à présenter la vérité ? Votre vérité.

Non vos informations ne sont pas justes ! Elles sont tronquées, manipulées, erronées.

J'invite Monsieur Mas à dire ce qu'il sait sur la soi disant éthique de son ex ami, co Président d'AS Voyages. Vous seriez sidéré

Aurez vous alors l'honnêteté et le courage de publier.
Beaumarchais disait que "le pouvoir dont se pare les faibles est juste bon à
vider les poubelles"*
Je reste persuadé que vous valez mieux que cela

Votre Rick, un peu déçu de vos méthodes de valet

Rick

P.S : ne me sortez pas que "sans la liberté de blâmer...". Vous êtes partisan et acquis à une seule cause.

2.Posté par DANTES le 04/03/2013 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ajouter de l'eau au moulin de Rick, si je prends le dit rapport FXB n'est pas loin des 300 k€ si on applique la méthode de calcul Gobert donc 1 partout la balle au centre.

Ce qui me choque c'est "Monsieur Power Point" alias Philippe de Saint Victor parce que pour un manager general perdre 3 M€ encaissé 150 k€ (prime fusion) touché un parachute à 650 k€ (voté par le conseil d'administration de Selectour) : il faut vraiment être fort ; ou alors le CA est incompétent grave.

3.Posté par La Rédaction le 04/03/2013 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans l’impossibilité de le mettre en ligne, Jean-Pierre Mas nous fait parvenir le commentaire suivant :

Chiffres faux, entretien tronqué, incapacité à lire ou à comprendre les chiffres, argumentation à charge, mauvais foi… Dominique Gobert ne recule devant rien.

Je vais donc utiliser mon « droit de réponse » dans les prochains jours tout en regrettant de que le débat ne se situe pas à un autre niveau. Les vrais enjeux auxquels sont affrontés les agences sont ailleurs.

Jean-Pierre Mas

4.Posté par DUPONTEL ALINE le 04/03/2013 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Messieurs,
il est toujours intéressant de voir les gens laver leur linge sale en public.... ! Au vu de cette première réaction : on voit bien que la vérité dérange. En tous cas, ce qu'on peut constater (nous agents de voyages et chefs d'entreprise) est que tous ces dirigeants de réseaux, DG divers et variés, etc se battent comme des chiens depuis des décennies pour garder leurs postes, leurs privilèges et leurs appointements et autres avantages faramineux alors que nos commissions ne cessent de fondre comme neige au soleil avec des promos quasi permanentes à 8 % !!!!! sans compter que nos fournisseurs sont nos premiers concurrents ; ce qui est quand même extraordinaire !
Et quand on voit les parachutes dorés(que dis je en diamant) de certaines personnes : je trouve cela indécent (vive la Suisse !)
alors Mesdames et Messieurs les agents de voyages : cessez de vous taire, agissez et INDIGNEZ VOUS !
salutations.

5.Posté par Dominique Gobert le 04/03/2013 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah, mon Rick à moi que j'ai, pövre de moi, et pour lequel je m'inquiétais. Rassurez-vous, avec des amis comme vous, Jean-Pierre n'a plus besoin d'ennemis!
Amitiés

6.Posté par Pedro Maoula le 04/03/2013 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Naïveté ou malhonnêteté intellectuelle, dans un cas comme dans l'autre, Monsieur Gobert démontre autant d'incompétence que d'irresponsabilité.
Bien que je meure d'envie de commenter chaque point de cet article, je n'en relèverai qu'un afin de ne pas ennuyer davantage vos lecteurs qui ont des préoccupations d'une autre dimension en ce moment. Mais ce point là est d'une telle évidence pour qui sait observer que je ne peux le laisser sous silence.
Vous écrivez : "Dans ce cas, on peut effectivement se demander pourquoi PSV avait entamé une procédure de licenciement vis-à-vis du DAF ?". Tant d'innocence laisse béat !
Si vous observez bien cher journaliste, l'historique des ressources humaines depuis la réalisation de la fusion, vous constaterez que la Direction Générale n'a eu de cesse de décourager (je pèse ce mot bien en dessous de la réalité) les cadres supérieurs d'origine AFAT afin de constituer un Comité de Direction 100% Sélectour. Une méthode comme une autre pour jouir d'une main mise intégrale sur tous les services de l'entreprise (y compris dans les domaines où le DG ne montrait aucune compétence), en coupant court à d'autres points de vue, notamment provinciaux (quelle horreur !).
Et qui veut se débarrasser de son chien l'accuse de la rage. Vous qui aimez les bêtes, et notamment votre chien, vous connaissez bien ce principe, non ?
Le DAF est le dernier membre d'origine toulousaine de ce comité.
CQFD Monsieur Gobert et vous pouvez facilement le vérifier
Bien à vous.

7.Posté par Dominique Gobert le 04/03/2013 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'aurai qu'un mot, cher Pedro.: pas question de me débarrasser de Chien Charly! Pour le reste, mon incompétence se borne à vous écouter!

8.Posté par croquemitaine le 05/03/2013 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dominique si l'on apprécie souvent tes éditos "caustiques " il est parfois regrettable d'avoir l'impression de lire "voiçi" ou "Içi Paris" du tourisme .
Un peu de sérénité et de respect pour les adhérents du réseau et un peu de discrétion de la part de cette taupe. Taupe qui vient d'où?de quel côté?on peut se poser la question.
Oui un Président a satisfait son ego en faisant licencier un DG et c'est une maladresse regrettable à un moment si proche des élections , il n'y a pas de fumée sans feu....les adhérents pourront s'exprimer en votant.
Oui des choses sont à changer, une refonte de statuts, l'idéal serait de faire une AG normale en juin et des élections à la rentrée pour que les esprits se calment....
Il faudrait aussi des explications plus claires de la part des deux parties car personne n'est blanc ou noir.
Nous restons néamoins unis et j'espère que des vocations vont de réveiller pour apporter de nouvelles idées car c'est un peu comme en politique, les places sont bonnes, à la longue on se croit un peu chez soi, tout nous appartient et c'est là que les erreurs arrivent en croyant bien faire.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com