TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L'absence de French Blue aux Antilles, un vide dangereux pour le pavillon français

la chronique de Christophe Hardin


Rédigé par Christophe HARDIN le Mercredi 27 Avril 2016

Notre chroniqueur aérien, Christophe Hardin, considère que la décision de ne pas faire voler French Blue vers les Antilles Françaises est une erreur. Selon lui, le danger vient des opérateurs étrangers et non du pavillon français.



French Blue volera-t-elle un jour vers les Antilles Françaises - Photo : Airbus
French Blue volera-t-elle un jour vers les Antilles Françaises - Photo : Airbus
Inquiets de voir leur compagnie freinée dans son développement, les syndicats avaient appelé à trois période de grève mais une seule a suffi pour que les directions d’Air Caraïbes et de French Blue battent en retraite et se résolvent à ne pas déployer la nouvelle low cost française sur les Antilles.

Mais la ‘’victoire’’ des syndicats d’air Caraïbes n’est-elle pas une victoire à la Pyrrhus ?

‘’Nous avons protégé notre périmètre d’activité dans les Caraïbes’’, déclarait récemment un pilote représentant syndical de la compagnie …mais protégé de quoi ? de qui ?

Du Groupe Dubreuil auquel Air Caraïbes appartient ?

Protégé de cette énorme révolution low cost qui s’attaque désormais au long courrier ?

Un marché en pleine expansion

Face à ce mouvement irréversible, la meilleure protection, à long terme n’était-elle pas d’attaquer le segment du long courrier low cost entre la Métropole et l’arc antillais afin d’y occuper des positions avant que les opérateurs étrangers ne s’y engouffrent comme ils sont en train de le faire sur l’axe France USA ?

Le Groupe Dubreuil, propriétaire de French Blue, est le seul actuellement à pouvoir transformer en emplois français de bonne qualité la naissance de cette nouvelle clientèle long courrier, privilégiant les tarifs et qui viendra grossir le marché ‘’Métropole Antilles’’.

Un marché en pleine expansion, parce que les prix baissent les infrastructures s’améliorent et qu’il est à l’abri de la menace terroriste.

Le danger ne vient donc pas de l’intérieur mais bien des opérateurs étrangers; comme la compagnie Norwegian qui recevra très prochainement 9 nouveaux Boeing 787 dédiés aux liaisons entre l’Europe, les Etats Unis (elle ouvrira LAX, MIA et JFK au départ de CDG) mais aussi les Antilles.

La rigidité des syndicats

Dans un tract, du mois de février dernier le SNPL dénonçait clairement ces opérateurs qui proposeront des liaisons au départ de la Métropole ‘’sans verser un centime de charges sociales en France et sans y créer le moindre emploi’.

On est d’accord. Et c’est bien ce qui se passera si le pavillon français ne réagit pas.

La conférence de presse du mois dernier présentant la compagnie French Blue avait semé le trouble chez les personnel d’Air Caraïbes qui redoutaient de voir les A350 flambants neufs rejoindre prioritairement la petite sœur Low Cost.


Alors c’est vrai on peut comprendre un mouvement social pour obtenir des garanties sur l’arrivée effective de ces appareils.

Concernant la desserte de la zone Antilles par French Blue, c’est un enjeu très important que les organisations syndicales auraient dû apprécier certes en considérant les conditions d’emplois et les actes de carrière des personnels Air Caraïbes mais aussi en fonction des perspectives de création de centaines d’emplois français dans le secteur aérien.

La rigidité des syndicats a déjà contribué à détruire et laisser s’envoler des milliers d’emplois français au profits des compagnies étrangères low cost moyen-courrier

Attention à ce que ce scénario ne se reproduise pas concernant le long courrier

A l’heure où je termine ces lignes, j’apprends avec tristesse la disparition d’Areski Idjerouidene.

Je veux rendre hommage à cet homme qui avait fait revivre aigle Azur, l’une des plus ancienne compagnie aérienne française.

Je souhaite saluer sa mémoire.

Il m’avait accueilli au sein de cette entreprise et je lui dois quelques belles années dans ma fonction de personnel navigant commercial.


Lu 5429 fois

Notez


1.Posté par Jean Claude le 27/04/2016 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse très pertinente et tellement réaliste.

Juste une petite remarque à l'attention de Tour Mag il y a quelques jours vous avez publié :

"La Case de l'Oncle Dom : Air Caraïbes ou quand la grève est un devoir ! "

Vous auriez du publier l' analyse de Christophe Hardin en même temps, cela aurait alimenté le débat.

Bien à vous..

2.Posté par Rouquin Didier le 27/04/2016 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout premier lieu, permettez moi de vous faire remarquer qu'une relecture de vos articles avant publication est un minimum, le nombre de fautes est impressionnant!
Pas très bon signe sur le sérieux de vos articles.
Ensuite, sur le fond, déployer le low-cost français aux Antilles ne se fera pas sur le dos des salariés qui ont fait le succès de AC et qui a permis de faire naître FrencBlue! Ils ont raison de défendre leurs positions. Et les compagnies régulières font souvent des promos comme des AR À 300€! Vous voulez 8h de vol à 100€ avec de la sécurité, du confort et du service, attendez le 24 décembre minuit.

Bien cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com