TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air Caraïbes ou quand la grève est un devoir !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 14 Avril 2016

Une semaine dangereuse pour Air Caraïbes, Marc Rochet et Jean-Paul Dubreuil. Alors que la filiale "bas couts", French Blue n'est pas encore sortie de ses limbes, les navigants de la maison mère craignent que la petite sœur ne s'empare de l'héritage…



Ce que craignent les syndicats de la compagnie est tout simple : le démantèlement d'Air Caraïbes Atlantique au profit de la nouvelle French Blue, aux conditions sociales et de productivité beaucoup défavorables. - Photo DR
Ce que craignent les syndicats de la compagnie est tout simple : le démantèlement d'Air Caraïbes Atlantique au profit de la nouvelle French Blue, aux conditions sociales et de productivité beaucoup défavorables. - Photo DR
Et pour une fois, vous me connaissez, j'observe la grève qui se prépare chez Air Caraïbes avec une certaine compréhension...

Ils sont inquiets, ces navigants commerciaux, peu rompus semble-t-il aux méandres et aux subtilités de l'action syndicale.

Pour tout dire, ils doutent et craignent pour l'avenir de leur compagnie.

Faut dire, à leur décharge, que le plan d'expansion et de développement présenté par leur direction en 2015 risque de ne pas être aussi reluisant que promis…

Faut dire aussi que le Groupe Dubreuil a bien été obligé de se rabattre sur un "Plan B" après avoir lamentablement échoué dans ses velléités de rachat de XL Airways, Corsair et Air Austral.

C'est vrai que les conditions proposées, même pour XL Airways,étaient quasi inacceptables. Que dis-je quasi : carrément inacceptables !

La Case de l'Oncle Dom : Air Caraïbes ou quand la grève est un devoir !
Et pourtant, le Groupe Dubreuil s'est un peu mis, tout seul dans un sacré c....

Parce que la commande de ces fameux Airbus A350, va non seulement falloir les payer (1.2 million de loyer mensuel par zinc), mais va aussi les faire voler.

Et les faire voler sur du long-courrier, alors que la compagnie ne possède que très peu de droits de trafic.

Et que ce qui semblait être une bonne affaire lorsque le prix du pétrole était au plus haut, devient maintenant une sacrée galère.

Ce que craignent les syndicats de la compagnie c'est simple : le démantèlement d'Air Caraïbes Atlantique au profit de la nouvelle French Blue, aux conditions sociales et de productivité beaucoup défavorables.

Mais ce qui est surtout à craindre, c'est un "vidage" de la compagnie Air Caraïbes Atlantique vers une French Blue encore aléatoire.

Pour l'instant, malgré quelques "discussions", la direction d'Air Caraïbes ne fait pas de propositions écrites, comme me le soulignait une source proche du dossier.

Elle propose simplement d'échanger quelques lignes "rentables" contre des routes style Cayenne, dont la rentabilité reste encore à démontrer.

En même temps, restent quelques interrogations qui ne sentent "pas très bon".

Dubreuil, en tentant le rachat de Corsair, avait bien sûr un plan parfaitement rodé, avec la grande bénédiction urbi et orbi d'Air France.

Selon encore une source extrêmement proche du dossier, et un pacte "secret", Air France aurait laissé la place libre à Air Caraïbe et son achat de Corsair, en échange… du dégagement de cette dernière des territoires africains !

Manque de pot… ou pas, cette combinaison n'a pas fonctionné. Le Basque Bondissant et ses actionnaires ayant découvert en toute dernière minute le projet.

Tiens, au fait, que vont devenir les accords de code share entre Air Caraïbes et Corsair, avec French Blue en "joker"? Et ces accords sont-ils amenés à perdurer?

Tout ceci n'est vraiment pas très clair. Que veut véritablement Jean-Paul Dubreuil, peu habitué à perdre de l'argent ?

Valoriser sa compagnie et la vendre ? Je n'y crois pas, malgré l'habileté de Marc Rochet à procéder à ce genre d'opération ?

A ce propos d'ailleurs, il semble également que les relations ne soient pas franchement au beau fixe entre les deux hommes… Mais c'est une autre histoire !

En attendant, les personnels navigants d'Air Caraïbes maintiennent leur grève. Enfin, juste les personnels navigants commerciaux, les pilotes, toujours à la pointe du progrès ayant "levé" hier soir leur préavis de grève !

Pour les passagers, en revanche, pas grand-chose à craindre : Air Caraïbes a prévu d'affréter auprès de compagnies tierces les aéroplanes nécessaires à son programme de vol.

Et convoqué ses personnels à une réunion de travail le 19 avril prochain.

Mais, comme me le confiait l'un des délégués, "nous voulons une réunion de négociations, pas une assemblée de travail".

Décidemment, tout ceci sent le pâté et je comprends l'angoisse des salariés de l'entreprise.

Il serait temps de changer le monde !

Lu 4103 fois

Notez


1.Posté par Patrick.P le 17/04/2016 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tenter de racheter XL!!! Vous êtes sûr de vos informations???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com