TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Boiloris, les clauses de loyer qui fâchent...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 9 Mars 2017

Il ne reste plus que quelques jours aux différents repreneurs potentiels de Boiloris pour faire une offre, si possible bonifiée. Mais bonifiée, alors que les comptes sont particulièrement difficiles à dépêtrer et que les surprises financières sont pléthore…



Une des agences Jet tours du réseau Boiloris. Sera-t-elle reprise ? - Photo : M.S.
Une des agences Jet tours du réseau Boiloris. Sera-t-elle reprise ? - Photo : M.S.
Et une digression concernant mon édito d’hier : je vois avec tristesse que les inconséquents fachos et fâcheux continuent à se déchaîner.

Hélas, comme c’est le cas pour ces gens-là, sous couvert d’anonymat.

Ceci étant, c’est lundi prochain, 13 mars 2017, que l’administrateur judiciaire en charge de la gestion (et de la reprise) de Boiloris devrait avoir reçu, avant minuit, les dernières offres de reprise du groupe.

Et c’est loin d’être de la tarte, d’autant qu’il aura fallu beaucoup de ténacité à l’administrateur pour se dépatouiller de comptes pour le moins surprenants…

Je ne serai surpris que certains renoncent, mais nous le saurons très vite.

En ce qui concerne la reprise de Tapis Rouge, en revanche, il semble bien que madame Buciuni, ex-compagne de Didier Munin, ait définitivement renoncée à se positionner.

D’après des sources très proches du dossier, l’apparente « collusion » avec son ex (?) compagnon aurait paru trop évidente…

Ne restent donc en lice que madame Aimée Bon Hecker, salariée de la marque et plutôt proche de Didier Munin, Secrets de Voyages et Travel & Co, le groupe dirigé par Claude Blanc.

Mais ça, c’est plutôt le côté « clair » de la force. Parce que, parmi la nébuleuse Boiloris, c’est d’une grande opacité, à tel point qu’il aura fallu retarder de plusieurs semaines la décision du Tribunal de Commerce.

On peut par exemple se demander à quoi correspondent ces nantissements qui apparaissent au fil des documents.

Notamment un nantissement de quelque 500 000€, qui pourrait, mais rien n’est clair, correspondre à une cession de parts de l’un des actionnaires au profit d’un autre actionnaire ?

En tout cas, une bizarreté qui aura perplexé (laisse, c’est un mot nouveau) sérieusement les candidats à la reprise du groupe.

Comme je n’ai toujours pas réussi à joindre D. Munin, lequel me considère comme un sombre crétin (sic), je me demande quand même si ce dernier aura été totalement inconscient (mais on ne laisse pas filer des millions quand même sans s’affoler) ou alors si tout ça n’est qu’une sombre et vaste comédie…
Parfaitement composée.

Plus important quand même : certaines conditions très « exclusives » mentionnées dans les conditions de reprise, émises par l’administrateur.

Et notamment en ce qui concerne les baux concernant certaines agences du groupe.

Trois agences exactement, en l’occurrence les agences de Colombes, Tolbiac et Pantin, exploitées par Boiloris Développement mais signées par la société Boiloris.

En clair, Boiloris aurait la propriété de ces baux. Et, figurez-vous que ces baux disposent d’une clause de solidarité, clause pour laquelle l’administrateur est drôlement inquiet. A tel point que le (ou les) repreneurs devraient en assurer seuls la responsabilité.

Pour être clair, le repreneur, en acceptant cette clause de « solidarité » devrait s’engager à payer les innombrables loyers de retard. Pas mal pensé, n’est-il pas ?

Pour tout vous dire, et très franchement, tout ceci pue le pâté ! Le repreneur, s’il en existe encore, aura sacrément du courage… et du fric !

D’autant que les agences sont en chute libre et que la partie « billetterie » est définitivement abandonnée par les clients…

Lu 2499 fois

Notez


1.Posté par Nabilla le 14/03/2017 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Olala.je lis je relis et je ne vois rien d' intéressant dans vos articles.proses ,info ennuyeuses des spéculations et des si des si .avec des scies très cher Monsieur on coupe du bois.vos articles c est un oiseau de malheur qui se réjouit du mal être d une société et d humains et spécule. Un ramassis de commérages afin de justifier son salaire .dommage que il n y ai aucun talent dans vos articles ni dans les Infos que vous fournissez ni dans votre style.quel tristesse toutes ses spéculations sur le malheur de bien des salariés et d une société. Et pourquoi pas attendre que la justice éclaircisse tout ça avant de spéculer? Cher Monsieur je pense que vous devriez envisager une reconversion pourquoi pas sur un champs de course à parier sur des chevaux si lui ou non ça. Ou alors si les chevaux et les paris ne vous vont pas essayer de spéculer sur les cheveux de Nabilla. Tout ça pour dire que vos écrits sont d un sterile pathétique et soporifique c est au secours!!!!!!!!!Quelle tristesse que on apelle ce genre d article du journalisme alors que c est du commérage d oiseau de malheur.mon dieu que ne ferions nous pas pour justifier son salaire.En tout cas si même dans la presse sérieuse on retrouve des cancans à la gala ou voici c est bien triste.je suis sûre que l affaire Fillon doit vous passionnés ça doit être votre dada.monsieur scandale!!!!!!!!!

2.Posté par DDEDIEU le 21/03/2017 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de lire votre article. Il est incompréhensible... Moi qui pense disposer d'une bonne connaissance de la PME et qui connait un peu cette affaire, je me demande à quoi vous voulez en venir. On a vraiment l'impression que vous avez fait un cas personnel de ce dossier. Où est le travail journalistique ? Quand je me remémore vos articles d'il y a quelques temps sur ce groupe, on se demande où est la constance de votre jugement et de vos propos...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com