TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Craindre ou ne pas craindre… telle est la question !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 8 Octobre 2015

Pensons client, soyons rassurant ! C'est le thème de ces prochaines forces de ventes Selectour Afat qui vont se dérouler la semaine prochaine sur l'Île de Kos. L'idée est incontestablement super. La mettre en pratique et l'appliquer, une autre paire de manches…



Je comprends le désarroi qui peut saisir un vendeur dans une agence de voyage. Que répondre à cette dame qui "ne veut pas que ses vacances soient perturbées en allant à la mer" (sic) ou encore ce couple qui veut "passer du bon temps en sécurité" ? - Photo Fotolia Auteur : twixx
Je comprends le désarroi qui peut saisir un vendeur dans une agence de voyage. Que répondre à cette dame qui "ne veut pas que ses vacances soient perturbées en allant à la mer" (sic) ou encore ce couple qui veut "passer du bon temps en sécurité" ? - Photo Fotolia Auteur : twixx
Et c'est vrai que c'est pas simple, même si pour un esprit un tant soit peu humain (je n'ose même pas parler d'humanisme), tout ceci n'aurait même pas lieu d'être.

Pourquoi être "rassurant" ?

Et pourtant. Rien que le fait d'organiser ces Forces de Ventes sur l'Île de Kos, ajouter une visite à Bodrum, je ne suis pas sûr que tous les participants soient entièrement rassurés.

N'allons-nous pas vers ces lieux qui voient défiler chaque jour des milliers de migrants (que je préfère appeler réfugiés), fuyant une guerre atroce et qui cherchent simplement refuge vers notre bonne vieille Europe, défenderesse des droits de l'homme et du citoyen, théorique havre de paix pour les citoyens libres et égaux ?

Ben faut croire que, pour les clients des agences de voyages (et pour beaucoup d'autres), c'est pas franchement la vérité.

Et que, verser une larme compatissante à la vue d'un gamin qui n'avait rien demandé à personne, échoué tel un pauvre phoque épuisé sur une plage habituellement fréquentée par des vacanciers de tous poils, c'est normal…

A condition de voir ceci (ou cela) à travers le poste de télévision ou de l'entendre à la TSF.

Mais de grâce, vont dire vos clients, "pas de ça durant nos vacances". Les cas est avéré et je vous ai déjà cité le cas d'une amie agent de voyage qui s'était vue annuler un dossier en Grèce au prétexte qu'il "était hors de question de montrer à sa fille ado une telle misère" (sic et avenu) !

Mieux, si j'en crois un récent papier publié par mon confrère l'Echo Touristique, le secteur des croisières serait affecté, particulièrement dans cette région. Et les passagers de craindre le possible accueil sur leurs bateaux de luxe de tous ces naufragés, sales, affamés, inquiétants…

Il est vrai que la loi de la mer impose à tout navire de recueillir quiconque est en difficulté sur la mer jolie… Comme l'indique mon confrère, rien que chez Carnival, deux de ses navires ont dû se dérouter pour porter secours à ces réfugiés…

A tel point que certains croisiéristes ont modifié leur parcours dans les eaux grecques et turquoises… pardon, turques !

Et je comprends le désarroi qui peut saisir un vendeur dans une agence de voyage. Que répondre à cette dame qui "ne veut pas que ses vacances soient perturbées en allant à la mer" (sic) ou encore ce couple qui veut "passer du bon temps en sécurité" ?

J'avoue être très embêté pour répondre à ces questions. La nature humaine étant souvent tellement irrationnelle qu'il est trop (très) difficile de convaincre un esprit qui ne veut rien entendre…

Comment expliquer par exemple à un client que c'est actuellement le meilleur moment de découvrir l'Egypte ?

Que passer le temps que l'on veut à déchiffrer ou admirer les somptueux ornements des tombeaux de la Vallée des Rois, sans une foule de touristes, c'est un moment privilégié ?

Comment raconter qu'à Tunis, la ville est calme et paisible et que prendre un café sur une terrasse avenue Bourguiba avant d'aller flâner dans la Médina via la vieille Porte de France, ça craint pas du tout ?

Le seul risque c'est de recevoir un sourire magique de la part de gens bien malheureux parce qu'on les quitte…

En même temps, je reconnais qu'entre le climat, la géopolitique, la crise, la peste, Ebola et j'en oublie, sans oublier tous ces poilus qui ne viennent pas des tranchées, c'est pas facile.

Il est aussi vrai qu'un occidental bien nanti doit avoir bien des problèmes à gérer !

Et que le rassurer, c'est jamais simple. Mais peut-être trouverons-nous la recette lors ces Forces de Ventes dans le Framissima de Kos qui devraient être passionnantes… à tous points de vue !

Lu 1522 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com