TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Fram, que reste-t-il de nos amours ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 3 Février 2016

Ça sent vraiment le sapin et c'est d'une grande tristesse. Fram, reprise par Karamel, pardon Karavel, laisse filer ses fleurons qu'étaient les Framissima et surtout, abandonne ses filiales étrangères. Au grand dam des salariés… et des clients.



Ces retraités, joyeux et dynamiques qui peuplaient les Framissima de Tunisie, du Maroc ou du Sénégal ne sont plus les bienvenus dans les hôtels qu'ils affectionnaient - Photo FRAM
Ces retraités, joyeux et dynamiques qui peuplaient les Framissima de Tunisie, du Maroc ou du Sénégal ne sont plus les bienvenus dans les hôtels qu'ils affectionnaient - Photo FRAM
Et je comprends bien que la reprise du voyagiste par le groupe Karavel/Promovac ne soit pas une mince affaire à régler.

A tel point que la nomination de l'équipe "nouvelle" traîne encore et que, selon nos informations, le nouvel organigramme ne serait pas annoncé avant la fin du mois de février.

Et, si du côté de la maison mère, en France, petit à petit on s'organise malgré tout, les filiales étrangères sont purement et simplement abandonnées.

En Tunisie notamment. Jasmin Tourisme Tunisie vient de déclarer forfait, laissant sur le carreau quelque 120 salariés qui ont cru jusqu'au bout qu'on ne les abandonnerait pas.

Et aussi 120 clients, ces seniors qui faisaient "retraite" durant l'hiver européen sous le doux soleil de Tunisie.

Ces retraités, joyeux et dynamiques, qui peuplaient les Framissima de Tunisie, du Maroc ou du Sénégal ne sont plus les bienvenus chez Fram.

Ou du moins pas dans les hôtels qu'ils affectionnaient et qui étaient, au fil du temps, devenus leurs résidences secondaires.

Ou chacun connaissait chacune, où le personnel connaissait les petites manies et les habitudes de tous les pensionnaires.

Au Golf Beach Djerba, c'est fini tout ça.

Les pensionnaires ont été "transférés" dans un hôtel, lequel ne semble pas les satisfaire du tout, avec des poils et des miettes dans le lit et des clients libyens qui ne leur ont pas plu du tout !

Et pourtant, l'hôtel où ont été transférés nos papis et mamies, avec ses poils et ses miettes va devenir un Framissima pour la prochaine saison, sous l'égide de ses nouveaux proprios…

Faut dire que ce pauvre Karavel n'a pas non plus la tâche facile. Ses concurrents, tels la vérole sur le bas clergé (mais on peut les comprendre), se sont jetés sur les restes avec avidité.

TUI France par exemple, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère : cinq avions basés au départ des grandes villes de province, dont Toulouse bien évidemment.

Et quelque 50 000 sièges au départ de la ville rose, un plan de vols de 17 rotations par semaine !

Quant aux Framissima, c'est carrément la curée. Toujours pour le géant devenu germain, ce sont 9 Framissima qui passent sous l'ombrelle TUI et certainement encore deux autres qui ne devraient pas tarder.

Et pas des moindres, je cite : Elaphusa (Croatie), Bonaca (Croatie), CM Invisa Cala, Blanca (Ibiza ), CM Tenerife, CM Capo di Corfu (Corfou), Mare Blue Beach, (Corfou), CM Torre del Baronne (Sicile), CM Alicudi (Sicile) et Doreta Beach (Rhodes).

De son côté, Transat tente de ramasser aussi quelques Framissima, sur des destinations "tendances" en ce moment.

Et sans vouloir être négatif, malgré le travail acharné auquel se livrent les équipes de Promovac/Karamel (pardon, c'est plus fort que moi), va falloir être drôlement convaincant auprès des clients.

A preuve, cette réflexion des clients chassés du Golf Beach Djerba : "Nous sommes fidèles à l'hôtel, à son esprit et son personnel. Pas à Fram."

Un problème que vont devoir affronter les agences de voyages qui tenteront de préconiser le Fram nouveau !

Et ça va pas être simple. Parce que les TUI, Thomas Cook et consorts n'ont pris aucun retard pour se précipiter sur le marché juteux des clubs.

En plus, ils sont quand même lourdement armés...

Lu 3432 fois

Notez


1.Posté par WOOLFIE le 03/02/2016 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FRAM est mort, il serait temps de le comprendre. Les principaux clients sont les seniors et avec cette mauvaise pub (une de plus), ils ne voudront plus partir avec eux... On ne peut que constater les dégâts et c'est vraiment moche à regarder. Quant à l'indifférence des nouveaux patrons envers les salariés et les filiales, c'est misérable...

2.Posté par mounir jaabiri le 03/02/2016 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis l un des employés du golf beach..
avant tout merci de vous soucier du personnel du golf beach qui a participer activement à la renommée des voyages fram et cela depuis 20 ans et qui a fidelisé la clientèle qui est devenue une deuxième famille.on se retrouve à la porte sans le sou et sans
Aucune indemnité. On a même pas de caisse de chômage. Par contre je vais régulièrement rendre visite a notre clientèle dans les hôtels où ils resident .ils s adaptent très bien et la direction ainsi que le personnel font tout pour les satisfaire .bravo et merci à eux

3.Posté par dies irae le 03/02/2016 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à WOOLFIE :
Indifférence des nouveaux patrons envers les salariés, c'est indéniable.

Mais envers les filiales, ils n'y sont strictement pour rien, ils n'ont repris au tribunal que les actifs.
Ces actifs que les anciens dirigeants avaient délibérément choisi de céder en excluant filiales et réceptifs, essayant de faire croire jusqu'au bout à ces derniers (qui ont failli y croire) que le CE était responsable de leur malheur.

4.Posté par Caravelle le 03/02/2016 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans les hôtels cités, tous n'étaient pas FRAMISSIMA et certains vendus par Plein Vent. Il suffit d'ouvrir une brochure été 2015 pour le constater. Pour ma part les nouveaux FRAMISSIMA sont le bienvenue. Les choix sont judicieux. Reste à voir sur nos premiers retours si ils sont à la hauteur des promesses. Mais je suis confiant. Notre clientèle, très FRAM, sont ravis de voir des nouveautés. Le taux d'inscription depuis la parution de la première brochure est très bon. Les clients "FIDELES" qui vont au même hôtel et aux mêmes dates tous les ans, changeront peut être de crèmerie. Mais juste un exemple avec le Capo Di Corfou vendu par Marmara, il est tout simplement hors de prix ! Et dans ce cas, il est probable que le "portefeuille" prenne le pas sur ses envies ! Il ne suffit de reprendre ce qui marche chez les autres pour cela fonctionne. Si les prix et l'ambiance diffèrent, les aficionados ne seront plus au rendez vous.

5.Posté par Francois Filloux le 03/02/2016 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article assassin, provocateur et injurieux envers les repreneurs. C'est vous qui avez essayé de faire monter les enchères au profit de Fram avant en utilisant le faire valoir chinois qui n'a jamais existé. Le boomerang est revenu en pleine poire chez les revendeurs. Vous ne laissez aucune chance au Fram nouveau alors que Karavel subit non seulement la crise du marché et des régions sinistrées mais aussi l'héritage démantelé des anciens propriétaires et le retard administratif conséquent . Dagobert remets ta culotte à l'endroit et fait ton mentier de journaliste et vas donc interroger les nouveaux acteurs de cette reprise à moins que maintenant Tourmag soit à la solde des autres T O .

6.Posté par grain de sel le 03/02/2016 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"TUI France par exemple, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère : cinq avions basés au départ des grandes villes de province, dont Toulouse bien évidemment.
Et quelque 50 000 sièges au départ de la ville rose, un plan de vols de 17 rotations par semaine !"

Pas d'emballement, Dominique :

C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses euh... les remplissages !

7.Posté par oléolé le 03/02/2016 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour information à "Caravelle" : la comparaison du Capo di Corfou par Marmara et le dernier Framissima à Corfou (Corcyra Beach). Le 1er à 969 € la semaine / le second à 1 105 € la semaine (semaine du 5 juillet, comparaison directement sur le site Web)... Et il n'est pas moins cher sur le site de Promovacances par exemple...
La différence de prix est de plus de 10%...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com