TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Selectour et ses fournisseurs... des flops après les Tops ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 4 Mars 2015

En Sélectourie Afatie, on peut dire ce que l'on veut, mais le mouvement est perpétuel. Pas toujours très clair, politiquement très intense, mais assez surprenant. Les dernières Rencontres Transport, tenues hier à Paris, laissent songeur…



En Sélectourie Afatie, on peut dire ce que l'on veut, mais le mouvement est perpétuel. Pas toujours très clair, politiquement très intense, mais assez surprenant - DR : Selectour Afat
En Sélectourie Afatie, on peut dire ce que l'on veut, mais le mouvement est perpétuel. Pas toujours très clair, politiquement très intense, mais assez surprenant - DR : Selectour Afat
Surtout à l'approche des nouvelles négociations de référencement !

Durant les dernières Forces de Ventes du réseau, tenues à La Réunion, la Présidente Beljanski annonçait une sorte de "remise à plat" des référencements tour-opérateurs.

Remise à plat, je sais pas trop, mais changement et dialogue un peu ardu, sûrement.

Devant ses partenaires transporteurs, Patrick Abisset, co-président de la commission Transport du réseau, attaquait sec : "La notion de package dynamique reprend dans nos agences. Enfin, l'agent de voyages reprend le contrôle de son métier".

Et paf, servez chaud, d'autant que le réseau ne se prive pas de souligner que la vente de billets via Internet aurait tendance à baisser au profit des distributeurs du réseau.

Du côté des transporteurs, on affiche un sourire poli. On est content même, tel Aegean, porté par la vague grecque (eh oui), qui en deux ans a augmenté ses capacités de 100%...

Ou Hertz, lequel semble aux anges tellement ses ventes sont bien pilotées (pilotées, pour un loueur de voitures, la classe) par les vendeurs du réseau !

La Case de l'Oncle Dom : Selectour et ses fournisseurs... des flops après les Tops ?
Bon, ça c'est bien. En revanche, le réseau ne recule devant rien face à ses transporteurs ou ses hôteliers…

Faut le développer ce voyage dynamique, faut le satisfaire le client qui veut un vol, un hôtel et une bagnole.

Donc, pour les transporteurs, on demande l'accès aux tarifs TO. Même si ce n'est pas une nouveauté, les TO vont surement apprécier…

Pour les hôteliers, va falloir aussi condescendre à fournir du bon tarif. Damned, les "agents de voyages reprennent la main sur leur métier" !

En même temps, du côté d'Air France, on regarde tout ça, sans trop faire de vagues. A tel point même, que l'on pourrait se demander si les vieux démons du passé n'étaient pas en train de resurgir.

Après tout, c'est bien Air France, suivant en cela les Yankees du Chapter 11, qui avait supprimé la commission de distribution.

C'est cette même Air France qui commence, tout doucement à revenir, par touches discrètes et ciblées à consentir quelques rétributions à ses distributeurs. Faut faire flèche de tout bois pour soutenir la compagnie…

Mais, comme le soulignent ces distributeurs, Air France, c'est bien, mais faudrait pas nous entuber (oui, c'est la journée mondiale de la plomberie la semaine prochaine) trop et nous empêcher d'avoir des accords avec transavia. C'est du bon pour nous, ça transavia…

Comme quoi…

Mais en revanche, alors que les négociations avec les tour-opérateurs vont s'ouvrir incessamment sous peu, quid justement de ces "nouvelles normes" ?

Chez Selectour, on privilégie la "volonté" du client, ses désirs…

Certes, mais, dans ce cas, les tour-opérateurs, qui claquent quand même un paquet de pognon en espérant que leurs produits seront bien mis en avant par leurs distributeurs, voyant que les "agents de voyages reprennent en main leur métier", vont-ils encore cracher au bassinet ?

Vont-ils finalement repartir sur des Top quelque chose ? Quelles vont être les bases des nouvelles négociations ?

Notamment sur un gros sujet qui préoccupe les tour-opérateurs et qui angoisse les distributeurs, ce fameux "partage" des CRM (ou des données clients, pour ceux qui causent pas trop technique).

Pour pouvoir fidéliser les clients, plaident les TO et leur donner un vrai service personnalisé.

Et ta sœur répliquent les distributeurs, vous allez nous les piquer !

Ben, ça promet. Mais le client, lui, il s'en fout !

Lu 1675 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com