TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : changer de Réseau peut nuire gravement à votre entreprise...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 17 Janvier 2017

Bien étrange aventure survenue en fin de semaine dernière à une agence de voyage qui n’a, pour tout défaut, que de vivre tout à fait correctement et… d’avoir eu la velléité de changer de réseau !



"Pourtant, ce petit patron d’agence, qui m’a demandé de ne pas le nommer, par crainte peut-être de représailles sans doute, après des années d’implication et de participation, a eu envie de changer d’air." - DR : psdesign1-Fotolia.com
"Pourtant, ce petit patron d’agence, qui m’a demandé de ne pas le nommer, par crainte peut-être de représailles sans doute, après des années d’implication et de participation, a eu envie de changer d’air." - DR : psdesign1-Fotolia.com
Quasi un sacrilège. On ne quitte pas le réseau de ce grand capitaine, que l’on pourrait d’ailleurs quasiment appeler Dieu.

Pourtant, ce petit patron d’agence, qui m’a demandé de ne pas le nommer, par crainte peut-être de représailles sans doute, après des années d’implication et de participation, a eu envie de changer d’air.

Ce que l’on peut aisément comprendre, il y a parfois des endroits où l’odeur devient nauséabonde.

Cet homme de bien, que nous appellerons Jules (j’aime bien ce nom et que les Jules qui vont me lire ne s’y croient pas, c’est du hasard), a donc envoyé une jolie lettre de démission.

En sachant pertinemment qu’il va s’asseoir une partie de ses commissions, mais c’est un prince et la liberté n’a pas de prix !

Fort élégamment, le réseau qu’il quittait s’est immédiatement fendu d’une missive aussi sèche que brève, avertissant l’ensemble des fournisseurs et des prestataires que l’agence de Jules était radiée "à compter de ce jour".

Bon, vous imaginez que certains, surtout dans cette période un peu incertaine, se sont immédiatement inquiétés.

Pourtant, Jules a bien tout fait, dans les règles, il a même rejoint un autre réseau, plus convivial et aussi performant… Mais bon, la rumeur court plus vite que le vent du nord qui nous glacifie en ce moment.

Le plus ignoble dans tout ça, c’est que beaucoup n’ont rien vérifié. Dont, notamment, une compagnie aérienne, américaine, dont par décence, je tairai aussi le nom (mais c’est pas glorieux) a illico et sans préavis aucun, suspendu le « ticketing » de notre pauvre julot…

Et sans avoir la décence de passer un simple coup de téléphone.

Heureusement d’ailleurs que notre Jules est un abonné, non pas au gaz, mais à BSP Link (qui lui facture l’abonnement plein pot), ce qui lui a permis de connaitre la bonne nouvelle !

Bien évidemment, il s’est ému d’une telle décision, lui qui voulait tout faire dans les clous et les règles.

Savez-vous ce que la compagnie aérienne, sans doute Trumpiste, lui a répondu ?

Ben, je vais vous le dire… "Comme vous avez été radié (j’ai transformé un peu la teneur de cette missive-mail), nous vous avons fermé le ticketing, comme nous le faisons dans un pareil cas. C’est notre règle et voulez-vous nous faire parvenir votre accréditation IATA".

Et paf, va te faire voir, c... ! (Non, ça c’est ma libre traduction).

Alors, moi, bêtement, j’ai une question : changer de réseau, c’est un crime de lèse compagnie aérienne ?

Et a-t-on le droit de mettre en grave péril financier une société qui dispose d’un agrément IATA depuis plus de dix ans, sans incident aucun, sans vérifier le bien-fondé d’une telle décision ?

Quant au réseau en question, n’aurait-il pas été plus élégant de signaler qu’un de ses membres s’en allait vers d’autres horizons et lui souhaiter bonne chance ?

Il y a vraiment des baffes qui se perdent…


Lu 2386 fois

Tags : BSP, IATA
Notez


1.Posté par VAINOPOULOS le 17/01/2017 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DROIT DE REPONSE: l'agence a démissionné cette semaine. Elle aurait pu être rayée des listes adhérents bien avant puisque nous savions depuis quelques semaines qu'elle avait rejoint un autre réseau, ce dernier ayant prévenu tous les fournisseurs, souvent communs. La moindre des politesses est d'être informé par la personne qui démissionne et non être prévenu par un TO. Enfin, le fait de changer de réseau ne retire jamais les agréments de l'agence: dans ce cas, je pense qu'il s'agit d'un problème entre l'agence et la compagnie....

2.Posté par Dominique Gobert le 17/01/2017 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Super, Dieu existe!

3.Posté par Cédric le 17/01/2017 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un peu une tempête dans un verre d'eau.
Nous sommes fournisseurs des 4 grands réseaux (AS, Tourcom, CEDIV et Thomas Cook) et je confirme que lorsqu'une agence quitte un réseau, on a l'information à la fois de la part de l'ancien réseau et du nouveau réseau. Par esprit de fair-play, on prend 5 minutes pour appeler l'agence et convenir avec elle certains détails et valider les conditions commerciales.
Richard Vainopoulos a raison: on ne retire pas les agréments d'une agence, on les suspend en attendant la signature du nouveau contrat (je parle naturellement pour notre société, pas au nom de tous les fournisseurs). Mais je suis sur que la majorité des fournisseurs procèdent comme nous.
Je ne pense pas que l'attitude d'une compagnie aérienne yankee soit une généralité.

Mais, c'est surprenant dans cette histoire, c'est que l'agence en cause appartient à un ancien administrateur Tourcom. Après le Basque de Bayonne, c'est un autre ex-administrateur de quitter Tourcom.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com