TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Compagnie : la nouvelle low-cost affaires entre Paris et New York prête à commissioner les agences

le fondateur de l'Avion est à l'initiative du projet


le Lundi 16 Juin 2014

Frantz Yvelin, le fondateur de l'Avion vient de relancer une ligne d'affaires à bas coûts entre Paris et New York. Ce nouvel opérateur, baptisé La Compagnie, s'attaque à un marché très lucratif mais aussi ultra concurrentiel. Et pour séduire les agences de voyages, Frantz Yvelin ne s'interdit pas de mettre en place une commission.



"La Compagnie" : voici le nom commercial de DreamJet, un nouvel opérateur qui va opérer en juillet prochain des vols low-cost 100% affaires entre Paris Charles de Gaulle et New-York Newark.

Un concept imaginé par Frantz Yvelin, l'un des fondateurs de l'Avion, revendu en 2008 à British Airways.

Frantz Yvelin a d'ailleurs refusé de s'appesantir sur sa précédente expérience.

"Revendre une entreprise avec 50% de profit après seulement 18 mois d'exploitation ce n'est pas vraiment un échec"

Il assure aujourd'hui vouloir aujourd'hui s'engager sur le long terme, grâce à un pool d'investisseurs majoritairement français, (comme l'homme d'affaires Charles Beigbeder ou encore l'ancien patron de l'aviation civile Michel Scheller) qui lui ont permis de lever la somme de 30 millions d'euros en sept mois.

Un fond de caisse qui devrait lui permettre de tenir le temps de trouver la rentabilité, espérée dans 18 mois.

La classe affaires au meilleur prix

L'ambition de Frantz Yvelin n'est pas de rivaliser avec les meilleures cabines affaires qui volent au dessus de l'Atlantique. "Nous souhaitons simplement offrir le meilleur rapport qualité prix".

En effet, benchmark à l'appui, le fondateur assure que ses billets seront vendus entre 35 et 65% moins cher que ses concurrents.

La grille tarifaire compte ainsi quatre classes de réservations, de la promotion non modifiable au full flex, qui offre la possibilité de changer son billet et d'être remboursé.

Les prix débuteront à 1300 € avant de grimper jusqu'à 4328 € en full flex. "Mais nous serons systématiquement moins chers que nos concurrents" martèle Frantz Yvelin.

D'ailleurs pour marquer son lancement, la Compagnie met en vente des billets pour deux personnes à 1776 € pour toute réservation effectuée avant le 15 août, pour des vols entre le 11 juillet et le 5 septembre 2014.

Une offre à réserver dès à présent sur le site internet ou auprès du call center (0892 230 240).

Un vol low-cost qui ne sacrifie pas le service

Frantz Yvelin le fondateur de "La Compagnie" entouré par Charles Beigbeder, l'un des investisseurs. DR
Frantz Yvelin le fondateur de "La Compagnie" entouré par Charles Beigbeder, l'un des investisseurs. DR
Les vols seront opérés en Boeing 757-200, un appareil qui a fait ses preuves sur la liaison transatlantique. Ils débuteront le 11 juillet avec 4 fréquences par semaine, avant de monter en puissance avec une rotation quotidienne en novembre prochain.

Les horaires ont été pensés pour les hommes d'affaires, avec un départ à 12h50 pour une arrivée à 20h30 à New York et un retour à 21h45 pour un atterrissage à 11h15 à Paris.

La cabine, conçue pour accueillir 230 passagers, ne possèdera que 74 sièges en classe unique, configurés en deux rangées de deux fauteuils hauts de 118 cm et larges de 66 cm.

Ils seront inclinables à 180° mais pas totalement horizontaux, contrairement à la tendance actuelle du marché. (notamment la nouvelle business d'Air France)

"Nous avons réalisé une enquête auprès de clients potentiels. Ils préfèrent payer moins cher plutôt qu'avoir un siège totalement à l'horizontale" assure Frantz Yvelin.

Malgré son positionnement low-cost, La Compagnie ne compte pas sacrifier le service à bord.

Les menus seront élaborés par le chef Christophe Langrée, ancien cuisinier de Matignon. Une trousse de produits Caudalie sera distribuée et une tablette Samsung servira d'écran tactile.

Chaque passager pourra enregistrer jusqu’à deux bagages de 32kg et transporter gratuitement ses équipements sportifs : club de golf, planche de surf ou matériel de ski. Enfin, un système de fidélité sera également mis en place.

Quant au wifi, mis en place à l'automne prochain, il sera payant, sauf pour les billets flux flex.

Enfin, qui dit classe affaires dit également salon aéroportuaire. Si la Compagnie a rapidement signé un partenariat avec El Al pour utiliser son lounge à l'aéroport de Newark, les négociations ont été plus ardues à Charles de Gaulle.

"Bien entendu, aucune alliance n'a accepté de nous faire une place dans son salon au terminal 1" sourit Frantz Yvelin. Ses passagers seront ainsi accueillis au salon Icare, géré par ADP.

Les agences de voyages devront attendre la fin du mois de juillet, voire début août avant de retrouver ses offres dans les GDS.

"Les agences seront des partenaires stratégiques et incontournables dans notre développement " assure Frantz Yvelin. D'ailleurs il ne s'interdit pas de les commissionner, dans la mesure du raisonnable "car toute peine mérite salaire".

Voilà qui risque de déranger encore un peu plus certains de ses concurrents.

Air France et OpenSkies sereines face à la concurrence

La ligne Paris New-York est l'une des routes les plus concurrentielles en France, avec 6 compagnies proposant un grand nombre de fréquences quotidiennes.

Mais l'arrivée de ce nouvel acteur ne semble inquiéter ni Air France, ni OpenSkies.

Dans une interview au journal La Tribune Alexandre de Juniac se dit très serein.

"Cette compagnie succède à une précédente qui a fini dans les bras de British Airways. Je ne suis pas sûr que ce modèle de tout classe affaires à prix discounté entre Paris et New York résiste très très longtemps ".

Même chose du coté d'OpenSkies, qui a intégré l'Avion lors de sa revente à British Airways.

"Aujourd’hui, les accords que nous avons noués avec nos partenaires sont un atout indéniable sur ce marché. Notre produit permet de répondre aussi bien aux besoins des voyageurs loisirs qu’aux exigences des voyageurs d’affaires.

Ce modèle est solide et notre proposition attire toujours davantage les voyageurs fréquents, qui choisissent OpenSkies aussi pour son programme de fidélisation, commun à celui de British Airways et utilisable sur toutes les compagnies de l’alliance Oneworld"
a déclaré Patrick Malval, le directeur général d’OpenSkies.

Lu 10024 fois

Notez


1.Posté par Julienjacques le 16/06/2014 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L histoire se répète. On sait en avance comment cela finira. Une page internet qui annoncera que la compagnie a du "suspendre" son activité. Et des clients en déroute.
Que vous donc faire des investisseurs dans des galères pareilles? Mystère.
Quand aux agences, elles sont tellement "stratégiques" que la compagnie préfère commencer sans elles... Des fois que....

2.Posté par CREW le 17/06/2014 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bah.... le modèle n'est pas le bon : déjà le choix de l'appreil : 757... No comment.

De plus, n'oubliez jamais que dans un avion, le service, le fauteuil sont important si vous pouvez vous comparer aux autres passagers. (c'est l'experience de milliers d'heures de vol à observer les clients qui parle).
Or ce ne sera pas le cas ici.
Tout le monde a la même enseigne et je n'ose pas imaginer la foire d'empoigne pour être dans les premiers rangs lors de l'enregistrement.

3.Posté par Edward le 17/06/2014 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo messieurs et bon vent à La Compagnie!!
En France on se plaint beaucoup de la frilosité des entrepreneurs, mais quand ils prennent des risques en lançant une nouvelle boîte, on ricane en leur prédisant un fin très proche....

4.Posté par CREW le 17/06/2014 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@edward : Moi je ne ricane pas.
Je constate juste que cela a déjà été fait et que le modèle ne semble pas viable.
Pas seulement pour des raisons économiques mais parceque la clientèle Business a besoin d'avoir une éco "derrière" afin de valoriser le produit.
Sinon aucun interet.
On en reparle dans quelques mois.

5.Posté par Edward le 17/06/2014 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et moi qui pensais naïvement que chaque fois que je voyageais en Business c'était simplement pour avoir plus d'espace pour mes grandes jambes, un fauteuil beaucoup plus confortable et un catering de plus grande qualité... Que nenni, j'apprends aujourd'hui qu'en fait c'était pour me "valoriser" par rapport à ceux de "derrière", au fond de la cabine... Bigre!

6.Posté par harry cover le 17/06/2014 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon pauvre CREW, voilà bien une vision d'un navigant. c'est bien triste et en même temps révélateur.
je n'ai pas eu la chance (et tant mieux) de passer des (milliers) heures dans un avion mais au moins 15 ans en Cie ... et franchement cette réflexion est à (pleurer ? ) de rire.

le modèle de L' AVION démontre bien son succès ... c'est ce que BA en à fait qui ensuite .... bref.
et puis si un PN( T ou C) pouvais avoir le qualif pour faire P-DG je crois que nous n'aurions plus aucune compagnie en France ...

Aller bonne chance à LA COMPAGNIE et bon vents !

7.Posté par BARBE SEBASTIEN le 03/07/2014 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici une très belle initiative. Une business au tarif abordable. Les restrictions budgetaires des entreprises devraient encourager la réussite de ce modèle. Bons vols à "la Compagnie" !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 18:03 Aigle Azur en eductour au Portugal


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com