TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Suisse vote vert


Rédigé par Aline Pontailler le Lundi 14 Septembre 2009

Surfant sur la tendance « recherche de vacances respectueuses du développement durable dans une nature préservée », les Suisses viennent de décider de donner quelques petits frères à leur seul et déjà centenaire parc naturel des Grisons. Neuf petits nouveaux, régionaux, viennent de recevoir leur label « Parc d'importance nationale », et déclinent déjà une gamme de produits adaptés.



Dégustation d'argousier dans le parc de Pfyn-Finges
Dégustation d'argousier dans le parc de Pfyn-Finges
Plus de 200 organisateurs pour 150 invités médias représentant 30 pays prescripteurs, la Convention 2009 de Swiss Tourism a fait les choses en grand.

Au programme, la découverte des produits valaisans et le lancement des tout nouveaux parcs naturels régionaux du pays. Ambiance festive, internationale et décontractée, chaussures de randonnée aux pieds et fourchette à raclette à la main.

Pas question de ne pas arpenter les sentiers forestiers, les rives du glacier Aletsch, le plus grand d'Europe, inscrit à l'Unesco, les hameaux d'alpages et les prairies où broutent les reines aux cornes fleuries et aux sonnailles trébuchantes.

Autant d'images à partager autour de tables succulentes où trônent les carafons de Johannisberg, principal vin blanc du Valais, qui fait un peu d'ombre aux autres cépages locaux Humagne, Arvine ou Armigne que défend la vigneronne de l'année, Madeleine Gay (Provins – www.lesvinsduvalais.ch).

Une volonté tranquille et confiante

Au fil des balades et des dîners, l'information s'imprime. « Nous avons le produit qui correspond aux demandes actuelles d'authenticité, et les gens sur le terrain recherchent l'excellence. Nous sommes donc confiants », affirme J.-Michel Cina, ministre du Tourisme et vice-président du Valais.

D'après lui, la Suisse tient là une USP (Unique Selling Proposition) exemplaire : air pur, soleil et nature intacte au cœur de la biodiversité des Alpes.

« Nous profitons de la demande de loisirs de proximité dans une nature intacte »

Jürg Schmid, DG de Swiss Tourism
Jürg Schmid, DG de Swiss Tourism
Interview Jürg Schmid, DG de Swiss Tourism

TourMaG.com : Vous avez placé cette huitième Convention sous le signe du vert, en profitant du récent baptême de 9 parcs naturels régionaux. Qu'en attendez-vous ?

Jürg Schmid, DG de Swiss Tourism :
La conscience écologique est une culture profondément ancrée dans la population suisse. Nous sommes le seul pays d'Europe à avoir inscrit le développement durable dans sa constitution. Nous avons été les premiers à créer un parc naturel, il y a cent ans déjà.

Et depuis plus rien, alors que vous autres en France en avez presque couvert votre territoire. Nous avons eu l'impression d'avoir raté quelque chose et le gouvernement fédéral a décidé de s'y mettre. Il y avait 18 candidats, et 9 viennent d'être labellisés, mais les autres dossiers sont bien avancés et devraient vite rejoindre la liste.


T.M.com : Pensez-vous ainsi modifier l'image touristique du pays ?

J.S. :
La destination Suisse a toujours été symbole de montagne et de nature. Nous voulons juste aider les prestataires régionaux à faire connaître leur spécificité. La volonté affichée de préserver une nature intacte est en phase avec les recherches d'authenticité générées par la crise actuelle.

Pour parler des touristes français par exemple, ils sont en forte croissance chez nous. L'année dernière fut une année record. Vous êtes notre 4e clientèle derrière les Allemands, les Anglais et les Américains (Croissance du marché français de 1,2% entre juillet 2008 et juillet 2009, avec un recul de 2,9% pour le premier semestre 2009, à comparer avec les -7% de la moyenne nationale).

La conjoncture nous amène peut-être à redécouvrir nos proches voisins. Mais je crois que cette tendance restera forte, même après la crise. D'ailleurs, pour la Convention 2010 qui aura lieu dans le Tessin, le thème sera la randonnée, une autre réponse à la recherche de nature et d'authenticité.
(suite de l'article)

Un esprit ludique au service de produits découverte

Si le label « parc » n'est que la reconnaissance d'une beauté physique existante, la valeur ajoutée se trouve dans les produits diversifiés proposés par les prestataires locaux, et aujourd'hui regroupés dans le site MySwitzerland.com/nature.

Des forfaits culturels, sportifs, scientifiques, patrimoniaux ou gastronomiques, adaptés à chaque vallée, sont offerts aux visiteurs pour aller plus loin dans la rencontre et la connaissance de la vie locale.

Ainsi, dans le parc de Pfyn/Finges, les familles peuvent-elles plonger au cœur de la plus grande pinède d'Europe, et déguster tout en marchant de la confiture d'argousier ou de l'eau de source polyglotte, et tout apprendre de la perception particulière des rapaces nocturnes en jouant à la chouette, pour le plus grand bonheur des enfants.

L'apport du label WWF

Le glacier d'Aletsch, inscrit à l'Unesco
Le glacier d'Aletsch, inscrit à l'Unesco
Consultants partenaires de l'opération, les techniciens du WWF ont apporté leur aide aux prestataires. Dans certains cas, ils ont autorisés l'apposition de leur logo sur certains produits respectueux de leurs critères.

C'est le cas dans le parc de Binntal, en lisière de la vallée de Conches, plus connue pour être le canton fournisseur exclusif des gardes suisses du Vatican. Trois villages de caractère, Ernen, Grengiols et Binn, aux superbes maisons de mélèze et toits de lauzes, sont au cœur d'une tradition de nomadisme pastoral qui perdure, et ils entendent le faire savoir.

Cette vallée protégée, riche en minéraux, en fromages et viandes de montagne, et en musiciens traditionnels, propose des pistes de randonnée qui mènent aux « hamlets » perchés, encore semi-habités et dont certains chalets sont peu à peu transformés en accueil pour amoureux de pureté solitaire et de grands espaces.

La difficile cohabitation entre tourisme et authenticité

On touche là peut-être au principal problème de la vente de ces produits : le petit hiatus entre la volonté de développement touristique affichée par Swiss Tourism et la volonté aussi forte des habitants sur le terrain à ne rien changer à leur décor.

« Nous devons apprendre aux gens à aimer ce que nous avons, cette nature, cette absence d'infrastructures modernes, notre différence. Toute la Suisse est un grand parc. Il ne s'agit pas forcément d'y amener des touristes mais avant tout de préserver la Nature. C'est notre responsabilité », matraque J.-M. Cina.

Le visiteur dispose donc de quelques campings et hôtels historiques en lisière des parcs, et peut se consoler en se disant que Churchill les fréquentait déjà dans sa jeunesse.

Heureusement, les produits nature, les randonnées, la gastronomie, les chalets traditionnels pour les soirées d'après-ski sont au cœur de la demande du marché français. Parions donc avec J. Schmid que sa croissance actuelle n'est pas accidentelle et traduit bien un changement profond de mode de consommation.

Pour rester informé des nouveautés suisses : swissinfo.ch

Lu 1144 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com