TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Cuba, Maldives, faut-il aller au Paradis ?

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 2 Septembre 2016

Un événement selon les grands médias : le premier vol commercial en provenance des Etats Unis s’est posé à Cuba. Et si les américains reviennent sur cette île à coups de dollars et d’investissements faramineux, que va devenir le tourisme international ?



"Dorénavant, à Cuba, le tourisme va reprendre enfin ses lettres de noblesse" - Photo : Delphotostock-Fotolia.com
"Dorénavant, à Cuba, le tourisme va reprendre enfin ses lettres de noblesse" - Photo : Delphotostock-Fotolia.com
Il aura fallu près de 60 ans (61 exactement) pour que ce qui avait failli déchainer une troisième guerre mondiale soit enfin oublié et enterré.

Définitivement, Cuba, Castro et les Etats Unis ont enterré la hache de guerre.

Donc fini les interdictions de vendre la destination auprès de Carlson notamment et les pauvres gens qui se sont fait virer pour cette raison devraient entamer une action… auprès des prud’hommes !

Bon, c’était juste une digression. Dorénavant, à Cuba, le tourisme va reprendre enfin ses lettres de noblesse. Encore que, avec l’arrivée des Yankees, on risque vite d’être saturé de « resorts all inclusive », de casinos mafiosos.

Et encore. Déjà, et nous l’écrivions il y a plus d’un an, les infrastructures sont loin d’être adaptées, les capacités ne sont pas à la rencontre de la multitude annoncée.

Faudra quand même attendre les années 2020 pour que les grandes chaînes hôtelières concrétisent leurs projets. En attendant, les logements chez l’habitant devraient connaître quelques moments de gloire : de quoi faire fructifier AirBnb !

Et les Cubains, dans tout ça ?

D’accord, nos compagnies aériennes françaises s’engouffrent à tour de bras vers la destination : Corsair, XL Airways. Air France avait été constante dans la continuité et avait assuré, vaille que vaille, une liaison régulière et directe entre l’Europe et Cuba.

Bien évidemment, nos grands TO industriels tentent de s’introduire.

FRAM notamment et malgré ses problèmes, a déjà ouvert un premier Framissima. Transat, Nouvelles Frontières se sont aussi jetés sur le morceau : une opération juteuse d’autant que les tarifs, faute de capacités suffisantes, augmentent plus vite que la ponctualité de la SNCF !

Exotismes, grand spécialiste des Iles, n’ira pas à Cuba cette année. Et surement pas l’année prochaine. Le TO fait partie de ces « spécialistes » qui veulent que leurs clients trouvent ce qu’ils sont venus chercher.


Et je ne suis pas sûr que le tourisme engendré par l’arrivée massive des américains participe à l’émancipation du peuple cubain.

Certes, les dollars vont jaillir, les cigares se fumeront n’importe comment, mais la famille Castro restera… et je ne suis pas sûr que la démocratie avancera beaucoup dans ce magnifique endroit !

Le tourisme, me confiait Gilbert Cisneros, lequel préside aux destinées d’Exotismes depuis sa création, peut et doit apporter une ouverture vers les autres. Un vecteur de démocratie en quelque sorte.

Exotismes continue à programmer les Maldives, ce paradis artificiel où la loi autorise la peine de mort pour les enfants et où la population végète sur des îlots quasi insalubres, sans aucune possibilité d’affirmer sa volonté.

Et comme les touristes ne sont pas au contact de cette population, je doute fort que les choses évoluent un jour.

En revanche, dans ce paradis régi par la charia, on ne cause pas burkini, lequel doit paraître incongru sur les plages de sable blanc… et les eaux cristallines, comme aime à l’énoncer une copine à moi !

Nous, on veut faire une loi sur les vêtements (ou pas) sur les plages. D’accord, mais dans ce cas, faut interdire les mecs en shorts crades, portants des sandales immondes… avec des chaussettes blanches !

Lu 2183 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com