TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Ebola, la fièvre qui enflamme l'industrie touristique

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 9 Octobre 2014

Non, c'est pas une réflexion amusante et vous n'aurez pas, ce matin, le sourire habituel. J'en suis désolé, mais le moment est important. Dans le tourisme, on aura tout connu… Manquait Ebola !



Les zones contaminées risquent de se propager comme une traînée de poudre dans les prochaines semaines et les prochains mois...
Les zones contaminées risquent de se propager comme une traînée de poudre dans les prochaines semaines et les prochains mois...
Bien sûr, j'aurais pu parler de la reconversion de Georges Colson, qui va siéger dorénavant au Conseil d'Administration de Newrest Group, une boîte qui fabrique la bouffe dans les aéroplanes et les trains.

Ben Georges, si vous avez un peu d'influence, tâchez de leur inspirer des plateaux-repas appétissants et évitez ces éternels brocolis infâmes.

Bon, ça, c'était la digression coutumière, parce que le reste, c'est pas terrible.

On avait le terrorisme, on avait le Sida, maintenant, c'est Ebola…

Bien sûr, je vois des bonnes âmes qui disent : "Ebola ? Mais c'est en Afrique ça. Chez nous, on risque rien !"

Ben si, au même titre que le Sida, Ebola se balade. Et se répand.

Et que c'est une nouvelle saloperie, vraisemblablement créée par l'homme, qui commence à semer la crainte en Occident.

A tel point que beaucoup se demandent si cette saleté ne va pas arriver jusque dans nos contrées. Déjà, en Espagne, c'est l'angoisse, avec cette pauvre infirmière qui aurait été contaminée…

Et en France, ou pour l'instant, aucun cas n'a été signalé, on a vu des parents retirer leurs enfants d'une école au prétexte qu'un gamin rentrait de Guinée.

Eh oui, la rumeur populaire va vite, presque aussi vite que le virus, et du coup, c'est aussi le tourisme qui souffre.

La case de l'Oncle Dom : Ebola, la fièvre qui enflamme l'industrie touristique
Il suffit de regarder les Bourses (non, pas de sourire lubrique) les places financières si vous préférez.

Londres, par exemple, accusait hier une baisse rapportée par nos confrères Les Echos, qui souligne, citant un expert, que "Les valeurs du secteur du tourisme et des loisirs ont souffert à cause de la menace posée par Ebola"!

Et voilà ! TUI Travel Group perd de la valeur, certaines compagnies aériennes, de même que les croisiéristes souffrent aussi.

Forcément, ce qui devait se produire est en train de se produire. Les touristes vont commencer à réticer pour se déplacer dans ces pays à risques…

Mais au fait, quels sont les pays à risque ? Je n'ai pas encore vu de recommandation majeure de la part du Quai d'Orsay, lequel doit encore se concentrer sur les zones terroristes.

Mais au moins, on est rassuré pour l'instant : ni la Tunisie, ni le Maroc, ni l'Egypte ne font partie de la zone Ebola.

En revanche, au Ministère du Tourisme français, on doit commencer à s'inquiéter dur.

Et pour citer les récentes déclarations du patron d'Atout France, Christian Manteï, "La France doit faire rêver", de façon à attirer les touristes étrangers dans notre pays.

Mais, avec Ebola, dont les plus sinistres augures prévoient l'arrivée en France d'ici la fin du mois, que va-t-il se passer ?

Non seulement en France, d'ailleurs, mais dans l'Europe entière. Une infirmière contaminée en Espagne et c'est l'ensemble de l'Europe qui risque d'être plombée.

Perso, je ne suis pas inquiet. Comme dirait nos bons camarades des Conseils aux Voyageurs, il suffit d'être vigilant. Si j'en crois les bonnes sources, l'Ebola s'attrape par la salive, le toucher ou par contact sexuel.

C'est triste, mais va falloir faire, une nouvelle fois, preuve d'abstinence. On n'en finit pas avec l'austérité...

Ça craint !


Lu 2292 fois

Tags : Colson, Ebola, Newrest
Notez


1.Posté par PAT44 le 09/10/2014 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bizarrement Ebola commence à inquiéter les Français quand celui-ci pointe son nez aux frontières. Tant que cela ne concerne que la Sierra Léone, la Guinée... pas trop d'inquiétude.
Quel est le plus gros problème : la perte de CA sur quelques destinations et/ou la baisse de 2 points en bourse ou la perte de plus de 1000 vies humaines ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com