TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Quand Google s'éveillera complètement…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 18 Mai 2014

Indéniablement, Google suscite bien des réactions. Google fait peur, Google est partout, Google attire. Dans le tourisme, ça fait longtemps qu'on se répète que Google sera le fossoyeur de la profession… Mais n'est-ce pas déjà trop tard ?



Plus de 400 décideurs européens et, initiative à saluer particulièrement, le Seto, ont décidé de porter plainte devant la Commission Européenne contre Google. Le Snav aurait pu se joindre, non ? - DR
Plus de 400 décideurs européens et, initiative à saluer particulièrement, le Seto, ont décidé de porter plainte devant la Commission Européenne contre Google. Le Snav aurait pu se joindre, non ? - DR
Eh oui, telle l'araignée bricoleuse, ça fait belle lurette (rigolo, belle lurette, ça me fait penser à Gotlib et ses personnages de Gai Luron) que Google a soigneusement tissé sa toile.

Une toile mondiale, quasi incontournable. Et difficilement remplaçable, même si rien n'est impossible… comme on dit lorsque l'on veut se rassurer !

Google Maitre du Monde ? Google, un monopole économique mondial à lui (ou elle, je sais pas) tout(e) seul(e) ?

Faut dire que depuis longtemps, les maîtres de Google se sont préparés à cette invasion et que rien n'a été laissé au hasard.

Bien sûr, quelques visionnaires avaient déjà anticipé cette mainmise du géant de la toile, mais le temps de réagir, de mobiliser les foules… Trop tard ?

J'ai suivi avec attention cette mobilisation, pour le moins tardive, des membres de l'Open Internet Project.

Plus de 400 décideurs européens et, initiative à saluer particulièrement, le Seto, ont décidé de porter plainte devant la Commission Européenne contre Google. Le Snav aurait pu se joindre, non ?

La case de l'Oncle Dom : Quand Google s'éveillera complètement…
Au nom de la défense de la neutralité d'Internet et contre l'abus de position dominante exercée, qu'on le veuille ou non, par Google.

Et pourtant, Google est un outil fabuleux. Mais, ses concepteurs ne sont pas non plus des enfants de chœur. Loin de là.

Et cet outil fabuleux, c'est pas fait pour rendre l'humanité meilleure.

Non, cet outil fabuleux est conçu pour faire gagner un maximum de fric à ses inventeurs, ce qui est loin d'être anormal.

En revanche, ce qui est moins normal, c'est que cet outil, petit à petit, supprime de fait toute forme de concurrence…

Pas encore tout à fait ouvertement, mais petit à petit, tranquillement, inéluctablement aurais-je tendance à penser.

Les remarques énoncées par René-Marc Chickli (lire dans notre édition de vendredi), sont tout à fait justes : il ne s'agit pas de faire de l'anti-googleisme primaire, mais bien offrir Google à tous les acteurs du Net… et aux autres.

Ce qui est loin d'être le cas !

Reste à savoir s'il n'est pas déjà trop tard. Le géant venu d'outre-Atlantique est blindé et ce ne sont pas des amendes, même si parfois elles dépassent les 500 briques, qui feront reculer Google.

Pas plus que les déclarations de notre Ministre adjoint du Tourisme, Arnaud Montebourg, lequel, dans ses grandes envolées lyriques dont il a le secret, (merci AFP) déclarait devant les membres du Open Internet Project réunis en Colloque à Paris : "Nous sommes dans une situation qui n’est pas sans rappeler ce qui se passait dans la première moitié du XXe siècle aux Indes, où la Compagnie des Indes chargée d’exploiter le coton interdisait l’exploitation de celui-ci, qu’elle transportait en masse pour le transformer au royaume d’Angleterre.

Vous êtes un peu tous des Gandhi en affirmant vouloir exploiter votre or ici et conserver votre liberté
".

C'est beau, c'est grand, c'est généreux… Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

A l'heure où cette Europe, tant décriée, cherche encore sa voie, je ne suis pas sûr. Loin de là, en espérant sincèrement me tromper !

Lu 1523 fois

Notez


1.Posté par Rick Sailor le 19/05/2014 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami

Google évoque souvent un proverbe Cheyenne qui dit "bien fou celui qui veut mettre l'air en prison"
On googlelise comme on respire et une fois de plus le Seto se lance dans le spectacle plutôt que de régler l'effondrement de la production traditionnelle !

Google est inéluctable et installé dans le paysage internet. Mais google fait un bénéfice en une seule journée équivalent aux amendes européennes ! Croire que Google brime la concurrence serait une erreur. Aujourd'hui (et pour combien de temps) il faut apprendre à utiliser Google. Une vision gagnant-gagnat que les pure players ont bien compris !

Amazon ou Expedia dépensent des millions de dollars en achat de mots clés. Google fournir le client, Amazon le produit ! Les deux se partagent les bénéfices !
Idem pour Expedia.

Le voyage a toujours une décennie de retard ! Comme d'hab
Au lieu de s'attaquer, sans succès à l'existant, regardons l'avenir qui se construit.

Votre dévoué
Rick

2.Posté par Elodie le 19/05/2014 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"En revanche, ce qui est moins normal, c'est que cet outil, petit à petit, supprime de fait toute forme de concurrence… "

Des preuves de ce que vous avancez ? Sérieusement... et si seulement vous aviez pris le temps de poser la question de Google aux entreprises qui font les gros volumes du tourisme, vous auriez appris que Google n'est qu'une corde d'un arc qui finit par ressembler à une harpe, tant les possibilités d'accès au client final sont vastes. Et que loin de tuer la concurrence, elle avive les tensions entre les gros acteurs, et elle permet l'émergence de nouvelles enseignes (Evaneos, l'ex-planetveo, etc).

Mais voilà : à force de croire que notre industries est réductible au Seto, au SNAV et aux querelles de palais qui n'intéressent que ceux qui les fomentent, vous passez à côté de l'essentiel : ca fait 11 ans que Expedia, Booking, VSC et consorts ont découvert l'usage d'adwords, 11 ans qu'ils sont devenus (très) bons dans l'art d'utiliser Google et qu'ils s'en portent très bien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com