TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : au secours, Macron veut nous bâillonner !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 29 Janvier 2015

Bien. Nous n'avons plus besoin des fous furieux barbus pour régler la liberté de la presse. Nous, journaleux, on a bien mieux. Monsieur Macron et son projet de Loi, dont notre confrère Le Monde, révèle un amendement vachement sympa…



Parmi les différents volets de la loi Macron, actuellement en plein débat à l'Assemblée Nationale, figure un amendement qui aurait été "glissé en catimini dans le texte de loi" [et qui pourrait finalement aboutir à faire de vos journaux de simples "relais de communiqués de presse" - DR : © Nomad_Soul Fotolia.com
Parmi les différents volets de la loi Macron, actuellement en plein débat à l'Assemblée Nationale, figure un amendement qui aurait été "glissé en catimini dans le texte de loi" [et qui pourrait finalement aboutir à faire de vos journaux de simples "relais de communiqués de presse" - DR : © Nomad_Soul Fotolia.com
Il y a un peu plus de quinze jours, des journalistes étaient sauvagement assassinés.

Ils n'avaient de tort autre que celui d'accomplir leur métier. Selon des principes qui ont toujours régit la culture française: la liberté d'expression.

Et surtout, la liberté d'information.

Je sais, aujourd'hui, cet édito n'a pas grand-chose à voir avec le tourisme… encore que ?

Si j'en crois mes camarades du Monde, dans leur édition d'hier, parmi les différents volets de la loi Macron, actuellement en plein débat à l'Assemblée Nationale, figure un amendement qui aurait été "glissé en catimini dans le texte de loi" et qui pourrait finalement aboutir à faire de vos journaux de simples "relais de communiqués de presse".

Du coup, amies attachées de presse, va falloir soigner la syntaxe et les fôtes d'orthographes… Non, juste un clin d'œil, je suis pas meilleur et notre secrétariat de rédaction me maudit à chaque papier…

En attendant, si ce texte passe, c'est la cata assurée.

Et je cite mon confrère: "Selon le texte, le « secret des affaires » recouvre « une information non publique, qui fait l’objet de mesures de protection raisonnables » et qui a « une valeur économique ».

Notre métier consistant à révéler des informations d’intérêt public, il sera désormais impossible de vous informer sur des pans entiers de la vie économique, sociale et politique du pays".

Conclusion : chaque fois que nous citerons une entreprise un peu vérolée, un plan social en préparation, les magouilles d'un Wathier ou d'un Siano, les dessus de la garantie financière, la mauvaise gestion d'un groupiste ou encore la reprise de Donatello (j'y reviens dès demain, pendant que je suis encore libre), je risquerai trois ans de taule (ou tôle, c'est selon) et plus de 350 000€ d'amende.

Et, si j'en crois le texte qu'à force d'obstination, j'ai réussi à déterrer sous le fatras de cette loi, nos "sources" pourraient également s'en prendre plein les dents.

La case de l'Oncle Dom : au secours, Macron veut nous bâillonner !
Il me semblait quand même que, jusqu'à présent, nos sources étaient protégées.

Que nenni, si le texte est voté par nos représentants de cette Assemblée qui aurait de plus en plus tendance à se déliter.

Mais il est vrai en même temps que le pouvoir, tant économique que politique, ça n'a jamais fait bon ménage.

Bien sûr, quand on a un message à faire passer, alors là, la presse est une amie. Mais c'est toujours quand on est dans la mouise que l'on fait appel à nous, juste pour de faire entendre… et souvent nous enfumer.

Je connais d'ailleurs beaucoup d'enfumeurs professionnels, particulièrement dans notre secteur d'activité.

Et je n'ai jamais supporté qu'un juge puisse s'ériger, comme le disent mes confrères du monde, en rédacteur en chef universel. J'ai ma rédac'chef, elle est superbe, grande professionnelle et compétente.

Et là, je dis, comme mes confrères : stop !

Nous, journaleux, ne sommes pas des délinquants : on fait notre métier, on ne cire pas les pompes !

Ainsi soit-il…


Lu 1662 fois

Notez


1.Posté par Je suis Charlot le 29/01/2015 10:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre métier consistant a révélé des informations d''intérêt public ... La moi je rigole ...
A vouloir faire du " sensationnel " à tout prix vous ne faites qu''en analyses douteuse des situations sans en voir les dommages collatéraux qui en découlent

2.Posté par PAT44 le 02/02/2015 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'amendement est retiré de la loi, bizarre personne n'en parle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com