TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : les nébuleuses du para commercialisme…

L'édito de Dominique GOBERT


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 26 Mars 2013

Une agence à Toulouse qui exerce depuis 18 mois sans licence, un site qui revend des billets de train sans être immatriculé, une Commission d'immatriculation qui n'a aucun pouvoir et un syndicat qui réagit… tardivement !



Auparavant, et même s'il ne l'exerçait pas souvent, le préfet avait aussi mission de s'assurer que les officines vendant des "produits de voyage" étaient en règle avec la loi... /photo dr
Auparavant, et même s'il ne l'exerçait pas souvent, le préfet avait aussi mission de s'assurer que les officines vendant des "produits de voyage" étaient en règle avec la loi... /photo dr
C'est à Toulouse (et ce n'est que pure coïncidence) que cette affaire a été découverte.

Oh, que l'on se rassure, il n'y a pas qu'à Toulouse que ça se passe, mais c'est quand même inquiétant.

Le cas de CTM (voir le papier d'hier) est assez significatif et mérite quand même une action plus efficace, tant de la part des pouvoirs publics que du Syndicat.

La licence d'agent de voyage, délivrée autrefois par les préfets, a été remplacée par une immatriculation, délivrée elle par une Commission d'immatriculation indépendante, mais dont les membres sont nommés par le ministre de tutelle.

Auparavant, et même s'il ne l'exerçait pas souvent, le préfet avait aussi mission de s'assurer que les officines vendant des "produits de voyage" étaient en règle avec la loi.

La Commission, elle, accorde les licences en fonction des dossiers qui lui sont présentés, mais n'a aucun pouvoir de contrôle ou d'action.

C'est d'ailleurs un de ses membres, Gilbert Baladi, qui avait soulevé le problème lors du précédent mandat de la Commission.

Comme, du côté du Ministère, il était urgent de ne rien faire, le Baladi a été viré de la Commission. Et pan, sur le bec !

Du côté du Snav, la lutte contre le paracommercialisme existait depuis longtemps, sous la houlette de Philippe Laloue, son SG.

La case de l'Oncle Dom : les nébuleuses du para commercialisme…
Il aura fallu l'arrivée du rubicond Voragen (qui a su le franchir) pour lui donner un peu plus de présence, du moins médiatique... Mais bon !

Faut maintenant, réellement, passer à la vitesse supérieure et passer aux choses concrètes.

Parce que, hormis le cas CTM, la faillite du Danaé par exemple est aussi délicate et aurait mérité une étude plus… attentive.

Un autre cas mérite, aussi, réflexion.

Prenez, toujours dans votre canard indispensable (pas dans le Canard WC car là il n'y a plus de canard...), le cas de Guichet.fr, une officine internet qui achète et revend des billets SNCF (lire).

Intéressant , là encore : ces gars-là rachètent des billets Prem's à des gens qui ne les utiliseront pas et les revendent à des gens qui en auront l'utilité en dernière minute.

En soi, l'idée est sympa, sauf que pour la SNCF, qui se crève à mettre en vente des billets longtemps à l'avance à un prix intéressant, est finalement spoliée, puisque pour un départ à moins d'une semaine, on ne trouve évidemment plus de billet à tarif "mini" !

Guichet.fr réfute l'idée d'être immatriculée. Pourtant, le guichet touche une commission, arguant que c'est un "service" qu'il rend au consommateur. Pourquoi pas ?

En même temps, rien n'empêche le guichet d'acheter des billets Prem's, les stocker et les revendre en se commissionnant.

D'ailleurs, le système économique de Guichet me parait plus étrange : 8€ de commission pour une centaine de clients. Ça paye pas les cigarettes, non?

Bref. Tout ceci est bien étrange et je pense, très sincèrement que les adhérents du Syndicat comptent vraiment sur leurs représentants pour les défendre contre cette forme de concurrence pour le moins déloyale.

Il serait temps peut-être, qu'Atout France, APST et le Snav se rencontrent (et se parlent ?) afin d'étudier, ensemble, les mesures à prendre ! Non, mais...


Lu 2209 fois

Notez


1.Posté par van herk le 27/03/2013 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La licence d'ATOUT FRANCE crée la non-compétivité ET la concurrence déloyale sur le sol UE. Cette licence à été 'mal-étudié' avant d'etre mis sur le marché UE.
En fait c'est LE problème en zone UE: les 27 décideurs (...) nationaux ne se mettent pas d'accord AVANT de lancer 'quelque chose'. Uncroyable ! Et ceux qui ont envie de travailler correctementn courent derrière les événements et ils deviennent même 'illégaux'.
Il y a un gros problème !
Donc: il est l'heure de jeter TOUT les licences UE nationaux dans la poubelle et de recommencer à 0 :1. d'abord on respecte la réglémentation UE et la loi nationale suit après.
Travailler en zone UE est dangereux; et le système est complétement faillite.
Continuéz à dormir 'doucement'.
A votre service !

2.Posté par van herk le 29/03/2013 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
'like' : la case de l'oncle DOM !!!

Donc, je rajoute : en plus la licence d'ATOUT FRANCE tue la créativité totale.
Je pense qu'il faut mieux 'faire travailler les bénévoles' dans le secteur du Tourisme (comme l'OT NICE va mettre en route !): ils sont déjà rémunéréS par x, y, z - ils n'ont plus besoin d'argent pour vivre.
Moi, de mon coté j'ai obtenu u n RV avec ma banque en France, qu'ils m'invitent petit à petit d'investir un peu plus, eh oui, quand on travaille avec son propre argent il faut faire attention, car on risque de finir vraiment sur la rue (devant sa maison !). Et impossible d'aller plus vite que le musique ( il faut suivre avec le RSI ....aussi ! - le RSI à Nice fonctionne très, très bien ! ils t'aident vrament dans ton interet ! en plus ils sont très gentils).
Mais, à cause de cette fameuse licence d'ATOUT FRANCE, je dois d'abord aller à la justice afin de pouvoir travailler correctement sur le sol Européen: l'avocat bilangue me demande entre 250 - 275 eur de l'heure (intracom). Je ne vais pas investir pour payer un avocat quand-même, car j'ai déjà le plein droit de travailler en zone Européeenne.
Faisons étape par étape: faut-il mettre l'entreprise en sommeil et chercher tout de suite un travail pour survivre ?, faut-il arreter et perdre tout ce que à été construit ? Il faut se décider maintenant, donc...je vais mettre en sommeil ! Impossible alors à créer les emplois d'ici 2020, car nos 'capi dei capi 'de 27 pays UE, n'appliquent pas encore le loi qui permet de travailler sur le sol UE.
Un grand, grand BRAVO !
Résumons: je n'ai pas des soucis avec le RSI, ni avec ma banque, que avec les licences ATOUT FRANCE & Co, c'est bizar non ?
Par contre, s'il y a un entreprise en France (car je vous adore (presque ...) tous, qui a envie de collaborer et d'aller dans le bon sense: contactez-moi: je suis disponible à partir de maintenant ! Je parle 5 langues couramment, et je travaille 'sans subventions', et je veux construire ! car .....et on répète.
Bonnes Paques à tous, en FRANCE et ailleurs. La gérante de JE.
ps: je vais demander ATOUT FRANCE s'ils peuvent financer de leur subventions 'mon avocat' : à 275 eur de l'heure (je ne peux plus facturer 50 eur de l'heure, donc il y a un trou et cela et déloyale.

3.Posté par vanherk le 03/04/2013 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L"Economie Mondial pour les Nuls :

Afin de pouvoir prendre des décisions 'entreprise' sains, il faut quand-même 'comprendre' le monde.
0. Nous nous trouvons tous dans la mondialisation qui êtes en train de se terminer; on y est presque ! J'espère !
1. Nous sommes tous dirigés par Moody's et Standard & Poor, suivi par le FMI.
2. 2 niveaux ont été crées: les riches et les pauvres. L'un a besoin de l'autre.
3. En zone UE, nos 27 'capi dei capi' n'appliquent pas en premier la réglementation UE, donc le temps qu'eux ne font pas ça, nous, les citoyens, qui votent (ou non...) pour la politique 27- nationale, nous ralentissons tout !!! Mais ça, se ne dit surtout pas ! Les 27 politiques nationales bloquent alors tous. Et on avance pas. Oui, on avance en détruisant ! Et cela ne motive pas du tout.
4. Retournons au Cypre: il n'est pas normal que les gens n'avaient plus accès à leur comptes la semaine dernière. : 3 dir finances UE (Pays Bas, Allemagne et Finlande ...) semblaient d'avoir fait la pression....pour arriver là ...bizar non ? Les autres ils étaient ou ?
5. La Cypre à été punit : cela peut nous tous arriver, vue qu'on est tous dans la me^me bateau.
6. Les mésures draconiques sur l'ile ont été prises: résultat : chomage, faillites, malheur en plus !
7. Suivi par un grand cadeau de FMI : 1 milliard d'euros ! C'est dingue.
8. Et voilà ....
9. J'adresse un petit message à Mme Lagarde + t Moody's + Standard & Poor :
Il faut mieux pendant les prochains 5 ans offrir à tous les citoyens UE 1500 net par mois pour vivre, de la naissance à la mort, en bonne santé ou non ! Et enlever tout les subventions, car le monde est malade. Mettons les choses dans le bon sense, car on a tous droit au travail et de vivre dignement.
Comme ça le monde continue à tourner humainement, vous continuez à prendre le pouvoir correctement et hopla; c'est fait sans trop de degats en plus, car franchement : le jeu est sale, très sale et malhonnete.
En plus je souhaite avoir une réponse: faut-il encore créer son entreprise en zone UE ? Voulez vous créer l'emploi ou non ? C'est la seule question qui me reste.
Nos 27 dir UE n'ont plus rien à dire:ils sont tous impuisants eet cela est paradoalement très dangereux pour la société UE. Et croyez moi: la plupart de gens veulent une vie normale. On n'a oas tous besoin de devenire 'millionaire' ! On veut juste pouvoir travailler normalement.

Donc, au boulot ! Et vite svp. Le temps presse.
Merci pour votre compréhension internationale et humaine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com