TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : quand Thomas Cook fait sa cuisine… sans beurre !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 3 Octobre 2013

Pour avoir rencontré Michel Resseguier, le patron en exercice de Thomas Cook France, je pensais, malgré mon scepticisme, qu'il restait un espoir de survie pour Jet tours. Soudain, j'ai des doutes…



Thomas Cook tient-il à rester sur le marché français en tant que producteur ou, bien au contraire, entend-il dorénavant se positionner en tant que distributeur ? J'ai vraiment la velléité de songer à un arrêt définitif de la production Thomas Cook. - DR
Thomas Cook tient-il à rester sur le marché français en tant que producteur ou, bien au contraire, entend-il dorénavant se positionner en tant que distributeur ? J'ai vraiment la velléité de songer à un arrêt définitif de la production Thomas Cook. - DR
Et l'ombre de l'incomparable Denis Wathier surgit soudain dans la nébuleuse Thomas Cook France.

J'avoue que j'ai eu, à l'annonce de la dernière invention du TO, quelques interrogations.

Mais, finalement, tout ça me parait d'une grande logique et dans la continuité de l'œuvre entreprise depuis quelques années, maintenant par le Grand Timonier qui, tel Attila, n'aura laissé que de la terre brûlée sous ses pas…

Dans le cadre de sa grande réorganisation, Thomas Cook France vient, en effet, d'annoncer que dorénavant, toutes ses productions "à la carte" vers l'Asie et l'Amérique, concoctées sous la marque Jet tours, seraient confiées à des fournisseurs "préférés". En fait, depuis mardi, c'est déjà fait.

Pour l'Asie, c'est Asia qui prend le relais et va dorénavant fournir à Thomas Cook France, ses prestations.

La case de l'Oncle Dom : quand Thomas Cook fait sa cuisine… sans beurre !
L'Amérique du Nord sera confiée à un autre TO, aussi compétent qu'Asia, Vacances Fabuleuses, qui opère sous la houlette de Kuoni.

Incontestablement, pour les deux fournisseurs, c'est une belle opération et les clients devraient largement y trouver leur compte.

Mais, dans ce cas, quid de Jet tours, marque théorique de Thomas Cook pour le tour-opérating ? Que reste-il dans le portefeuille de cette marque superbe, qui, au fur et à mesure du temps qui passe, se défait de ce qui faisait la grandeur de sa marque ?

Oh, bien sûr, il restera encore chez Jet tours l'organisation de circuits et quelques bricoles… En attendant que !

Et, pour le "à la carte", assuré par Kuoni ou Asia, je me demande comment on va pouvoir réserver, avec des call-centers théoriquement exilés en Belgique.

Encore une bizarrerie que j'ai bien du mal à comprendre.

Du coup, je me pose vraiment la question. Thomas Cook tient-il à rester sur le marché français en tant que producteur ou, bien au contraire, entend-il dorénavant se positionner en tant que distributeur, fort et international, afin de distribuer les produits "mainstream" (bien obligé d'employer ce terme, c'est un peu le produit Mac'Do, du tourisme maintenant) du groupe ?

Et, par là même, de tenter une guerre éclair et une implantation à la hussarde sur le marché français ?

J'avoue, j'ai vraiment la velléité de songer à un arrêt définitif de la production Thomas Cook.

En même temps, je me réjouis de voir que, dans son incomparable sagacité, le groupe puisse confier l'élaboration de certains produits à des opérateurs de grande qualité, tels Asia ou Kuoni (oui, oui, c'est toujours gratos).

N'empêche que, concrètement, quel gros gâchis.

Comme le disait récemment un brillant économiste dont j'ai déjà oublié le nom tellement il était brillant, "lorsque les entreprises ont des soucis, on joue sur la variable d'ajustement".

Quid, allez-vous dire, brillants esprits ? Simple, la masse salariale, qui, nécessairement, devrait encore être ajustée chez Jet tours, qui, telle la peau de chagrin, ne devrait bientôt plus envelopper qu'une coquille… vide !

Désolé.

Lu 2824 fois

Notez


1.Posté par Marc le 04/10/2013 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans beurre, oui .. mais avec du cœur (LOL ... à prendre au second degré car le logo d'illustration de l'article est l'ancien ;-) )

2.Posté par zoulou le 04/10/2013 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
''Et, pour le "à la carte", assuré par Kuoni ou Asia, je me demande comment on va pouvoir réserver, avec des call-centers théoriquement exilés en Belgique."
Sauf erreur de ma part, la résa Kuoni et basée à Reims et celle d'Asia est à Paris. En aucun cas elles sont en Belgique.

Il s'agit du service réservation JET TOURS qui a été délocalisée par un centre d'appel multiservices en Belgique qui traite entre autres les réservations JET TOURS car cela coûte moins cher aux anglais de TC de sous traiter à des non professionnels plutôt que d'avoir des vraies équipes de professionnels du voyage ...

Bref, consternant, comme d'habitude avec TC et michel resseguier qui ne connaît rien au tourisme et ne se rend pas compte des besoins et de toute la mauvaise image que cela engendre

3.Posté par beurreallégé le 04/10/2013 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet le grand ménage est en cours ... plus grand monde de Jettours chez Jettours .... Mr Resseguier aura réussi ce qui à mon avis était prémédité : se débarasser de Jettours qui est trop qualitatif et pas assez quantitatif ... et bien sur de ses salariés à qui on propose des reclassements au sein de ThomasCook notamment en Grande Bretagne, en Allemagne ou même à Moscou .... no comment
En plus il déroule le tapis rouge aux concurrents ... surréaliste ! à moins qu'il ait des interets personnels chez Asia ou vac fab .... qui sait ....

4.Posté par poursur le 04/10/2013 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Zoulou a parfaitement résumé la situation !

5.Posté par Marc le 04/10/2013 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mauvaise image vous dites Zoulou ... TC s'en charge bien tout seul dans ses descriptifs: pour l'hôtel Santa Tecla Palace à Acireale en Sicile, TC mentionne une plage qui n'existe pas car on a des terrasses rocheuses avec de petites (ou plus grandes) falaises dessous et quand on lit "Avec la vieille ville d'Acireale dans le fond et l'Etna", le touriste comprend généralement qu'il voit cela depuis l'hôtel mais TC sous-entend que l'hôtel est "dans les environs de ...". A ce rythme; tous les hôtels de Paris pourraient écrire "avec la Tour Eiffel et la Seine dans le fond". Ce sont des définitions plutôt très personnelles que le client ne va pas toujours apprécier de la même manière .....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com