TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Langage informatique : l’association XFT veut faire avancer l’automatisation des systèmes

Encore de vastes chantiers pour améliorer les échanges


Rédigé par Rémi Bain Thouverez le Lundi 25 Août 2014

L’association XFT a 10 ans. Son bilan est flatteur. Il a permis aux acteurs du tourisme de mieux se comprendre, de se parler et de s’organiser avec, comme finalité, la faculté d’automatiser la vente en ligne dans les meilleures conditions possibles. Son travail est-il terminé ? « Non, proclame Guillaume Kolman, son secrétaire, car dans le domaine de la connectique, il reste de vastes chantiers à engager pour continuer d’améliorer les échanges. »



Créée il y a près de 10 ans, l'association XFT regroupe de nombreux acteurs de l'industrie du tourisme et du voyage (Tour Opérateurs, Distributeurs, GDS, Prestataires techniques...).
Créée il y a près de 10 ans, l'association XFT regroupe de nombreux acteurs de l'industrie du tourisme et du voyage (Tour Opérateurs, Distributeurs, GDS, Prestataires techniques...).
L’association XFT fête ses 10 ans en 2014.

Depuis une décennie, elle permet à nombreux acteurs de l'industrie du tourisme (TO, Distributeurs, GDS, prestataires techniques...) de développer, faire évoluer et promouvoir un langage unique d'échange.

Sans vouloir tout ‘’chambouler’’, l'association cherche à se donner un nouvel élan pour contribuer, dans la concertation, à faire évoluer les pratiques.

Suite à l’assemblée générale de juin 2014, trois orientations ont été définies :

- Renforcer le rôle opérationnel de l’association,

- Travailler sur les conditions d’annulation,

- Et enfin, dernier objectif, regarder vers le futur et penser « orientation client » .

Approche opérationnelle

De par son rôle d’intermédiaire, XFT est bien placée pour recueillir et analyser les demandes issues de ses membres.

Cette position lui permet de savoir quelles sont les attentes globales de la profession et de pouvoir proposer une réflexion et des actions communes.

Guillaume Kolman nous donne un exemple : « Kuoni nous a interrogés sur sa problématique du cache pré-dispo. Notre objectif est de chercher à savoir si d’autres TO sont confrontés à la même situation.

Si c’est le cas, il est légitime de mettre en place une approche commune, ce qui est bien plus rationnel et plus rentable pour tous les acteurs.

A nous, au sein de l’association, de nous organiser pour recueillir les demandes de nos membres afin de savoir où sont les besoins, de les hiérarchiser et de proposer se s’attaquer ensemble à résoudre les problèmes. »

Réfléchir ensemble

Le cache pré-dispo est effectivement représentatif de certaines des difficultés de l’automatisation.

Des interrogations de distributeurs peuvent ne pas avoir de sens auprès des systèmes, comme une requête de 8 personnes dans des chambres doubles !

Il s’agit d’adapter les notions d’occupation du TO afin d’être compatible avec le format des demandes des consommateurs.

Voilà la direction que souhaite prendre l’association : savoir où se situe majoritairement les problèmes, et comme pour l’exemple sur cache pré-dispo, de réfléchir avec les plateformes pour trouver la solution technique la mieux adaptée.

Guillaume Kolman explique : « Nous nous positionnons comme un arbitre entre les TO et la distribution.

Cela passe par une mise en commun. Nous définissons une solution standard au problème pour que tous puissent bénéficier de cette mise à jour. »

Les conditions d’annulation

Le deuxième axe de travail porte sur les conditions d’annulation. Les formats existent, mais il s’agit de les mettre dans les flux.

Là encore, la mutualisation est le but recherché par l’association XFT.

Mais elle privilégiera une approche pragmatique, comme nous l’annonce son secrétaire général. « Nous ne souhaitons pas lancer un forum théorique, mais à l’inverse, programmer des mini-conférences téléphoniques sur Skype, définir des roadmaps opérationnelles afin de fédérer rapidement une majorité pour s’attaquer concrètement à ce chantier. »

L’association s’avance pour mettre en avant sa force d’arbitrage.

Le bénéfice est facile à comprendre : si cinquante TO s’associent pour mettre en place une solution, les coûts sont divisés par 50.

Penser « orientation client »

Le chantier est vaste, mais déjà des pistes de réflexion apparaissent comme le précise Guillaume Kolman. « Avoir un carnet de voyages en situation de mobilité et analyser quel impact cela a sur la profession.

Nous voulons aussi travailler sur les offres spéciales, les promotions, le catalogue standard et les formats à changer.

On a décidé d’élargir les offres de services aux non-membres avec des documents en open-source.

Nous pourrons ainsi nous substituer à ce que les éditeurs ne veulent pas faire pour que l’ensemble des acteurs puisse en bénéficier. C’est le cas, par exemple avec le transcodage. »

Rôle plus élargi de l’association

On comprend que l’association souhaite ajouter à son rôle fonctionnel, une dimension opérationnelle.

Elle va même devenir organisme de formation pour proposer des journées ouvertes à tous.

Suite à son assemblée générale, son objectif a été fixé. Très clairement, elle compte bien de ne pas rester cantonnée dans un rôle d’intermédiaire passif.

Elle souhaite soumettre à ses membres un certain nombre de propositions afin de permettre la mutualisation des solutions en partant du principe « qu’ensemble, on fait mieux pour moins cher, » conclut Guillaume Kolman.

Lu 1262 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com