TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Le Maroc redevient bankable pour les voyagistes français

Tous les clignotants au vert pour l'été 2017


Rédigé par Pierre CORONAS le Jeudi 23 Mars 2017

Après plusieurs années de baisse, la fréquentation touristique française repart à la hausse au Maroc. Un intérêt du marché qui se traduit par une intensification de la production des tour-opérateurs sur la destination. Celle-ci est suivie par une nette progression des ventes pour bon nombre d'entre eux.



L'avenir est de plus en plus ensoleillé pour les ventes de séjours au Maroc sur le marché français - Photo : twixx - Fotolia.com
L'avenir est de plus en plus ensoleillé pour les ventes de séjours au Maroc sur le marché français - Photo : twixx - Fotolia.com
Les adhérents des Entreprises du Voyage Grand Est se retrouvent ce jeudi 23 mars 2017, à Fez, pour leur convention annuelle 2017. Ils y resteront jusqu'à dimanche 26 mars 2017.

Quelques semaines plus tard, de très nombreux autres professionnels du tourisme, accompagnés de journalistes, visiteront le Maroc à l'invitation de FTI Voyages lors d'un grand éductour dans le pays, en mai 2017.

Deux rendez-vous qui confirment que le Maroc se positionne à nouveau comme une destination touristique majeure sur le marché français.

Le pays est d'ailleurs entré dans le Top 10 des ventes de Leclerc Voyages pour début 2017.

"Si les professionnels du tourisme viennent au Maroc, c'est que la destination les intéresse", résume Jean-Christophe Leclerc, patron de Sport Travel, réceptif au Maroc, qui exploite également le domaine des Terres d'Amanar.

Des brochures dédiées

Pour FTI Voyages, l'intérêt est clair.

Le tour-opérateur met le paquet sur sa production marocaine 2017 avec 95 hôtels proposés à ses voyageurs, sa propre agence réceptive et un partenariat noué avec Atlas Hospitality.

"La beauté de ce pays combinée au choix, à la flexibilité et aux prix très attractifs (…) font du Maroc une destination francophone incontournable à découvrir ou redécouvrir dès à présent", se félicite Axel Mazerolles, directeur général (DG) de FTI Voyages.

Le tour-opérateur (TO) a d'ailleurs publié une nouvelle mini-brochure de 8 pages consacrée au Maroc. Elle présente ses offres de séjours bien-être, détente, golf et excursion.

Et FTI Voyages n'est pas le seul à se positionner sur cette destination.

Salaün Holidays sort, lui aussi, une brochure de 24 pages dédiée au Maroc.

Dans un communiqué intitulé "la destination attire à nouveau", le groupe annonce par ailleurs une augmentation de 76% de ses réservations sur la destination depuis début 2016.

Selon le baromètre des Entreprises du Voyage et d'Atout France, les réservations de séjours en agences de voyages françaises pour le Maroc étaient en hausse de 39% en décembre 2016.

C'est la 3e meilleure progression du Top 10, derrière la Russie et la Grèce, et la 5e destination en termes de volumes de passagers.

L'intérêt des autocaristes pour le Maroc

Une reprise qui a tardé dans l'année comme le prouvent les chiffres des départs : leur nombre est stable pour décembre 2016 et en recul de 20% sur l'ensemble de l'année 2016, selon le baromètre.

"Nous constatons un redémarrage depuis septembre-octobre 2016, confirme Jean-Christophe Leclerc. Mais pas pour tous les créneaux. Ce sont d'abord les séjours à la carte individuels, moyen et haut de gamme dans le Sud qui ont repris.

Ensuite, depuis début 2017, nous enregistrons une hausse de la demande sur les villes impériales. Et désormais, ce sont les autotours qui sont en progression.
"

Sur place, le patron de l'agence réceptive voit également un retour des incentives et des séminaires d'entreprises depuis le dernier trimestre 2016.

"Les gens reprennent confiance. Le bouche-à-oreille fonctionne bien", analyse Jean-Christophe Leclerc.

Une confiance qui se concrétise avec un retour des sollicitations d'autocaristes. "Ils souhaitent remettre le Maroc dans leurs brochures G.I.R. et ça, c'est un très bon signe", s'enthousiasme le dirigeant de Sport Travel.

Le chiffre d'affaires (CA) de l'agence avait diminué de 60% entre 2012 et 2015. Il est déjà en hausse de 100% depuis le 1er janvier 2017.

A peine plus de 150 000 pax en 2015/2016 pour le SETO

Même si le Maroc a nettement moins souffert que la Tunisie ou la Turquie face aux menaces terroristes et à l'instabilité géopolitique mondiale ces dernières années, la destination a bien reculé sur le marché français.

Depuis 2006/2007, la baisse est quasi-constante dans le nombre de ventes de voyages à forfait par les membres du syndicat des entreprises du tour-opérating (SETO).

Après un léger regain en 2009/2010 (+1% pour 455 336 pax), la chute a repris et s'est amplifiée dès 2010/2011 (-16% pour 385 521 pax). Elle s'est poursuivie lors des exercices qui ont suivi, pour atteindre un niveau de clients au plus bas en 2015/2016 (154 167, après un nouveau recul de 27%).

Mais les producteurs ont désormais repris confiance. Ils sont nombreux à miser sur le Maroc en 2017. Thomas Cook France enregistre 3 000 clients Jet tours à date pour l’été 2017, soit +5% par rapport à 2016.

"A noter que lorsque nous avons ouvert les ventes été 2017 en novembre 2016, le Maroc a commencé à -50% ; semaine après semaine, la destination a progressé dans les ventes. Elle est désormais en positif - situation que nous n’avions pas rencontrée depuis plusieurs saisons, poursuit une porte-parole de Thomas Cook France.

Marrakech fonctionne bien mieux qu’Agadir et représente 75% de nos ventes Maroc. Les ventes sont à 98% individuelles. Les groupes ne sont pas encore revenus sur la destination mais au regard des tendances actuelles, nous espérons un retour de leur part pour 2018."

Pour TUI France, le Maroc affiche une "croissance à deux chiffres par rapport à 2016", assure le service communication.

Le groupe fait également état d'un "bon taux de remplissage" pour les Clubs Marmara Madina/Dar Atlas à Marrakech et les Jardins d'Agadir.

Bons rapports qualité/prix et desserte aérienne

De son côté, FRAM compte beaucoup sur le Maroc pour le succès de sa stratégie de relance.

Les ventes du TO toulousain sur la destination gagnent 36% pour la période janvier-février 2017.

Pour cette saison, le voyagiste reprogramme l'une de ses adresses marocaines historiques : les Dunes d'Or, à Agadir, dont il propose une partie des chambres en Framissima.

FRAM vend également pas mal de séjours à Marrakech. "Le circuit Villes Impériales marche bien. Tout comme notre circuit de 15 jours avec Tanger, le haut Atlas et le Sud du Maroc", ajoute Isabelle Cordier, DG de FRAM.

Elle estime que le rapport qualité/prix du Maroc est "intéressant".

Pour Isabelle Cordier, le pays a aussi l'avantage d'être francophone et dispose d'une "très bonne" desserte aérienne. "Ce qui nous permet de profiter d'une bonne accessibilité et de meilleurs tarifs aériens", souligne-t-elle.

Le tout avec, sur place, "des hôtels et un accueil de grande qualité". En fait, le Maroc à tout pour plaire aux touristes français !

Lu 6668 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com