TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le nouveau modèle économique, un sujet dépassé ?

2e Convention Nationale des Agents de Voyages


Rédigé par Michèle Sani à Biarritz le Lundi 5 Février 2007

L’aspect technique et pratique des ateliers de travail a retenu l’intérêt des participants d’une convention qui s’est déroulée dans une ambiance relativement studieuse. Les seules vagues officiellement observées furent celles, mondialement célèbres, des plages de Biarritz.



Visiblement, les agents de voyages ont besoin de se rencontrer et d’évoquer en commun leur quotidien professionnel. Certains sujets qui occupaient l’actualité dans un passé récent, à l’exemple du nouveau modèle économique, marquent le pas.

D’autres reprennent le devant de la scène tels, le champ des responsabilités des professionnels du tourisme, leurs droits et obligations, l’évolution galopante de leurs outils technologiques, le droit du travail dans leurs entreprises, la complexité des problèmes liés à la TVA… avec toujours, en filigrane, le spectre du paracommercialisme.

La France : un « produit » de grande consommation ?

Vendre la France dans les agences de voyages est un autre sujet récurrent tant il est vrai que l’énorme potentiel représenté par le tourisme domestique échappe aux agences de voyages traditionnelles.

Le Français se débrouille seul et l’outil informatique lui facilite les choses. Faudra-t-il pour le capter renforcer le partenariat avec les institutionnels ? Motiver une catégorie de vendeurs qui s’estimeraient dévalorisés en vendant de simple packages à l’intérieur de l’Hexagone ? Sensibiliser le public par une campagne de promotion ?

Inventer des produits originaux, exclusifs, thématiques ? Ou demander le mode d’emploi à la grande distribution. Chez Carrefour et Leclerc la France arrive en tête des destinations vendues. Soulevées une nouvelle fois à Biarritz, les questions auront un jour, c’est sur, leurs réponses.

Toutes informations techniques et détaillées des ateliers avec l’évolution des jurisprudences et leurs applications pratiques sur le site
www.snav.org qui vient d’être entièrement rénové.

Lu 2046 fois
Notez


1.Posté par Cyril DESHURAUD Carlson Wagonlit travel Limoges le 05/02/2007 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.

Le NME n'est pas dépassé car il fait parti de notre quotidien, les agences semblent tirer leurs épingles du jeu, mais uniquement celles dont les moyens et longs courriers sont compris entre 1000 et 2000 euros, sinon il y a baisse réelle de la rémunération.
Qunat à vendre la france, ce marché est en baisse en agence et tente à disparaître, maintenant comment se substituer aux CDT et autres offices du Tourisme, et organismes réceptifs, parfaitement rodés pour ce type de marché.

Je viens d'oublier l'inutilité du petit commerce, face à la "carfourisation et à la leclercisation", tant appréciée par nos chers concitoyens.
Encore faudrait il peut être mieux définir quelle clientèle et quels types de produits sont achétés.
Il est vrai que je n'y auvais pas pensé, c'est tellement plus convivial, après l'achat des couches de bébé, de la mousse à rasé de papa, et des dims de maman, de passer aux rayons voyages, dans un univers parfaitement adapté à la l'évasion, au calme et à la sérénité, pour organiser par exemple un week end pour la saint valentin place vendôme à Paris au Ritz pour ne pas le citer, ou alors à l'hôtel du Palais à Biarritz.
Biensur il y a des hôtel plus modestes et tant d'autres choses et produits que nous pouvons vendre.....
Je ne suis pas certains que le modèle économique de Leclerc voyage entre autre, soit à envier, vendre oui d'accord mais il faut que cela soit rentable, à ce jour la grande distribution, cherche de nouveaux clients, et pour capter cette clientèle elle use des stations services, de leurs agences de voyages....... les milliards d'euros de bénéfice dégagés par ces groupes ne sont pas ceux dégagés par le tourisme, au sein de leur groupe.

2.Posté par dp consultant le 06/02/2007 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1. Pour vendre la France en agence de voyages il faut commencer par le faire savoir aux clients... ce que font fort bien certaines agences (dont Carrefour et Leclerc... mais pas seulement eux...)
2. pour vendre la France en agence de voyages il faut avoir une offre à proposer...ce que font fort bien certaines agences (dont Carrefour et Leclerc...mais pas seulement eux)
3. Cyril, allez faire un tour dans les agences Leclerc et Carrefour et vous constaterez que les clients sont les mêmes que dans les autres agences...y compris et surtout celles situées dans des galeries marchandes (sauf Leclerc qui tient à son monopole dans ses galeries...)
4. La grande distribution ne se sert pas de l'agence de voyages pour capter une clientèle nouvelle mais profite seulement du flux de clientèle de l'hypermarché pour alimenter son agence de voyages...comme d'ailleurs les autres agences de voyages installées dans des galeries marchandes (c'est d'ailleurs ce type d'implantation qui truste les premières places au classement volume d'affaires dans les réseaux...)



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com