TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Liquidation de TAAJ : de très nombreux passagers laissés sur le quai

le montant du sinistre pourrait être très élevé


Rédigé par Pierre Coronas le Mercredi 3 Septembre 2014

Avec la faillite de TAAJ, plusieurs croisières organisées par l'agence spécialiste ont dû être annulées. De nombreux clients qui avaient déjà versé des acomptes ou payé la totalité de leur voyages sont touchés. Des négociations ont été menées avec Costa Croisières pour les faire partir malgré tout. Mais elles n'ont pas toutes abouti.



La Boutique des Croisières était une marque de la société TAAJ qui distribuait ses croisières mais aussi celles d'autres compagnies - Capture d'écran
La Boutique des Croisières était une marque de la société TAAJ qui distribuait ses croisières mais aussi celles d'autres compagnies - Capture d'écran
De très nombreux clients se retrouveraient sur la paille à la suite du placement en liquidation judiciaire de la société TAAJ – La Boutique des Croisières.

On ne connaîtra cependant leur nombre exact que fin octobre 2014, après la clôture de la période de dépôt des créances auprès du liquidateur judiciaire de la société (MJA).

"TAAJ nous a appelés le 4 août 2014 pour nous informer qu'ils étaient en faillite et qu'ils annulaient notre croisière", raconte une passagère qui avait réservé une croisière « Cap Nord » pour 3 personnes à bord du Costa Pacifica.

Comme elle, de très nombreux passagers potentiels de l'organisateur n'ont donc pas pu effectuer le voyage qu'ils avaient acheté. Parmi eux, certains avaient versé des acomptes. D'autres avaient réglé la totalité du montant du séjour.

Les sommes versées pour chacun des dossiers concernés s'élèvent à plusieurs milliers d'euros. Le prix, sans réduction, d'une cabine grande suite avec balcon pour la croisière « Cap Nord » est de 13 328 €.

Costa Croisières n'est pas responsable des clients directs de TAAJ

Le montant du sinistre de la faillite de TAAJ devrait, par conséquent, être très élevé. Et fait de très nombreux mécontents parmi les anciens clients du spécialiste de la croisière.

Ils sont d'autant plus en colère que, même après l'annonce du placement en liquidation judiciaire de l'entreprise, ils gardaient l'espoir de pouvoir partir.

"Costa Croisières a mis en place une cellule de crise et nous a contactés pour nous expliquer qu'ils allaient nous prendre en charge, explique la passagère.

Nous avons donc monté le dossier qu'ils nous demandaient. Mais, nous n'avons plus eu de nouvelles de la compagnie depuis plusieurs jours.

Nous avons donc rappelé ses équipes qui nous ont informé qu'en fait, n'ayant pas été payés par TAAJ, ils n'étaient pas en mesure de nous faire partir.
"

La compagnie leur propose en fait de racheter la croisière avec les mêmes avantages financiers dont ils avaient bénéficié en passant par TAAJ. Soit une réduction de 3 000 euros sur le tarif initial.

Dans cette affaire, Costa Croisières n'a aucune obligation de rembourser ou de prendre en charge les clients directs de TAAJ touchés par des annulations.

Selon le Code du Tourisme, celle ne s'applique qu'au vendeur qui, en l’occurrence est TAAJ - La Boutique des Croisières.

Négociations pour faire partir les passagers

Mais, selon une source proche du dossier, Antoine Adam, le Président-Directeur général (PDG) de TAAJ tenait à assurer les départs de tous ses clients malgré la faillite de sa société.

Des négociations en ce sens ont été menées entre des représentants de TAAJ, de la Banque Palatine, chez qui la garantie financière de la société est déposée, et de Costa Croisières.

La compagnie aurait pu choisir d'assurer les départs des passagers touchés. Cela lui aurait fait perdre de l'argent étant donné qu'elle n'aurait jamais reçu d'acomptes de la part de TAAJ.

Mais, elle aurait pu, en contrepartie récupérer des clients à fort pouvoir d'achat et, dans un même temps, soigner son image.

Difficile de savoir où les négociations ont coincé, mais elles ont en tout cas échoué. L'opération paraissait, de toute manière, périlleuse.

TAAJ avait en effet attaqué Costa Croisières pour concurrence déloyale, il y a quelques mois, comme l'expliquent nos confrères de Mer et Marine.

Selon une autre source proche du dossier, certains voyageurs auraient tout de même pu effectuer leur croisières avec Costa.

La teneur des accords commerciaux entre ces deux anciens partenaires n'est pas connue. Ni Costa Croisières, ni Antoine Adam, n'ont souhaité s'exprimer sur le sujet.

Un silence qui exaspère les clients restés sur le carreau. Ils ont monté des forums sur Internet et certains commencent à se regrouper avec la ferme intention de saisir la DGCCRF.

Lu 87361 fois

Notez


1.Posté par Marc le 03/09/2014 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne connaitra cependant leur nombre exact qu'à la fin octobre 2013,

Etes vous certain de la date?

2.Posté par steve boublil le 03/09/2014 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce n'était pas une agence APS?

3.Posté par Olivier le 03/09/2014 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un gag votre article :
- une entreprise qui fait faillite et ce serait au fournisseur de régler ses dettes ?
- faire partir des clients pour soigner son image ? Est-ce de l'humour ou êtes-vous sérieux Mr Coronas ? En effet, pourquoi ne devrait-on pas tous offrir des voyages à nos clients pour soigner notre image ?


Tourmag, SVP, vérifiez vos articles avant de les publier.

4.Posté par Pierre Coronas le 03/09/2014 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Olivier,

Si vous lisez attentivement l'article, vous verrez qu'il est précisé que "dans cette affaire, Costa Croisières n'a aucune obligation de rembourser ou de prendre en charge les clients directs de TAAJ touchés par des annulations."

Il est seulement mentionné plus bas que, si dans le cadre des négociations menées avec TAAJ, le mandataire judiciaire et le garant financier, la compagnie avait accepté de faire partir des clients en perdant de l'argent, "elle aurait pu, en contrepartie récupérer des clients à fort pouvoir d'achat et, dans un même temps, soigner son image".

En aucun cas, l'article ne dit que c'est au fournisseur de régler les dettes d'une agence qui fait faillite.

Par ailleurs, les articles que nous publions sur TourMaG.com sont tous relus plusieurs fois et les informations qui y sont données sont toujours vérifiées. Nous ne sommes évidemment pas à l'abri de commettre parfois des erreurs. Mais j'estime que ce n'est pas le cas, en l'occurrence .

Merci quand même pour vos précieux conseils.

P.C.

5.Posté par y à de quoi rire le 03/09/2014 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"elle aurait pu, en contrepartie récupérer des clients à fort pouvoir d'achat et, dans un même temps, soigner son image".


là y à de quoi rire ... c'est complétement hypothétique et donc sans aucune garantie ... et c'est bien connu les producteurs sont tous des joueurs de poker ... faut arrêter de confondre information et journalisme .. soit vous faite de l'information, soit vous êtes journaliste .. et la différence n'est pas neutre ...


6.Posté par La Rédaction le 03/09/2014 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur "Y a de quoi rire"
Depuis quand faut-il arrêter de confondre information et journalisme ? En toute naïveté nous pensions que les journalistes faisaient de l'information et que c'était l'essence même de leur métier mais peut-être nous sommes nous trompés...
Vous avez raison, "récupérer des clients et soigner son image de marque" est "hypothétique". Et pourtant, chaque fois qu'une Cie aérienne est défaillante, d'autre essayent de venir à la rescousse afin d'essayer de ne pas trop nuire (si c'est possible) à l'image de la profession. Cette phrase n'a rien d'incongru et si cela ne s'est pas fait cela est dû à d'autres raisons que celles que vous raillez.
Bonne journée.

7.Posté par baudoin le 05/09/2014 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les choses ne sont pas aussi limpide quant à l'image de marque,etc..les compagnies ne transportent que sur leurs sièges restés vides....ce qui est logique ,raisonnable et républicain.--l'intervention de l'aps ne peut être que très raisonnée,elle a des contre garanties qu'elle exerce à hauteur du montant de la caution qui est de 10% du CA.hypothèse ,Une agence est en difficultés quant elle a perdue(quelle qu'en soit la cause) 20% de son volume d'affaires.L' aps est susceptible d'obtenir un rabais de 20% des prestataires pour faire partir les clients.les primes doivent être calculées en fonction de ces flux.les TO n'encaissent que tardivement le paiement des prestations ce qui participe à limiter le risque financier final Sans cela il y a une solution,les acomptes et soldes sont à payer aux TO qui reverse la rémunération prévue au distributeur,le to étant assuré sur la totalité des fonds déposés ;cela doit se faire dans certains pays.---

8.Posté par borel le 18/09/2014 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Appel d'un sans dents.

A un laissé sur le quai Avocat ou Conseil Juridique...

Parmi la bande des privés de croisières, il y a t'il non pas un pilote dans l'avion et à défaut d'un pilote sur le navire, un candidat passager déçu, capable d'organiser un comité de défense pour les C... de Taaj, je suis prêt à participer et de mettre en oeuvre mes faibles moyens.


9.Posté par borel le 18/09/2014 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui pourrait m'expliquer la valeur pour les ex futur passagers, ce que vaut la garantie de la banque Palatine en ce qui nous concerne?

10.Posté par COURBET Henri le 12/10/2014 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour . Comme beaucoup j'ai été dupé par TAAJ . J'ai réglé La somme de 3644 euros pour une
croisiere a bord du " CELEBRITY SUMMIT " Accompte pour une croisiere pour deux personnes
" ETE INDIEN EN TERRE DU NOUVEAU MONDE " ETATS-UNIS _ CANADA " pour la période du
21 septembre 2014 au 06 octobre 2014 .
Je suis maintenant en attente . POUVEZ VOUS M'INDIQUER UN FORUM AUQUEL JE POURRAI MEJOINDRE . MERCI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com