TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Payer plus cher pour voler sur une Cie française, est-ce une hérésie ?

La chronique de Christophe Hardin


Rédigé par Christophe HARDIN le Mardi 19 Mars 2013

Avant de me mettre a rédiger cette chronique, je prends, entre mon pouce et mon index, la casquette d’expert dont a bien voulu me coiffer la rédaction de TourMaG.com, je l’enlève et la range dans ma poche. Même si ma carrière dans le tourisme a commencé à la Sotair, quai de la Mégisserie (salut aux anciens), je connais mal le monde des producteurs de voyages, les contraintes et les difficultés du marché. Alors pour cette fois amis lecteurs, je vous convoque au café du commerce, pour deviser et peut-être lancer un débat dont je laisse les conclusions aux professionnels.



L'idée d’un catalogue avec, pour les voyages concernés, un petit logo tricolore "ACF" (acheminement sur une compagnie aérienne française) est-elle utopique, se demande C.Hardin - DR
L'idée d’un catalogue avec, pour les voyages concernés, un petit logo tricolore "ACF" (acheminement sur une compagnie aérienne française) est-elle utopique, se demande C.Hardin - DR
La récente affaire du scandale des lasagnes à la viande de cheval a au moins deux conséquences positives.

Elle donne un coup de projecteur salutaire et éclaire le consommateur sur le revers de la médaille d’un prix très bas.

Elle reprend le flambeau du Ministre en marinière pour promouvoir le made in France.

Déjà dans les rayons des supermarchés, tels les premiers crocus du printemps, fleurissent les petits logos bleu blanc rouge sur les emballages des plats préparés.

A ce sujet, il faut lire le très intéressant sondage IFOP* publié par La Tribune qui indique que 77% des Français sont prêts à payer plus cher pour le "made in France".

*sondage IFOP réalisé pour Atol dans La Tribune du 24/01/13

Soutenir l'industrie nationale

Mais outre l’envie de consommer un produit de qualité et donc d’y mettre le prix, on constate aussi que 95% des Français considèrent qu’acheter un produit "fabriqué en France" est un acte "citoyen".

En agissant de la sorte, ils ont ainsi le sentiment "de soutenir l'industrie nationale".

De plus, 92% des personnes interrogées jugent qu’acheter français permet aussi "de s'assurer qu'il est fabriqué selon des normes sociales respectueuses des salariés".

Alors à l’heure où le consommateur semble évoluer vers des achats plus raisonnés, ou d’autres considérations que le prix peuvent l’influencer, et si les TO faisaient la part encore plus belle aux compagnies aériennes françaises quant a l’acheminement des clients ?

Et si on expliquait aux consommateurs que "l’acte citoyen" n’est pas réservé qu’à l’achat de produits manufacturés, mais peut aussi se retrouver dans l’achat d’un voyage…

Les passagers se félicitaient de voler sur une compagnie française

Un débat (passionné) a commencé à vivre la semaine dernière lors de la publication de l’article au sujet de Small Planet, compagnie aérienne lituanienne opérant au départ de Paris CDG et de Lyon pour le compte de tour-opérateurs et contre laquelle un collectif de navigants menace de porter plainte.

Disons-le tout de suite, il n’y a en général ni dissimulation ni tromperie sur le produit dans le catalogue des T.O. Le pedigree des compagnies aériennes sur lesquelles les clients voyagent est clairement stipulé.

Ainsi, au départ de Paris ou de la province, on note qu’un certain nombre de vols seront effectués par des compagnies étrangères.

Il est vrai aussi qu’un A320 d’Onur Air offre le même niveau de sécurité et de confort qu’un 737 de Transavia France.

Je sais cependant, pour avoir accueilli des milliers de passagers clients de Fram, Jet Tours, Go Voyages, etc. à la porte de mon avion, que beaucoup se félicitaient de voler sur une compagnie française.

Un prix plus cher ne peut-il être compris par un consommateur citoyen ?

Parmi les nombreux commentaires que j’ai lu au sujet de l’article de Small Planet, je constate à quel point proposer au client de payer plus cher pour voyager sur une compagnie française semble pour beaucoup une hérésie.

"Les consommateurs se retrouveront lésés à voyager auprès de certaines compagnies en payant plus", nous dit une amie.

Vraiment ? Au vu des chiffres du sondage IFOP qui traduisent une évolution dans les critères d’achat et notamment l’’émergence d’une forme de patriotisme, un prix plus cher ne peut-il être compris et accepté par un consommateur citoyen ?

Dans cette période de crise majeure, utopique cette idée d’un catalogue avec pour les voyages concernés un petit logo tricolore "ACF" (acheminement sur une compagnie aérienne française) ? Chacun bien sur prenant sa part d’efforts.

Sur les marges pour les TO, sur la productivité pour les compagnies aériennes françaises, sur la sensibilisation des consommateurs pour les pouvoirs publics.

Et au bout du voyage, last but not least, l’annonce du commandant de bord : "Mesdames Messieurs nous venons d’atterrir à… Mon équipage et moi-même voudrions vous remercier ainsi que (nom de l’affréteur) d’avoir choisi… pour ce vol".

Je n’affirme rien et je sais à quel point le "y’a qu’a, faut qu’on" est exaspérant dans un secteur complexe et concurrentiel.

Puissent ces quelques considérations susciter les commentaires éclairés des professionnels de la production.

Payer plus cher pour voler sur une Cie française, est-ce une hérésie ?
Christophe Hardin a à son actif plus de vingt années au service de plusieurs compagnies aériennes.

Il est le créateur du site
www.terciqual.fr partenaire des transporteurs pour l'évaluation de la qualité, le respect des standards de service et le professionnalisme des équipes au contact du passager.

Il dispense également des conseils aux postulants à la fonction de PNC pour optimiser leur candidature et une préparation adaptée et efficace.


Lu 2963 fois

Tags : hardin
Notez


1.Posté par daniel le 20/03/2013 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour.....

Bravo Christophe.....voilà le genre d'article, plaisant, rassurant, et plein d'espoir....
Pionnier non, réaliste....oui !!!
Avec beaucoup d'explications, tel que, (exemple parmi d'autreS possible) l'annonce du pilote ou des PNC, seront nécessaires, et faites de manière plaisante.
En fait le client a besoin qu'on lui explique, qu'on lui dise les choses !!!!
Le personnel des entreprises, qui perdent leur emploi suite à délocalisation ne comprennent pas que l'on (car on le fait tous !!) achètent des produis délocalisés....Ce sera long...mais il faut une mobilisation, une volonté...Comme pour le bio !! il aura fallu presque 10ans, pour reprendre des habitudes.....
De plus, malgré "toujours" des jugements assassins....que ce soit la compagnie nationale ou toute autre compagnie française opérant dans le pays, il y a une réelle volonté de passer et réussir le cap des restructurations et....Innovations.
Sans être franchouillards....COCORICO !!!
Je voudrais aussi rendre hommage à l'excellent travail des Compagnies aériennes françaises, dont on ne parle jamais, et qui font un excellent travail !!!

Bonne journée

2.Posté par Lamoucheducoche le 20/03/2013 10:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je mets ma casquette "client". Payez plus cher pour une mauvaise gestion, un modèle économique inepte : NON.
Payez plus cher une compagnie française créer pour étouffer d'autres compagnies françaises. : là encore NON

3.Posté par Lamoucheducoche le 20/03/2013 10:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(Suite) Le désavantage de ne pas être uniquement client : évidemment je connais certaine données sur les conséquences de Transavia pour Air Med, Aigle Azur, etc.

Enfin au niveau seul des Major, payer plus cher pour un plus mauvais service : NON

4.Posté par redbar le 20/03/2013 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a rien de plus, ni de moins au niveau de sécurité sur les compagnies Françaises avec les étrangères, hormis celles qui sont sur les listes noires. L'acte citoyen en question revient à dire payez plus cher le même siège dans le même type d'avion pour soutenir une gestion questionable, des salaires parfois non justifés, et des charges sociales irréalistes, et cela pour recevoir le même service sinon parfois meilleur sur certaines compagnies étrangères. Dans ce domaine on ne peut comparer le boeuf Français avec l'Anglais...

5.Posté par alexis Selinger le 20/03/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les plats cuisinés dans lesquels ont été introduits de la viande de cheval ne sont pas un bon exemple pour illustrer la course à la stratégie du prix de vente le plus bas mais celui de la recherche de la profitabilité maximum des donneurs d'ordres.

Les clients de Picard et Findus (propriété du fond Lion Capital), de William Saurin (propriété de Financière Turenne Lafayette) doivent être heureux d'apprendre que non seulement qu'ils ont été trompés sur la marchandise mais qu'ils ont surpayé leurs préparations carnées par rapport à celles commercialisées sous marques de grands distributeurs alors même que toutes deux étaient élaborées sur les chaînes du même transformateur s'approvisionnant chez le même négociant.

Cet incident qui heureusement n'eut pas de conséquence sanitaire dévoile les dessous d'une filière où les raclures d'abattoir sont une matière noble au point qu'elles sont qualifiées de « minerai » et ou les opérateurs trouvent plus avantageux de sous traiter leurs productions puis de valoriser à leurs bénéfices le produit fini en apposant leurs marques sur le packaging.

Certes l'acte citoyen « n'est pas réservé qu'à l'achat de produits manufacturés, mais peut aussi se retrouver dans l'achat d'un voyage » mais en ce cas pourquoi voyager hors de la France hexagonale ou ultramarine fusse à bord d'une compagnie aérienne française et participer ainsi au déficit commercial de la France ?


Bien cordialement

alexis selinger

6.Posté par TANG le 21/03/2013 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AU delà du patriotisme, les compagnies françaises ont une bonne réputation.
Un élément de réassurance toujours important quand on part un peu loin.

7.Posté par zut alors le 25/03/2013 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, le service n'est peut-être pas meilleur sur une compagnie Française mais pour la sauvegarde de nos emplois le débat ne mérite-t-il pas d'être posé ?
Les métiers du tourisme vont souffrir terriblement en 2013 que ce soient les Compagnies aériennes, les Tour operators, les agences de voyage ... serrons nous les coudes que diable !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com