TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Prélèvements obligatoires : le coup de bluff de Thomas Cook était un coup de maître !

Il l'avait déjà tenté (et réussi) en Tunisie


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 12 Octobre 2011

Comment faire le ménage chez les fournisseurs sans devoir verser des indemnités de rupture de contrat tout en encaissant de confortables liquidités et en émettant des factures bienvenues dans la ligne "créances" au bilan alors que le titre de la maison-mère dévisse sévère en Bourse ?



Le sujet des prélèvements est devenu quasi tabou pour les TO qu'on a du mal à joindre pour évoquer l'affaire. Même le CETO, (on n'est jamais trahi que par les siens...) après s'être fendu d'un communiqué de presse assassin, fait le "canard"...
Le sujet des prélèvements est devenu quasi tabou pour les TO qu'on a du mal à joindre pour évoquer l'affaire. Même le CETO, (on n'est jamais trahi que par les siens...) après s'être fendu d'un communiqué de presse assassin, fait le "canard"...
Cela pourrait s'apparenter à la quadrature du cercle... mais pas pour Thomas Cook.

En août comme vous le révélait en exclusivité votre portail préféré, le Groupe tentait (réussissait) un véritable coup de poker : facturer d'avance et prélever d'office (LIRE) 1,50% hors taxe du chiffre d’affaires pour le "surcoût lié à la commercialisation de vos produits."

Un coup de bluff magistral qui a sonné les producteurs par son audace.

Il l'avait déjà tenté (et réussi) en Tunisie, auprès des hôteliers. Alors pourquoi changer une méthode qui gagne ?

Et force est de constater que, malgré les cris, l'indignation, les protestations et les menaces, Denis Wathier semble avoir gagné la partie.

Il suffit d'observer la mansuétude générale et la discrétion qui entoure les manoeuvres en coulisses pour s'en convaincre.

Pas question d'aller à la bagarre...

Le sujet est devenu quasi tabou pour les TO qu'on a du mal à joindre pour évoquer l'affaire.

Même le CETO, (on n'est jamais trahi que par les siens...) après s'être fendu d'un communiqué de presse assassin, fait le "canard"...

Bien entendu, l'affaire est vitale pour certains. Pas question d'aller à la bagarre et risquer de fâcher le Réseau. Pour d'aucuns, ceux qui sont (encore) utiles à Thomas Cook, on trouvera un gentleman's agreement.

On remboursera de ci de là et on trouvera de mauvais arrangements plutôt que de bons procès avec les autres.

La morale (?) de tout cela c'est qu'à vouloir miser sur tous les tableaux, le Groupe britannique a peut-être remporté une première bataille en tant que Distributeur, mais aussi rendu un bien mauvais service à ses "collègues" producteurs, en remettant en selle l'ensemble de la Distribution.

Une Distribution qu'il voulait affaiblir coûte que coûte et qu'il pourrait retrouver un jour dans le camp d'en face. L'avenir nous le dira...

Lu 5011 fois

Tags : thomas cook
Notez


1.Posté par phil2mars le 12/10/2011 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cynisme absolu, mais tres bien joué...

Il y a des jours où c'est bon de se positionner en spectateur de ce genre de manoeuvrse plutot que d'y etre impliqué d'un coté ou d'un autre...

Ceci dit , pour revenir à votre conclusion, vous savez trés bien que la prise de risque est minime...

Par contre, j'ai une pensée pour notre ami tunisien avec lequel j'ai eu plaisir à polemiquer sur le dossier des mutuelles ..quand je vois comment ont été traités les hoteliers tunisiens ..dans le plus grand silence des ( bonnes ) âmes...quand on pense à leur situation , les avoir livré à un tel chantage c'est ...immoral voire immonde ( aprés la moralité dans le business c'est un autre débat ...)

2.Posté par cs le 12/10/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heu... moi j'aurais écrit "quadrature du cercle" ?
Mais bon... c'est peut-être un détail.

3.Posté par La Rédaction le 12/10/2011 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Non ce n'est pas un détail et c'est corrigé =;O))
Merci de votre vigilance et bravo.

Bonne journée

4.Posté par djerbaautrement le 12/10/2011 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec phil2mars! les hoteliers tunisiens sont aux taquets et pris en otage par les TO. la démarche était facile...ils paient actuellement cette politique. wait and see.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com