TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook demande à ses fournisseurs de payer la facture de la crise


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 19 Août 2011

Nous ne résistons pas au plaisir de vous livrer dans son intégralité le courrier envoyé par Thomas Cook à ses fournisseurs. Faut-il le considérer comme la meilleure blague de la rentrée ou en pleurer ? Comme le souligne un des récipiendaires, « ce courrier est le reflet des rapports de force anormaux, mais typiquement français, entre fournisseurs et distributeurs ».



"Certains fournisseurs du réseau à l’enseigne Thomas Cook ont eu la très mauvaise surprise de recevoir par courrier recommandé, une facture qu‘ils n‘attendaient pas, accompagnée d’un courrier explicatif signé Jérôme Delente, directeur des accords commerciaux" - DR
"Certains fournisseurs du réseau à l’enseigne Thomas Cook ont eu la très mauvaise surprise de recevoir par courrier recommandé, une facture qu‘ils n‘attendaient pas, accompagnée d’un courrier explicatif signé Jérôme Delente, directeur des accords commerciaux" - DR
A la hussarde, Thomas Cook, comme d’habitude !

Certains fournisseurs du réseau à l’enseigne Thomas Cook ont eu la très mauvaise surprise de recevoir par courrier recommandé, une facture qu‘ils n‘attendaient pas, accompagnée d’un courrier explicatif signé Jérôme Delente, directeur des accords commerciaux.

Des accords commerciaux qui, justement, n’apporteraient plus au réseau Thomas Cook une rémunération suffisante au vu de la conjoncture actuelle.

Jérôme Delente impose donc à certains de ses fournisseurs de payer une première rallonge calculée sur 1,5% du chiffre d‘affaires et prévient que cette première facture sera suivie de plusieurs autres...

Qui va s’incliner et payer ? Le Club Med, contacté hier, n’avait pas reçu ce courrier et il est fort à parier qu’il ne le recevra pas…

Reste à savoir comment les autres fournisseurs concernés - qui ont eu, eux aussi à faire face à la même conjoncture difficile - prendront cette mauvaise blague qui, juridiquement, aurait un peu de mal à tenir la route.

"Le volume d’affaires est en forte baisse..."

A première vue, la résistance s’organise. « Il est exclu d’aller payer des factures qui n’ont aucune justification ».

« Thomas Cook ne peut survivre en ne vendant que sa propre production ». « Si un bras de fer s’instaure, ce sera perdant/perdant pour tout le monde ». ...

De son côté, le réseau Thomas Cook, contacté par nos soins, ne souhaite pas apporter d’autres commentaires à son initiative. A suivre…

Voici donc ce petit monument d'audace :

« Cher Partenaire,

Dans le cadre de notre collaboration commerciale, Thomas Cook distribue vos produits au travers de son réseau d’agences de voyages en France.

Depuis le 15 janvier, notre activité de distributeur a été affectée par une série d’événements sans précédents tant par leur ampleur que par la durée de leurs effets.

Les révolutions qui ont éclaté successivement dans les différents pays arabes, ainsi que l’attentat à Marrakech fin avril, ont impacté nos activités en direction de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

La catastrophe nucléaire survenue au Japon provoquée par le Tsunami en mars 2011 a, quant à elle, lourdement affecté nos activités sur l’ensemble des destinations asiatiques.

Ces événements nous ont non seulement contraints à une gestion de crise à l’égard de nos clients enregistrés sur les différentes destinations, mais ont aussi affecté radicalement la demande de la clientèle touristique et par delà notre volume d’affaires.

Dans ce contexte, le réseau d’agences Thomas Cook s’est mobilisé et a maintenu son engagement de commercialisation de vos produits, devant redoubler d’efforts non seulement pour protéger les réservations déjà effectuées mais aussi pour réaliser de nouvelles ventes face à une clientèle particulièrement attentive.

Dans la même période, l’augmentation du cours du pétrole s’est traduite par l’application de surcharges carburant successives par nos partenaires nous contraignant également à des traitements répétés sur dossiers réservés.

Cette accumulation d’événements successifs a conduit de façon mécanique à une augmentation exceptionnelle des coûts administratifs et commerciaux de nos agences.

En dépit de nos efforts, que nous entendons poursuivre, le volume d’affaires est en forte baisse et le réseau Thomas Cook se trouve dans l’impossibilité d’amortir la totalité de ses coûts fixes sur la période. Nous avons évalué le surcoût pour notre distribution à 1,50% hors taxe du chiffre d’affaires.

C’est la raison pour laquelle, nous sommes aujourd’hui dans l’obligation de vous demander de manière exceptionnelle, de prendre en charge ce surcoût lié à la commercialisation de vos produits.

A cet effet, vous trouverez ci-joint deux factures correspondant à une première échéance :
- L’une pour nos agences intégrées concernant les départs de février 2011 à septembre 2011 selon notre portefeuille
- La seconde pour nos agences franchisées, selon les départs de février à mi-juillet, selon vos présentations dans notre centrale de paiement.

Nous vous enverrons ultérieurement des factures complémentaires tenant compte :
- Des nouvelles réservations enregistrées pour le mois d’août à septembre de nos agences intégrées
- Des départs de fin juillet à septembre pour les agences franchisées
- Ces facturations complémentaires tiendront compte également d’une régularisation de TVA sur l’ensemble en fonction des destinations vendues entre février et septembre 2011 (données non disponibles à ce jour).

Nous vous remercions par avance de votre compréhension et de votre soutien à l’occasion de ces mesures exceptionnelles visant à soutenir notre mobilisation commerciale cette année.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que nos conditions de rémunérations sont restées inchangées depuis de nombreuses années alors même que le réseau AS Voyages a largement communiqué au sujet de l’amélioration des rémunérations qui lui ont été consenties par de nombreux Tour-Opérateurs français à partir de janvier 2010.

A nos yeux, ceci est de nature à justifier d’une asymétrie dans le jeu de la concurrence, ce qui est doublement préjudiciable dans le contexte actuel…»

Lu 8652 fois

Tags : thomas cook
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Fabio C. le 23/08/2011 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bientôt TC nous demandera aussi de payer la prime de fin d'année de ses dirigeants tant qu'on y est...
le problème à mon sens est très vaste et touche différents aspects, on pourrait en parler pendant des heures.
Il y a aussi en toile de fond un problème culturel et philosophique: on a essayé avec TC, comme avec TUI et d'autres, d'industrialiser le tourisme, d'uniformiser l'offre dans différents pays pour un même produit...mais l'exception française existe, et les goûts de la clientèle hexagonale ne sont pas les même que ceux des allemands, autrichiens ou anglais, il est donc obligé que à un certain point on bute sur quelque chose et qu'on ne puisse plus aller de l'avant.
C'est un modèle qu'en France n'a jamais pris à 100%, et qui chez nous tient la route au prix d'investissement très importants.
Nous avons perdu aussi les spécificités des différents métiers du tourisme, et à un moment ou un autre, pour certaines choses, on en paye de toute façon le prix...
Il faut à mon sens revenir un peu en arrière pour repartir de plus belles en avant...

25.Posté par manipulation Comptable le 20/08/2011 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Peut importe que les TO payent ou pas, l'intérêt est que ces factures sont émises... 1,5% de marge en plus celà fait 4m€ dans les comptes à la clôture... fin septembre. Si il y a des commissaires au compte peu regardant alors on améliore le résultat rapidement pour le prix de quelques recommandés ! Après la valorisation fantaisiste des fonds de commerce de Wasteels... que l'on vend à tour de bras aujourd'hui, nous sommes dans la manipulation comptable...
Thomas Cook va mal depuis longtemps mais maintenant il y a le feu dans la maison...
Au passage, est ce que la maison TC va redistribuer 1,5 % de plus à ses franchisés sur les produits maisons ? Et pour les "rares" agences qui vendent encore JT ? Peut on leur envoyer un courrier pour réclamer à notre tour 1,5% de plus ?

Bonne journée


24.Posté par idress cheriet le 20/08/2011 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


Il m'est arrivée la meme chose avec Promovacances en Fevrier / Mars 2010, en pleine chute de l'euro face au dollar, ils me demandent de revoir nos tarifs contractuels à la baisse : pour contrer les méfaits de la baisse de l'euro disaient ils !!!!!! Nous avons fini par rompre toutes relations commerciales et nous nous en sortons pas plus mal : bien plus de clients de moins de soucis de logistiques, nous vendons toutre notre production en direct dorénavant : le message commerciale passe mieux, et l'argent ne reste pas bloqué dans les comptes de promovacances



23.Posté par damas le 19/08/2011 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J''ai connu Jérome Delente alors qu''il était responsable de l''agence réceptive Nouvelles Frontières à Londres et ensuite ce monsieur était responsable de la billeterie Label Tour ( agence émétrice des billets d''avion chez Nouvelles Frontières en France).
I est directeur chez Thomas Cook .On lui demande de faire et d''appliquer un point c''est tout ...
Cette nouvelle mesure est une provocation et d''une arrogance inégalée.
Ces " grands du tourisme" ... aux pieds d''argile commencent par en irriter plus d''un .

22.Posté par christine le 19/08/2011 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas cook, a fait la même chose avec le coût du Volcan en demandant aux hoteliers de payer la facture des frais du volcan et tout le monde a accepté...
comme d'habitude, ils essayent ... cela marche... ils recommencent....

21.Posté par fafito le 19/08/2011 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lamentable certes mais d'une logique industrielle impitoyable . Que Thomas Cook pousse le bouchon au maximum en attendant de voir ceux qui parmi les TO baisseront leurs culottes les premiers et ceux qui qui sauront etre assez fort pour se passer d'eux .
To,agences aujourdhui ce sont définitivement deux metiers que tout oppose et qui a terme ferra que chacuns aura sa logique de distribution ,de production et de commercialisation differentes. Et alors me direz vous que pouvons nous y faire ? eh bien rien si ce n'est que tout comme la grande distribution et le commercant de centre ville chacun devra trouver sa clientèle et trouver des canaux de ventes nouveaux. Je suis un "vieux " dans ce metier ( 35 ans dans la profession) et le monde a changé et changera encore . Certains sont partis d'autres ont su s'adapter . Alors cessons de tirer sur un "ennemi" et de crier au loup puisque celui ci est là.
Que les loups suivent leurs meutes et s'entre dechirente ntre eux ( grand bien leur fasse ) et que les autres se defendent ensemble et continuent a vivre tranquillement.
TC fût l'inventeur du tourisme moderne au 19éme siecele il sera son propre fossoyeur au début du 21 eme siecle .
Bon vent ami(e)(s) du tourisme ......

20.Posté par Olivier Réceptif le 19/08/2011 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas cook applique les même méthode que dans la grande distribution LECLERC, CARREFOUR etc.....en écrasant les fournisseurs ...
Sauf que dans la voyage cela fait bien longtemps que les clients achètent de plus en plus en direct...MERCI INTERNET.....!!!!
Il y a 10 ans 90% de mon chiffre d''affaire ce faisait grâce a des distributeurs maintenant 70% de mon chiffre d''affaire ce fait en direct......!!!!

Donc merci Internet, de ne plus me faire fréquenter le genre de personne comme Monsieur Jérôme DELENTE......

A+

Olivier

19.Posté par estelle le 19/08/2011 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Reflexion : et si tout ca ne servait qu'a faire fuir les petits TO du refrencement TC.

Autrement dit : les gros (Fram, Asia, Marmara etc etc... ) peuvent ils confirmer
1 - qu ils ont recu ce courrier
2 - qu ils envisagent de la regler en totalité
3 - qu ils nont pas eu une nego ou meme un blanchiment de ladite facture

ou TC torture t-il ses plus petits fournisseurs pour qu'il sortent ??

Enfin : messieurs les journalistes qui a fourni le doc ? et est il generalisable ?
ou en est votre enquete ??



18.Posté par François Jean le 19/08/2011 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourrait on savoir si ce Jerome DELENTE est un stagiaire qui veut faire du zèle ou s'il s'agit vraiment d'un professionnel ?

Je vous livre l'information qui était dans le "tourhebdo du 18/08/09 soit il y a 2 ans :

"Thomas cook a fait état jeudi 13/08/09 de pertes amplifiées sur les 9 mois de de son exercice 2008/2009 à 203 millions d'euros". S'il m'on peut imaginer la perte sur un exercice plein cela peut représenter 270 M d'euros

Pour ceux qui veulent se faire une idée de l'empleur du gouffre , cela représente la valeur peu ou prou de 1800 agences de voyages rayées de la carte. N'importe qu'elle équipe avec un tel résultat se retrouverait au cachot . Cela vire au détournement de fonds.

Et ceci il y a 2 ans . N'importe quel gérant d'une agence indépendante ferait 10 fois mieux les yeux bandés et les mains dans le dos.

Suite au prochain numéro.

17.Posté par Pascal 69 le 19/08/2011 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut reconnaître que TC comme d'autres réseaux sont d'abord des financiers (pas heureux avec la bourse ces temps ci) avant d'être agent de voyages donc tout est bon pour récupérer des sous quitte à faire du chantage (de toute façon ces personnages ne savent faire que cela). Ils ont en partie raison car certains de leurs fournisseurs sont à leurs ordres et ne font que baisser la culotte, il n'y a qu'à voir les surcommissions données aux sièges, les voyages "offerts" à certains dirigeants et autres avantages, alors pourquoi pas ce racket?. De toute manière depuis le temps que les TO acceptent le diktat de ces "partenaires" ils récoltent enfin les fruits de leur compromission même si ces fruits seront vraisemblablement très amers. A l'avenir si il en reste un, choisissez mieux vos partenaires.

16.Posté par JLA le 19/08/2011 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ça est inéluctable, le marché financier n'a que faire du temps jadis où les agences étaient indépendantes et où les TO venaient offrir le champagne lors des tournées des attachés commerciaux. La jungle des places financières est là et personne n'y peut rien. La seule solution est que les réseaux volontaires créent leurs propres producteurs, leur propres site B2C (avec redistribution de dividendes à leurs adhérents/associés) et leurs propres centrales d'achat. Dans la grande distri les Centres Leclerc sont organisés comme ça, et ça marche super bien. Un conseil, qui ne coûte rien puisqu'il est gratuit, faites ça vite, sinon...

15.Posté par marlequin06 le 19/08/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'on dise les choses comme elles sont ! La vérité c'est que la démarche de TC ne fait que s'inscrire exactement dans le droit fil de l'orientation générale de toute la profession qui tend à se rétrécir autour de la seule mise en avant des quelques 10 plus gros TO autour desquels, pour essayer de préserver ce qui peut encore l'être, la seule stratégie est d'essayer de créer le vide.
Sauf que cette logique de rétrécissement de l'offre n'a pour l'instant absolument pas (et ne le risque pas non plus à long terme) réussit à arrêter l'hémorragie de clients physiques dans les agences... et même, en n'offrant plus, aussi bien chez TC que chez les autres, la même affligeante succession de mêmes offres des mêmes TO "privilégiés", on n'arrive qu'à pousser un petit peu plus chaque jour les clients sur internet. Parce que sur internet il y a aujourd'hui un choix que nos agences ne sont plus capables d'offrir à leurs clients.
Quand est ce qu'enfin, quelqu'un dans notre presse mettra le doigt sur ce problème là !!! Que nous, agences avons besoin d'autre chose que de voir tourner de vitrine en vitrine les mêmes "fausses promotions" des mêmes "TO leaders du marché" parce qu'eux seuls sont capables de répondre aux exigences de plus en plus énormes de nos réseaux !!!
Alors certes on fait le vide... mais...
La profession étouffe et s'épuise.
Les TO étouffent et s'épuisent.
TC est à la peine et cherche à récupérer de l'argent par tous les moyens... étouffe et s'épuise aussi.
Qu'on nous donne des idées ! Avant de nous faire rigoler ! (même si, par les temps qui courent, un petit sourire en coin, c'est toujours bon à prendre !)

14.Posté par DOM31 le 19/08/2011 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fait que nous ne pouvons refuser à TC, c'est d'essayer ! Dans l'urgence, un DG a le droit à tous les coups pour sauver son poste...
Mais au delà de cette lettre humoristique, pourquoi ne pas en profiter pour regarder les dégâts que va faire la crise actuelle auprès des petites agences qui restent bien isolées face aux groupes qui se façonnent virtuellement. Un exemple, environ 70/75% du tourisme Français à destination de la Turquie ne passent pas par des agences et c'est le pays qui a le plus attiré de touristes cette année. Pourquoi ? Les TO préfèrent-ils traiter en dehors des circuits traditionnels ou plutôt vers Groupon, Google, les opé de marketing de la profession du livre et des magazines et bientôt tous les autres. Face à cela que fait la profession, elle commente, réagit, quémande, s'émeut, attend, et compte les disparitions...
Je ne serais pas surpris que quelques agences d'un groupe qui vient d'être racheté disparaissent rapidement. Alors quoi ? Certains dans d'autres professions ont réussi, grâce au lobbying, à obtenir une TVA à 5,5% et pour le tourisme que faisons nous ??? Ah ! oui, des lettres de demande de remise arrière aux fournisseurs... Bonne rentrée.

13.Posté par Claude GOUABAU le 19/08/2011 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
waouhhhh!!! çà va mal à ce point, chez Thomas Cook... j'espère qu'il trouvera d'autres procédés pour résister à la crise c'est "PAS BEAU".....

12.Posté par Kahn Regis le 19/08/2011 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas Cook devrait penser a se restructurer etant donne qu''avec l''evolution de l''industrie du tourisme, la fin de ces systemes scleroses est previsible: manque de flexibilite et de proactivite, zero vision du futur de cette industrie, pas a la page au niveau de la redistribution des cartes, selection des hotels peu interessante, molesse du service, entreprise orientee vente plutot que sur l''efficacite et la qualite. Mon avis: Prendre un directeur neuf et applique dans le monde hotelier d''aujourd''hui.

11.Posté par Kahn Regis le 19/08/2011 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas Cook devrait penser a se restructurer etant donne qu'avec l'evolution de l'industrie du tourisme, la fin de ces systemes scleroses est previsible: manque de flexibilite et de proactivite, zero vision du futur de cette industrie, pas a la page au niveau de la redistribution des cartes, selection des hotels peu interessante, molesse du service, entreprise orientee vente plutot que sur l'efficacite et la qualite. Mon avis: Prendre un directeur neuf et applique dans le monde hotelier d'aujourd'hui.

10.Posté par sophie le 19/08/2011 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les TO doivent dénoncer ce courrier et refuser en bloc ! Un peu de courage ! c'est trop facile. Nous subissons tous la crise, mais on s'accroche. et si les TO acceptent c'est la porte ouverte à tous les autres réseaux. Seules le spetites agences indépendantes se feronta voir ! une fois de plus.
mais c'est surement la statégie destructrice de TC qui se profile.
ON DOIT LEUR RESISTER.

9.Posté par DD le 19/08/2011 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et nous...petites agences indépendantes qui avons maintenu nos efforts pour vendre les produits du groupe THOMAS COOK, y compris sur les destinations " sensibles ", n'aurions nous pas droit à 1,5% de commission supplémentaire sur les ventes réalisées et à venir avec JET TOURS ????
Merci d'avance

8.Posté par JCL le 19/08/2011 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisque Thomas Cook décide de se livrer et sans pudeur, alors encore un petit effort et que le TO livre les rémunérations de ses dirigeants qui auront le plaisir de goûter certainement au formidable élan de générosité demandé à ses fournisseurs.

7.Posté par coulanges karine le 19/08/2011 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est du grand n'importe quoi !!!!!
Si les TO décidaient de se passer de Thomas Cook, ce dernier serait vraiment en très grande difficulté car il n'est pas en capacité de ne vendre que ses propres productions... Il a autant besoin des TO que ces derniers ont besoin TC

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com