TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Promovacances ouvre sa 50ème agence intégrée et sa deuxième franchise

L'interview de Guy Tétrel, directeur du développement des franchises


Rédigé par Céline Eymery le Mardi 24 Mai 2016

Promovacances poursuit le déploiement de son réseau d'agences de voyages. L'enseigne a ouvert, lundi 23 mai 2015, son 50ème point de ventes intégré, et ouvre ce mardi 24 mai, sa deuxième agence franchisée à Saint-Brieuc. Le point avec Guy Tétrel, directeur du développement des franchises.



TourMaG.com - Ce mardi 24 mai, Promovacances ouvre, après Bordeaux, sa deuxième agence franchisée à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Pourquoi avez-vous ciblé cette zone ?

Guy Tétrel :
Notre deuxième agence franchisée ouvre en effet aujourd'hui dans les Côtes-d'Armor. Nous sommes présents à Rennes, Nantes mais globalement, Promovacances n'est pas très développée sur la Bretagne, alors que c'est une zone qui fonctionne bien.

La personne qui souhaitait s'implanter en Bretagne avait repéré plusieurs sites, mais finalement c'est celui de Saint-Brieuc qui a été retenu. L'agence se situe dans un centre commercial Leclerc, qui compte 4,3 millions de trafic annuel. Le loyer est intéressant et l'agence est pratiquement située face aux caisses.

La responsable du point de ventes ne vient pas de l'univers du tourisme. C'est une ancienne commerçante qui possédait un magasin de décoration et qui a cédé son activité. Elle souhaitait se reconvertir dans la franchise. Pour se former, elle a réalisé un stage de 4 mois à Montpellier.

TourMaG.com - Le profil du premier franchisé, dont le point de ventes est situé à Bordeaux, n'était pas non plus orienté tourisme ?

Guy Tétrel :
Non en effet, c'est un ancien cadre d'un grand groupe du Cac 40. Nous ne recherchons pas forcément des profils du monde du tourisme. Ce qui est important, ce sont les compétences commerciales et managériales.

Guy Tétrel - Photo Linkedin
Guy Tétrel - Photo Linkedin
TourMaG.com - Quelles sont les autres ouvertures d'agences franchisées programmées ?

Guy Tétrel :
En juin, deux autres agences franchisées ouvriront à la Baule et à Bayonne. Là aussi, nous sommes sur des profils de chefs d'entreprises. L'entrepreneur de Bayonne a 14 magasins dans le Sud-Ouest, dans différentes activités.

D'autres agences sous contrat de franchise vont ouvrir en deuxième partie d'année : Lens en août, ou encore Montpellier en novembre. Arras, Lyon et Pau sont aussi programmées pour la fin d'année.

TourMaG.com - Quel périmètre souhaitez-vous atteindre ?

Guy Tétrel :
D'ici 3 à 5 ans, nous comptons atteindre 35 à 40 agences sous franchise Promovacances. Notre objectif est clairement d'optimiser notre maillage sur le territoire.

Depuis 2004, nous nous sommes aperçus que les agences nous apportent une nouvelle clientèle.

TourMaG.com - Quel est le droit d'entrée et que comprend-il ?

Guy Tétrel :
Le droit d'entrée s'élève à 12 000 €. Pour les 10 premières ouvertures, il est réduit à 7 500€. Le contrat prévoit pour le franchisé un droit à l'enseigne : une zone d'exclusivité qui correspond à la zone de chalandise. Promovacances ne pourra pas implanter d'autres agences dans ce périmètre.

Le groupe prévoit également 3 semaines de formation théorique (outils, destination...) dont une semaine de pratique managériale, ainsi qu'un mois en immersion dans une autre agence.

TourMaG.com - Quel est l'accompagnement marketing prévu ?

Guy Tétrel :
Nous mettons à disposition des franchisés un "wiki" qui comprend toutes les procédures marketings, dont les affichettes pour les vitrines. Ils sont également intégrés à nos projets de newsletters.

Ils apparaissent également sur le site web au même titre que nos agences intégrées. Enfin nous les accompagnons dans les projets de communication qu'ils souhaitent mettre en place.

TourMaG.com - Comment sont financés les travaux d'aménagement ?

Guy Tétrel :
Ils sont à la charge du franchisé. Nous avons un cahier des charges précis, ainsi qu'un réseau de partenaires mais nous n'imposons rien. Ils ont le choix de trouver d'autres partenaires du moment que le cahier des charges est respecté. Il faut compter en moyenne 1 000€ /m².

Mais évidemment, cela dépend du local. A la Baule, le local est neuf, c'est donc plus simple et moins coûteux que d'aménager un local dans un centre commercial, avec de nombreuses contraintes.

TourMaG.com - Sur quel modèle de rémunération vous appuyez-vous ? Les franchisés encaissent-ils les séjours et quid des rémunérations lorsque les clients passent par le web, puis en agence, ou vice versa ?

Guy Tétrel :
Promovacances encaisse le prix du séjour, puis nous reversons la commission à l'agence. Nous rémunérons davantage les produits maison. Nous avons également mis en place un incentive sur les offres Promovacances.

Concernant le parcours du client, aujourd'hui il a le choix de réserver son voyage sur Internet, en agence ou via le call center. Pour nous, la règle est simple : la rémunération va à la personne qui transforme l'achat.

Et il est rare de trouver des clients qui entrent en agence puis qui finalisent l'achat en ligne, alors que l'inverse est plus fréquent.

TourMaG.com - Où en êtes-vous du déploiement de votre réseau d'agences intégrées ?

Guy Tétrel :
Nous avons ouvert ce lundi 23 mai 2016 notre 50ème point de ventes au sein du quartier Macdonald à Paris.

Comment ouvrir une franchise ?

Promovacances a reçu 550 demandes d'informations. Les candidats doivent se rendre sur l'Observatoire de la Franchise pour obtenir la documentation nécessaire.

Ils doivent remplir un dossier de candidature dans lequel ils devront indiquer le lieu potentiel de leur implantation.

Un premier contact par téléphone est ensuite organisé avec Guy Tétrel, responsable du développement de la franchise, avant d'être convié à une journée de découverte. Cette journée a lieu tous les mois environ.

A cette occasion, Promovacances présente son groupe, ses objectifs, les éléments juridiques, financiers et marketing. Une visite de l'agence pilote "Bonne Nouvelle" à Paris est organisée.

Après cette journée, les candidats doivent réaliser une étude de marché et de la concurrence ainsi qu'un ODIL INSEE (Outil d'Aide au Diagnostic d'Implantation Locale) qui permet de connaître la typologie de clientèle de la zone visée.

Un business plan doit être établi, avant la recherche du local. Un aménagement et des plans 3D finissent de compléter le dossier qui doit être soumis au comité de validation.

Lu 3729 fois

Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par Future ex le 30/05/2016 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les salariés, ex, futurs-ex, actuels de Fram n'ont pas été épargnés ces 6 derniers mois.
Oui c'est dur, non ce n'est pas dans la culture de Fram de pleurnicher.
On est tous fatigués mais si on essayait de garder le peu de dignité qu'il nous reste ?

23.Posté par L''''oie du Capitole le 27/05/2016 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parce que Promovacances n'intéresse personne, mais Fram si !

22.Posté par Saucisse de Toulouse le 27/05/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment on est passés des ouvertures d'agences en franchise Promovacances à .... ça ?

21.Posté par Ex-fan de FRAM : adieux à la Toulousaine (?) le 26/05/2016 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo, chère "ex-collègue", pour prendre modèle sur le regretté Pierre Desproges qui, à la fin de son spectacle, entreprenait d'en faire le résumé (https://www.youtube.com/watch?v=kWQeQ5aqdU8), avec cependant un humour et une subtilité qu'on chercherait en vain dans votre message.
Mais peut-être reviendrez-vous bientôt nous faire rire, puisque vous ajoutez à votre "ciao" un "alla prossima" grâce auquel tous les espoirs nous sont encore permis !

20.Posté par grain de sel le 26/05/2016 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahhh ! La Toulousaine a transmis à son communicant favori le bâton qui finissait de lui glisser des mains, afin de rattraper son coup foireux.

Elle nous tricote une bonne petite réponse décalée et pleine d'humour, qui tranche avec le ton précédent.

Conclusion ; on avait tapé juste, tout ce bla-bla n'était qu'un leurre.

Adishatz, Tolosana...

19.Posté par Toulousaine le 26/05/2016 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hahaaa !
Vous m'avez démasquée, j'avoue:
- Je suis en service commandé directement par le DG de Karavel pour embêter les salariés FRAM sur les forums
- Je suis payée pour ça (et même grassement)
- C'est un travail à plein temps
- J'ai été recrutée il y a 18 ans par la Direction de Karavel de l'époque en prévision du rachat de FRAM et puisqu'ils avaient prévu qu'il leur faut une personne pour faire ce sale boulot.
- J'ai été virée (ou j'ai fui - c'est au choix de chacun) par M. Polderman himself, puisqu'il était le "seul décideur en définitive"
- Je suis méchante par nature et j'ai un courage relatif qui m'a poussé à fuir (ah ! tiens ! ça se précise) pour trouver le Nirvana professionnel dans lequel je flotte depuis 18 ans
- Par ailleurs, j'ai des informations sur les déménagements prochains des autres agences FRAM, mais comme je suis méchante, je le garde pour moi.
- Comme je suis par nature méchante, j'épargne l'ancienne Direction de FRAM pour tapper sur les salariés pleurnichards. C'est mon, dada, mon passe-temps favori, mon pêche mignon. Certaines jouent aux courses, d'autres aiment boire, moi c'est la casse des salariés de FRAM. Ca me détend. Que voulez-vous? C'est comme ça, je n'y peux rien.
- J'ai honte, aussi. J'ai honte car je n'avais pas compris à quel point c'est constructif de critiquer son employeur. Surtout sur les forums. Maintenant qu'on m'a ouvert les yeux, je trouve cette démarche tout à fait louable. Merci à vous.
- Et enfin, je maîtrise l'horttograffe mais je fais exprès de me planter pour qu'on ne me reconnaisse pas.

Tout ça c'est vrai, parce que c'est vous qui le dites. Ca ne peut pas être autrement puisque vous avez forcément raison.

Comme j'ai été démasquée, je n'ai plus rien à faire ici. Je vais suivre vos conseils et je vais me promener, prendre le soleil et me détendre.

Allez ! Ciao tutti, alla prossima !

18.Posté par Ex-fan de FRAM, à notre chère Baby Doll toulousaine le 26/05/2016 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Modération oblige, je n'avais pas encore connaissance de votre dernier message (n° 14 dans cette liste) lorsque j'écrivais le mien, hier.
Eh bien, il me semble que vous argumentez bien mal la thèse que vous voulez à tout prix faire passer, à savoir que vous n'êtes aucunement partie prenante dans l'affaire qui nous occupe. L'acharnement hargneux dont vous faites montre suffit déjà à vous démentir. Et si vous aviez vraiment connu M. Polderman, sa personnalité et ses méthodes, vous sauriez qu'il était bien le seul décideur en définitive, dans les différents environnements et en fonction des contraintes de l'époque, cela va de soi. Contrairement à ce que vous feignez de croire, ceux qui font cette constatation ne sous-entendent pas que tout était rose et idéal du temps de ce "grand ancien". Nous pourrions tous critiquer tel ou tel aspect de sa gouvernance, et c'est vous qui faites fausse route si vous pensez vraiment que les fantômes du passé ont envahi nos esprits.

Mais surtout, le masque tombe hélas un peu plus, comme à chacune de vos interventions. Faites attention, vous en êtres maintenant à un point où certains esprits mal placés pourraient vous reprocher une certaine vulgarité dans la forme, et beaucoup de suffisance dans le fond de vos propos. Je m'efforcerai de ne pas en être, et je veux croire que c'est la fougue qui vous pousse au-delà de limites que vous n'auriez autrement jamais atteintes.

Suivez le bon conseil que vous donniez dans l'un de vos message, et détendez-vous, sortez, allez prendre un café ou un petit verre... Nous sommes au printemps, que diable !

17.Posté par grain de sel le 26/05/2016 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors, (néo) Toulousaine, on bat en retraite ?
Peur d'être reconnue, à force de se lâcher au risque de se dévoiler ?

Surtout, épargnons l'ancienne direction de Fram mais tapons plutôt sur son personnel pleurnichard et si peu reconnaissant, on ne sait jamais... Et puis, pas de raison, on a gardé de bonnes relations, il arrive même qu'on déjeune ensemble...

16.Posté par Ex-fan de FRAM (et qui dansait le rock ''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''n'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' roll) le 25/05/2016 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Toulousaine, et tout le monde,
On peut porter à votre crédit l'intérêt que vous avez toujours pour FRAM, même si vous vous "tamponnez" de savoir ce qui arrive maintenant à cette belle entreprise. Personnellement, je n'aurais pas passé autant de temps en commentaires sur ce site si j'avais partagé votre sentiment. J'aurais surtout évité le risque de lancer une petite polémique en publiant le message que vous avez envoyé hier matin (n° 3 ci-dessus), alors qu'a priori vous n'étiez pas concernée par les propos de la Pythie, sauf à penser que vous travaillez chez Promovacances ou Karavel et que vous vouliez monter au créneau par loyauté envers votre entreprise, ce qu'on pourrait difficilement vous reprocher (les dates correspondraient : Promovacances opère en ligne depuis 1998, soit un an avant votre "divorce" avec FRAM, que vous auriez donc quitté pour un partenaire plus jeune et peut-être plus beau, à défaut d'être alors plus riche).
Il ne faut donc pas vous étonner que votre remarque ait appelé réponses et contre-réponses. Prenez conscience aussi que c'est en grande partie grâce à vous que l'attention est attirée sur l'actualité de l'entreprise. Non, personne à part vous n'aurait imaginé que les yeux du monde entier puissent être tournés vers elle. Votre interprétation de la chose, toute personnelle, est très largement exagérée.
Pour ce qui est des insultes, il y a également matière à discussion. Vous avez écrit (j'ai suivi votre conseil et relu attentivement vos messages), dès votre première contribution, "certains ex-FRAM n'ont pas compris que...", et dans la deuxième, "votre personne n'intéresse pas grand monde". Soyons honnête, en vous exprimant de la sorte, vous n'avez certes pas atteint le summum de l'impolitesse ni le comble de l'invective, mais vous avez cependant piqué les gens au vif d'une façon pas très cordiale. Et vous l'avez fait en sachant parfaitement, comme il apparaît à vous lire, que vous toucheriez une corde très sensible. Si, encore une fois, vous n'êtes effectivement pas partie prenante, d'une façon ou d'une autre, dans cette affaire, admettez que votre intervention était pour le moins gratuite, sinon déplacée. Sauf si elle était motivée par la pure méchanceté, ou peut-être le plaisir de faire étalage de votre propre expérience, de votre courage (très relatif, tout de même, car si j'ai bien compris, c'était "Courage, fuyons !"), de vos choix de vie qui, je l'espère sincèrement, vous ont conduite au nirvana professionnel dans lequel vous flottez désormais. Ce serait une façon, en somme, d'attirer sur vous les yeux du monde entier et de vous ériger en parangon du discernement dans la conduite d'une carrière.
Bon, pardonnez-moi, ce ne sont que de vaines suppositions de ma part, qui éloignent encore plus du sujet de départ. Et j'avoue que je m'amuse un peu à vous provoquer, au risque d'accroître encore votre irritation et déchaîner votre colère. Une mise en garde pour finir, si vous décidez de répondre aussi à cette nouvelle attaque : ne réagissez pas trop à chaud, parce que l'énervement ne profite guère à votre orthographe, qui s'est spectaculairement dégradée dans votre dernier message ! ;))

15.Posté par Didier M0 le 25/05/2016 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh, bé !
Ca donne pas envie de vendre du Fram tout ca

14.Posté par Toulousaine le 25/05/2016 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon, dernier post, je passe à aut' chose après, assez jacassé et paumé du temps, mais je ne peux pas laisser passer ces spéculations sur mon compte.

Je viens de me relire et lire les posts.
D'abord, l'article parle de l'ouverture des agences Promovacances et la stratégie du groupe dans la franchise. C'est la Pythie qui ouvre le bal en laissant entendre que la stratégie de Karavel est d'ouvrir des agences sous la bannière Promovacances et de fermer des agences FRAM. Soit. D'après-tout c'est le choix de la Direction de Karavel et ca ne les regarde qu'eux. Ce qui m'étonne c'est que certaines continuent à croire que la navire FRAM continuera comme avant et que les nouveaux propriétaires n'ont pas le droit d'avoir leur propre stratégie. Mais visiblement certaines sont plus occupées à construire des suppositions. Bref, soit si ça leur fait plaisir.

Et après, l'autre, commence à balancer "gnagnagna vous savez pas écrire correctement le nom de la rue, gnagnagna vous êtes en service commandé, gnagnagna fraîchement promue.." etc etc etc. Calme-toi poulette on se connaît pas, tu sais rien de moi et je t'interdis de spéculer et affirmer des choses fausses sur mon compte.

Puis d'autres qui lui emboîtent le pas: une qui me demande des informations sur le déménagement de ses locaux, l'autre qui revient sur le coup de l'orthographe de la rue Lapeyrouse et une autre croit avoir débusqué un "agent désinformateur" au service de la Direction de Karavel. Des échanges de haut vol. Un délire collectif :-)

Et enfin, l'aut' Fan de sixties qui continue à s'imaginer que je me suis embrouillée avec M Polderman, comme si la Direction de FRAM n'avait pas d'autres décideurs que lui. Fausse route encore dans son délire, mais elle est convaincue que ses suppositions sont vraies. Désolée de te décevoir, mais encore fausse route. Et ne compte pas sur moi pour étaler ici ma vie passée.

Bref, je suis comme je suis et j'ai certainement (beaucoup) de défauts. Mais je crois dur comme fer qu'on ne mord pas la main qui nous nourrit. Visiblement vous êtes convaincues du contraire et persuadées que c'est bien de casser du sucre sur le dos de la boîte qui vous emploie. Surtout en public, comme ici.

Ca me fait mal à mes souvenirs de voir des gens agissent ainsi, j'ose croire que tous les salariés de FRAM n'ont pas le même point de vue.

13.Posté par onagre le 25/05/2016 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Toulousaine" votre (brillant) raisonnement peut se transposer ainsi :

Le pauvre n'avait qu'à naître riche, le malade en bonne santé, le tiers-monde du bon côté de la planète, etc... Tout dépend du courage (et vous, vous n'en manquez pas, n'est-ce pas ?) et de la volonté de s'en sortir, qu'on a, ou pas.

Quant à votre comparaison travail/mariage, là... vous m'en bouchez un coin, fallait oser !

Allez, je vous souhaite de vous "éclater" à fond dans votre job, entre deux lectures en diagonale d'articles sur les aventures de Fram (dont tout le monde se fiche, selon vous).

12.Posté par Toulousaine le 24/05/2016 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon, soyons claires:
1° Je ne suis ni sous-marin, ni suppôt, ni en service commandé de qui que ce soit
2° Je m'en tamponne si FRAM déménage, ferme, bouge, change ou troque ses agences.
3° Je ne suis pas plus renseignée que celà sur l'état d'esprit des salariés FRAM, mais il n'est pas difficile de se faire une idée lorsqu'on lit les articles concernant cette marque. Vous ne m'en voudriez pas que je suis un peu plus attentive à tout ce qui s'écrit sur FRAM car je garde dans mon coeur des bons souvenirs de cette marque. Je n'ai pas dit de la Direction de FRAM de l'époque, mais de la marque et les valeurs qui lui était propres (pas d'interprétation, svp).
4° Vous êtes libre de penser que le monde entier a les yeux rivés sur vous ou La Pithié ou l'autre fan des années 80, franchement on a d'autres priorités dans la vie que de vous surveiller ou épier. J'ose espérer que la majorité des salariés de FRAM ne sont pas comme vous.
5° Je n'ai insulté personne (relisez bien ce que j'ai écrit): je ne reproche pas aux autres d'y avoir restés. J'affirme ce que j'ai fait: j'ai choisi de partir car dans un travail c'est comme un mariage: quand on n'est plus d'accord il vaut mieux continuer seul chacun de son côté, plutôt que de s'em...der ensemble.

Et on a toujours le choix dans la vie, mais il faut avoir le courage de faire des choix. Parois on gagne, parfois on perd.
Et le fait de choisir de rester chez FRAM, c'est déjà un choix. Alors si on n'est pas content du résultat de son choix, il faut s'en prendre qu'à soi même. Alors chercher des excuses dans "c'était mieux avant" ou "c'est la faute des autres", c'est un poil trop facile.


11.Posté par Ex-fan de FRAM (et qui dansait le rock ''''n'''' roll) le 24/05/2016 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Toulousaine
N'est-il pas un peu facile de se donner le beau rôle avec des poses du style "j'ai choisi de quitter cette entreprise pour ne pas fermer ma gueule" ? Surtout qu'en 1999, FRAM était encore en période d'expansion, sous la houlette de M. Polderman (toujours présent, bien qu'officiellement plus numéro un) et qu'il n'y avait par conséquent pas beaucoup lieu de n'être "[pas] en phase avec la politique de la Direction". Mais admettons, car après tout chacun-e peut avoir des raisons d'être mal à l'aise, même au sein d'une boîte qui va plutôt bien.
Notons simplement que, même après 17 ans, vous semblez manifester un bien réel intérêt pour FRAM, en dépit du peu d'importance que vous attribuez aux vicissitudes et soubresauts d'aujourd'hui.
Mais ce qui est encore plus étrange, c'est que vous semblez dénier à ceux qui sont toujours dans l'entreprise (ou qui l'ont récemment quittée, comme moi) la possibilité de la critiquer, ou d'ouvrir leur gueule, si vous préférez. Allons, allons, accordez-leur le droit de ne pas suivre votre exemple et de se permettre de l'ouvrir, même s'ils sont encore à l'intérieur (ou presque).

10.Posté par dies irae le 24/05/2016 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh bien, Toulousaine, pour quelqu'un qui a quitté les lieux depuis 15 ans sans un regard vers le passé, vous êtes :

- Bien virulente vis-à-vis de "certains ex FRAM" qui d'après votre jugement n'ont toujours pas compris qu'ils ont changé de boss, et bien renseignée sur leur état d'esprit ;
- insultante vis-à-vis de vos anciens collègues qui n'avaient peut-être pas d'autre choix que de "fermer leur gueule" par crainte d'être blackboulés voire virés (tout le monde n'a pas votre courage et votre liberté de ton...)
- Bien informée sur la vétusté persistante des locaux "LapeyrouSSe" où vous avez sans doute remis les pieds régulièrement.

Fram n'est certes pas le centre du monde pour vous, qui prétendez en être éloignée (de gré ou de force) depuis belle lurette, mais pour ses salariés longtemps malmenés par les diverses gouvernances, OUI, que ça vous plaise ou pas !

La marque Fram est restée bien présente dans le coeur de tous ; je n'en dirai pas autant de vous !

9.Posté par Toulousaine le 24/05/2016 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez-moi, ça fait tellement longtemps que je suis partie de TLS (1999) que je ne souvenais pas de la grammaire exacte de la rue LapeyrouSe, je suivais d'un oeil distrait la sga FRAM. Par contre, chère Pythie, vous devriez sortir vous aérer un peu et vous détendre: arrêtez de croire que tout le monde est au service commandé et que le monde entier attend tapi dans l'ombre pour vous faire un croche-pied à la première occasion venue. Même remarque pour "l'ex-fan".

FRAM n'est pas le centre du monde et votre personne n'intéresse pas grand monde. Désolée d'être crue, mais pas mal de monde s'en fout de la cuisine interne chez FRAM. Que vous déménagez rue d'Alsace-Lorraine, à l'aéroport, à Pau, à Tarbes, à Paris ou à Trifouillis lès Oies ça n'empêchera pas le soleil de se lever demain.

Quand j'ai quitté FRAM c'était parce que je n'était plus en phase avec la politique de la Direction de l'époque. Pour ma part j'ai choisi de quitter cette entreprise pour ne pas fermer ma gueule. Critiquer l'entreprise qui me nourrit ça ne m'a jamais intéressée, j'ai toujours préférée ma liberté de parole. Mais on ne peut pas être à la fois critique et dévouée.

8.Posté par Lucie Fer le 24/05/2016 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où l'on voit bien qu'on s'éloigne du sujet : l'article, c'est Promovacances, qui n'intéresse personne et ne génère aucun commentaire, contrairement au seul "Fram" ô combien brûlant et passionnel.

Des cicatrices qui ne se refermeront jamais, surtout avec les mauvais génies qui jettent du sel dessus...

7.Posté par Ex-fan de FRAM (et qui dansait le rock 'n' roll) le 24/05/2016 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, l'agence FRAM de la rue Alsace-Lorraine n'est pas une nouveauté, et si Madame Isabelle Cordier affirme qu'elle remplace l'agence "historique" de la rue Lapeyrouse, comme on le comprend à lire ici même l'article du 4/5 (http://www.tourmag.com/Toulouse-FRAM-demenage-son-agence-historique-de-la-rue-Lapeyrouse_a80411.html), c'est soit qu'elle dissimule délibérément la réalité, soit qu'elle connaît encore bien peu la maison dont elle a désormais la responsabilité.

Quant à la Toulousaine qui ne sait pas orthographier correctement le nom de la rue dans laquelle on croit comprendre qu'elle a travaillé, le fait qu'elle fasse montre de la même ignorance des faits confirme bien les doutes de la Pythie. Je suggère aux commanditaires de ces sous-marins, s'ils veulent faire plus "pro" à l'avenir, d'exiger de leurs agents désinformateurs une étude plus sérieuse du sujet avant la publication d'un commentaire.

6.Posté par grain de sel le 24/05/2016 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est sûr, très chère Toulousaine, Cornebarrieu, c'est bien mieux.

A propos de déménagement d'ailleurs, comme vous semblez bien informée, ça en est où, ce truc ?
Compans ? Anciens bureaux d'Air France bientôt désertés ? Rue des Lois ?

5.Posté par La Pythie le 24/05/2016 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon : ouverte depuis novembre 2013, pas 2015, j'ai confondu.

Novembre 2015, ce fut le mois funeste, celui qui vit la marque Fram et ses malheureux salariés cédés pour presque rien...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com