TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





R.-M. Chikli : "M. Juppé a mieux à faire que de s’occuper du site du Ceto..."


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 28 Mars 2011

Les propos d’Alain Juppé le ministre des Affaires étrangères rapportés par l’Echo touristique sont sans appel : le projet de site SIS - service information sécurité que le Ceto veut nourrir avec les informations pratiques des tour-opérateurs - va apporter de la confusion pour le grand public. Un désaveu que René-Marc Chikli, le président de l’association des tour-opérateurs refuse, pour l’instant, considérer comme fondé.



R.-M. Chikli : "M. Juppé a mieux à faire que de s’occuper du site du Ceto..."
TourMaG.com : Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, si l’on en croit ses propos rapportés par l’Echo touristique, critique ouvertement votre projet de site de sécurité laissant entendre qu’il pourrait créer de la confusion face au site officiel du Quai d’Orsay. Comment prenez-vous cette opinion ?

René-Marc Chikli :
"Pour l’instant, nous cherchons à nous faire confirmer que ces propos ont bien été tenus par le ministre et non pas par un service de communication quelconque.

Par ailleurs, une autre source nous laisse entendre que le ministère n‘a pas vraiment compris de quoi il retournait et qu‘un examen plus précis du projet pourrait aboutir à une approbation officielle."


TourMaG.com : Pouvez-vous aller, néanmoins, à l’encontre de l’avis du ministre et intégrer la partie sécurité sur le site rénové du Ceto dont la sortie est prévue le 1er mai ?

René-Marc Chikli :
"Nous avons plusieurs cas de figure. Après tout, notre site est un site B2B et personne ne peut nous obliger à arrêter le projet dans lequel nous avons investi beaucoup d’argent."

Ou bien, nous abandonnons le projet mais nous nous retranchons derrière la loi de 92 et, au moindre incident par manque d‘information, nous tenons pour responsable le Quai d’Orsay avec une armée d’avocats.

Mais je crois plutôt à la troisième solution qui sera de trouver un consensus après une explication claire et précise avec les services du ministère.

Je crois que Monsieur Juppé a mieux à faire en ce moment que de s’occuper du site du Ceto."


TourMaG.com : Cette critique n’est-elle pas un coup dur pour le Ceto ?

René-Marc Chikli :
"Cela apporte de la confusion inutilement. Si l’industrie était organisée en fédération, elle aurait une force de frappe plus importante.

Le tourisme est bien la seule activité qui se laisse dicter sa marche à suivre par les pouvoirs publics.

Cela n’arriverait pas dans le secteur agricole bien mieux organisé ou même dans l’automobile. Mais je préfère laisser à cette affaire le bénéfice du doute jusqu’à ce que tout soit tiré au clair avec le ministère."

Lu 4470 fois

Tags : b2b, ceto, chikli, site
Notez


1.Posté par philippe Beissier Alpilles voyages le 29/03/2011 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Les propos de d'Alain Juppé sont sans doute le fruit de la mure reflexion d'un conseiller mais certes c'est le ministre qui les prononce et qui en est responsable.

Par contre pour entrenir la confusion, monsieur Chikli, vous ne vous en privez pas dans votre derniére réponse sur la fédération. Vous faites allusion l'organisation du secteur agricole, je ne trouve pas que José Bové et Jean-Michel le Mettayer parlent de la même chose.

Dommage car votre réponse est pertinente sur l'avis du ministre.


2.Posté par BNF le 29/03/2011 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle(s) somme(s) a été investit par le CETO et ventilation (s)??--Il n'y aura pas de réponse...--
-----
Le monde agricole , le monde automobile ne disposent pas directement de la sécurité des français et ce dans l'espace temps d'un voyage qui est très court .
Le ceto ne représente pas la moitié du 10iéme des français qui voyagent ,cependant il peut démocratiquement donné son avis un avis.

3.Posté par gg61 le 29/03/2011 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me demande à qui servira toutes ces informations... qui en final se retrancheront soit pour l'un sur le principe de précaution, soit pour l'autre dans l'ultime besoin de rassurer... mais en final qui sera responsable dans le cas d'un problème... Maintenant que le client est bien informé du site du quai d'Orsay, qui je pense restera celui de référence (officiel en tout cas pour les assureurs), le client n'ai plus seulement à le consulter, mais a y poser ses questions et voici ce que l'on répond du ministère (vous comprendrez qu'après ces mots forts qui font "flipper" nous ne pouvons plus nous permettent de faire partir les clients sur la destination ). Certes il s'agit de l'Algérie, qui a connu quelques mouvements en janvier, mais on ne précise rien depuis Janvier par contre on insiste sur le fait que le risque "terroriste" demeure.... quel pays aujourd'hui peut se narguer que ne pas être sur ce risque sensible ? Ne faut-il pas fermer nos boutiques puisque notre responsabilité sera mise en cause à chaque fois qu'il se passera quelque chose ? La France ne serait-elle plus concernée par ce risque terroriste pour faire campagne et attirer les touristes ? dans la page suivante le paragraphe du quay d'Orsay qui fait mal...

4.Posté par gg61 le 29/03/2011 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
suite : réponse du quay d'Orsay à l'un de nos clients le 10 mars 2011
le paragraphe qui fait mal

Bien que votre circuit ne comprenne pas le grand sud algérien où les menaces sont les plus fortes, le risque terroriste demeure élevé dans le nord du pays où vous vous rendez et en particulier en Kabylie. Les etrangers figurent en effet parmi les cibles susceptibles d'intéresser les groupes armés. Par ailleurs, dans les grandes villes algériennes, des mouvements urbains importants peuvent se produire. Les principales villes algériennes ont ainsi connu des émeutes violentes entre le 5 et le 10 janvier dernier. Pour les raisons qui précèdent, il est déconseillé d'entreprendre un tel voyage actuellement.

J'aimerai savoir ce que le CETO pourrait préconiser pour cette destination.... Alors que la Tunisie, le Maroc, l'Egypte etc... dans la même tourmente sont redevenus des zones fréquentables depuis les derniers mouvements...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com