TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Sauna et hammam, les incontournables de la thermothérapie

Chaleur sèche ou humide, que choisir ?


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 30 Septembre 2014

Le sauna, qui nous arrive des pays nordiques, produit de la chaleur sèche, et le hammam, originaire de l’Orient et du Maghreb, de la chaleur humide. Tous deux utilisent la chaleur pour provoquer une sudation importante, facilitant l’élimination des toxines et des kilos (d’eau) en trop.



Hommes et femmes, toutes catégories confondues, vont au hammam, chacun de son côté ou chacun à ses horaires. Ils font de ce rituel, qui allie l’hygiène et la détente, un véritable moment de convivialité ©DR/O'kari
Hommes et femmes, toutes catégories confondues, vont au hammam, chacun de son côté ou chacun à ses horaires. Ils font de ce rituel, qui allie l’hygiène et la détente, un véritable moment de convivialité ©DR/O'kari
Sauna et hammam sont généralement proposés en complément des cures de thalassothérapie et des protocoles d’amincissement et de remise en forme.

Encore faut-il qu’ils soient utilisés à bon escient, en respectant certaines règles essentielles pour éviter tout incident.

Un avis médical de leur pratique est fortement conseillé.

La thermothérapie peut, par exemple, être dangereuse pour les personnes obèses, susceptibles de développer une maladie cardio-vasculaire directement liée à la surcharge pondérale.

Le sauna au rang d’institution dans les pays nordiques

Le sauna est élevé au rang d’institution dans la majorité des pays nordiques.

Il s’agit d’un « bain » chaud et sec pris dans une cabine en bois. La chaleur est produite par un foyer électrique recouvert de blocs de pierres volcaniques.

La température peut monter généralement jusqu’à 80°C voire 90°C. A la différence du hammam, l’air de la cabine n’est jamais saturé d’humidité.

Le sauna traditionnel est conçu avec deux niveaux de bancs. La chaleur montant, le banc supérieur est, de fait, celui où la température est la plus élevée.

Il est conseillé aux non-initiés de s’installer sur le niveau inférieur pour une première séance et de ne pas rester plus de 10 minutes dans la cabine.

Le conseil du spécialiste : augmenter progressivement le temps des séances sans excéder une demi-heure.

Dans les pays nordiques, les habitués alternent sauna et douches froides ou mieux, ils se roulent dans la neige l’hiver pour lutter contre la vasodilatation (augmentation du calibre des vaisseaux sanguins).

L’alternance des températures extrêmes provoque un « coup de fouet » considéré comme bénéfique à l’ensemble de l’organisme.

Des douches froides et parfois des bassin d’eau froide sont à disposition des clients dans les centres de thalassothérapie et de bien-être.

Le sauna procure aussi un effet relaxant mais attention, il peut aussi produire une sensation d’étouffement.

Pour certaines formes de rhumatismes, la chaleur sèche peut avoir un effet sédatif sur les douleurs.

Le hammam, un bain de vapeur rituel

Le hammam, ce « bain » de vapeur humide qui puise ses origines dans les thermes romains, est élevé au rang de tradition, de rituel même, dans tout le Maghreb et en Orient.

Hommes et femmes, toutes catégories confondues, vont dans ce lieu public, chacun de son côté ou chacun à ses horaires. Ils font de ce rituel, qui allie l’hygiène et la détente, un véritable moment de convivialité.

Le hammam traditionnel ou « bain turc » ou « bain maure » se compose souvent de trois ou quatre espaces, le premier à température ambiante, le deuxième un peu plus chaud, et ainsi de suite.

Les hammams installés dans les centres de thalassothérapie et de bien-être sont en général constitués d’une seule cabine.

La température s’élève de 40 à 50°C et l’air est saturé d’humidité à près de 90%.

Sous l’effet de la chaleur humide, le corps transpire tout en s’hydratant. La sudation intense favorise l’élimination des toxines et les pores dilatés permettent un nettoyage en profondeur.

C’est pourquoi le « gommage » complète traditionnellement une séance de sauna. Activement frotté avec un gant du type « kessa », le corps élimine ses impuretés et ses peaux mortes.

La chaleur humide exerce une action bénéfique sur la micro-circulation cutanée et sous-cutanée.

Les indications du hammam rejoignent celles du sauna à ce détail près : la chaleur humide est particulièrement bénéfique aux personnes atteintes de problèmes de peau.

Lu 1503 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com