TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Sépage, un outil marketing pour personnaliser l’offre sur internet

La start up e-tourisme de la semaine


le Vendredi 14 Novembre 2014

TourMaG.com et i-Tourisme présentent chaque vendredi "La start up de la semaine". Une fois par semaine nous mettons en avant une entreprise innovante du tourisme, proposant un concept nouveau ou une nouvelle approche d'une thématique tourisme et/ou loisirs. Cette rubrique a pour ambition de porter à la connaissance du secteur ces nouvelles pousses qui sont en train de chambouler notre métier. Focus aujourd'hui sur Sépage. La start-up a créé un outil de marketing digital pour un traitement intelligent de l’information, le moyen de comprendre et d’anticiper les demandes des internautes.



Le concept initial ?

A partir des nouvelles technologies du Web Sémantique, permettre aux acteurs du voyage de personnaliser leur offre de voyages en ligne.

Le produit qui découle de ce concept, GlobeAdvent s'appuie sur un cœur technologique issu de 7 années de recherche, permettant, grâce à l'analyse de données publiques, de "comprendre" les spécificités de plus de 200 000 destinations.

En se basant sur plusieurs milliers de critères de comparaison (e.g. géographie, climat, types d'activités, événements, commentaires d’internautes), GlobeAdvent parvient, à partir d'un seul exemple de destination, à identifier plusieurs destinations similaires à proposer aux visiteurs.

Quel « plus » pour le tourisme ?

Une problématique constante pour ces sites concerne le manque de personnalisation des offres de voyage, face à une clientèle souvent anonyme.

Plusieurs études soulignent ainsi un processus de choix long et incertain pour les utilisateurs, se traduisant par une grande volatilité, et une profonde difficulté pour les sites d’e-tourisme à fidéliser leur clientèle et à convertir.

En fait, les sites d’e-tourisme d’aujourd’hui ressemblent beaucoup à de grands magasins, avec énormément de choix, mais pas ou peu de vendeurs.

Dans la mesure où notre technologie permet de personnaliser l’offre en temps réel, même à partir de très peu d’information, on peut dire qu’elle réintroduit la fonction d’agent de voyage au cœur de ces sites.

Au final, le voyageur est moins submergé par l’abondance informationnelle. Il accède facilement à du contenu qui correspond à ses attentes, tandis que le voyagiste convertit et fidélise.

Quel est le cœur de cible ?

Tous les acteurs du voyage en ligne : transporteurs, petites et grandes agences, comparateurs, tour-opérateurs…

Actuellement, notre cœur technologique calcul des similarités parmi des milliers de destinations. Il est donc particulièrement adapté aux acteurs ayant plusieurs destinations à proposer.

Mais nous sommes résolument orienté vers de nouveaux projets de recherche et, à terme, notre ambition est de faire parvenir ces innovations jusqu’aux petits acteurs, comme les hôteliers, n’étant présents que dans une ou quelques villes seulement.

Quel est le marché potentiel ?

Si l’essentiel de l’effort marketing des sites reste tourné vers l’acquisition de trafic, un grand nombre d’experts s’accordent pour donner beaucoup d’importance, dans un futur proche, à la personnalisation des expériences utilisateurs.

La concurrence brutale pour l’acquisition du trafic fait de la lutte pour l’amélioration des taux de conversion et la fidélisation des clients des éléments cruciaux.

Aujourd’hui, on peut donc estimer que plusieurs centaines d’acteurs en France et plusieurs milliers dans le monde constituent un ensemble de clients potentiels.

Notre système de prix s’adapte à l’intensité d’utilisation et donc à la taille du client, faisant de GlobeAdvent un outil accessible à un grand nombre d’acteurs.

Votre business model ?

GlobeAdvent est une solution SaaS, disponible par abonnement, à un coût variable selon l’intensité d’utilisation.

Quel est votre élément différenciant ?

Tout d’abord, il est nécessaire de souligner que la tâche de recommandation de lieux de voyage est généralement une tâche difficile, même pour les humains (agents de voyage).

Automatiser cette tâche, d’une manière performante et satisfaisante pour l’utilisateur est une compétence rare.

Actuellement, nos algorithmes sont capables de faire plusieurs suggestions très pertinentes, à partir d’une seule destination.

Les technologies classiques de recommandation (tel que le collaborative filtering utilisé par Amazon) arrivent à de tels résultats en manipulant des masses de données très importantes.

L’incapacité à produire des recommandations pertinentes sans avoir recours à de grandes quantités de données, ou à un historique utilisateur conséquent, est un obstacle important pour les technologies existantes.

Cela est particulièrement vrai pour l’e-tourisme, où les visiteurs sont le plus souvent anonymes. Avec notre approche de recommandation, utilisant les graphes d’information publics, il est possible de produire des recommandations très pertinentes même avec très peu de données utilisateurs.

La différence se fait aussi sur la qualité des recommandations. Cela est propre aux approches sémantiques, qui permettent d’obtenir des résultats pertinents tout en préservant une part d’inattendu, ce qui est important dans le voyage, où la demande inspirationnelle est forte et nécessite cette sérendipité.

Ainsi, nous exploitons des données sociales pour refléter les fluctuations de popularité des destinations.

Mais contrairement aux approches convergentes des méthodes classiques de Machine Learning, notre système reflète les tendances de recherche dans les résultats, sans pour autant converger, c’est-à-dire en préservant une grande variété de résultats.

Précisons enfin que GlobeAdvent ne vise pas à remplacer les outils publicitaires actuellement utilisés par les sites.

Notre proposition est avant tout complémentaire et vise à produire des analyses plus raffinées des besoins des utilisateurs pour améliorer les performances des sites.



Faites-vous partie d'un incubateur ?

Depuis notre création, début 2013, nous sommes hébergés au sein de l'incubateur public parisien Agoranov, par lequel sont passés plusieurs pépites technologiques, comme Criteo.

Nous travaillons avec des chercheurs spécialisés dans les nouvelles technologies du Web et nous gardons, de forts contacts avec le monde académique en France et à l’étranger.

Milan participe toujours aux comités de programmes de nombreuses conférences et ateliers internationaux et nous avons établi des collaborations avec des organismes de recherche pertinents, comme la Sorbonne ou l’université de Lancaster.

Où en est le lancement de votre start-up ?

Très vite après la création de la société, nous avons commencé à discuter avec quelques grandes entreprises de l’e-tourisme. Nous n’avions alors qu’un cœur technologique de recommandation de destinations.

A force d’itérations, ce cœur technologique s’est transformé en produit, adaptés aux besoins et aux habitudes des marketeurs de l’industrie. GlobeAdvent, le produit tel qu’il se présente aujourd’hui, permet de piloter ces technologies complexes, avec une interface simple, et un effort d’intégration minimale.

Nous avons achevé les phases de tests au début de l’année, avec des résultats très positifs, puis nous avons commencé la commercialisation dans la foulée.

Tout s’est donc fait progressivement et nous n’avons jamais vraiment fixé de date de lancement…

Aujourd’hui, l’offre est donc déjà disponible. Nous proposons à nos bêta testeurs de passer par une phase de test, à durée limitée, afin d’évaluer l’impact de la technologie sur leurs performances.

Nous continuons dans le même temps à innover et à trouver de nouvelles solutions pour nos clients.

75% de nos effectifs travaillent sur des projets R&D et nous avons pour objectif de proposer régulièrement de nouvelles features pour améliorer le produit.

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Nos compétences rares en matière de technologies sémantiques nous ont permis de trouver rapidement de premiers clients, hors du secteur du tourisme, et de nous assurer une première source de financements.

Nous avons par exemple travaillé pour le Ministère de la Culture ou les groupes Pernod Ricard et Kering.

Aussi, nous avons la chance d’être soutenu, depuis notre création, par des business angels convaincus aussi bien par le projet que par les hommes qui le portent.

Aujourd’hui, nous avons bouclé une seconde levée de fond, toujours auprès de ces mêmes investisseurs, ce qui nous permet, avec nos fonds propres issus de nos premiers clients, d’avoir de bonnes perspectives de développement.

Nous clôturons la phase de financement : 270 000 euros ont été levés auprès de plusieurs business angels en juin 2014.

Une actualité à annoncer?

Nous venons de boucler une seconde levée de fonds, à hauteur de 150 000 euros, auprès de plusieurs business angels.

Aussi, nous avons signé un accord pour une phase de test avec Nomade Aventure qui devrait débuter dès la deuxième moitié de juin.

Et l’équipe ?

Milan Stankovic, CEO
Milan Stankovic, CEO
Milan Stankovic, CEO

Après ses études en informatique à Belgrade, Milan a soutenu une thèse sur le Web social Sémantique à la Sorbonne. Sa thèse débouche sur un dépôt de brevet et de nombreuses publications scientifiques dans des revues et congrès de prestige (ISWC, ESWC).

Pionnier du Web Sémantique, Milan capitalise sur ces connaissances rares pour fonder Sépage, et pour parvenir à son rêve d'inventer des systèmes informatiques réellement utiles, capables d'améliorer la capacité du Web à servir ses utilisateurs.

Fred Cecilia, CTO

Après un master de recherche en informatique, Fred perfectionne ses compétences de développeur informatique au sein de différentes startups. Il décide de suivre Milan dans son aventure afin de parachever son ambition de produire des applications pertinentes, mêlant simplicité d'utilisation et complexité algorithmique.

Au sein de Sépage, Fred est en charge du développement technique des produits.

Thomas Houriez, CMO

Après un double cursus en développement d'entreprises et en sociologie, passionné par les nouvelles technologies du Web, Thomas est venu apporter à Sépage sa vision stratégique du marché et son ambition de trouver un modèle économique innovant pour ces technologies avancées.

Il traduit le langage complexe des technologies Sépage de sorte que le marché et les utilisateurs puissent en comprendre la portée pratique.

Sépage emploie aussi une équipe de 10 personnes, ingénieurs informatiques, chercheurs et commerciaux.

Le « + » de l’info

Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Milan Stankovic : " Bien sûr il est difficile de résumer ça -c'est une longue construction, mais au fond, il y a l’idée d’avoir un impact. Pas forcément au sens mégalomaniaque ; mais avoir un impact au quotidien, être maitre de son travail et en voir toutes les conséquences, c’est pour moi quelque chose d’essentiel. "

Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

MS: " C’est peut être très personnel, mais il m’a toujours semblé qu’entreprendre était plus une question d’obligation que d’envie. Il faut ressentir constamment ce besoin d’avancer, qu’elle qu’en soit la raison. Avoir envie ne suffit pas toujours. "

Quelle ambition ?

MS: " Avant de créer Sépage, j’étais chercheur dans une entreprise, éditrice de plateforme de conseil en innovation, au sein de laquelle je réalisais ma thèse. Je travaillais sur un système de recommandation d’experts, permettant de résoudre des problèmes de R&D complexes.

Ce travail a été salué comme étant une des premières applications commerciales des technologies du Web Sémantique. Mais au delà de l’intérêt commercial d’un tel système, ce qui me semble remarquable, c’est surtout l’émergence de systèmes informatiques réellement utiles, capable d’améliorer la capacité du Web à servir ces utilisateurs.

Ce qui me pousse à entreprendre, c’est la volonté de participer à l’émergence d’un Web nouveau et plus utile, capable d’aller au devant des besoins des utilisateurs, avant même qu’ils n’en aient conscience. C’est ce que nous essayons de faire tous les jours avec Sépage. "

Lu 4207 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com