TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Top Resa s’est-il tenu pour la dernière fois à Deauville ?

Des salons où l’on cause… aux salons où l’on vend !


Rédigé par Jean DA LUZ le Lundi 1 Octobre 2007

Les lampions de la fête éteints, le bilan de la nouvelle formule de Top Resa 2007 ne fait pas l’unanimité loin s’en faut. La fréquentation était très nettement à la baisse le mercredi, journée prévue pour les rendez-vous professionnels. Les taux de remplissage des hôtels en attestent aussi. Quant au vendredi, il n’y avait pas plus d’agents de voyages que que les samedis des années précédentes…



Top Resa s’est-il tenu pour la dernière fois à Deauville ?
La « professionnalisation » voulue de Top Resa, avec une formule revue et corrigée dans le temps et dans l’espace, n’a pas fait recette, si l’on en croît les avis mitigés des exposants.

Il est vrai que coller un emplâtre sur une jambe de bois n’a jamais fait marcher les canards boîteux…

Top Resa et Deauville c’était au départ une liaison contre nature. Une liaison devenue mariage fusionnel entre cette petite station balnéaire de la côté normande et les professionnels du tourisme français.

Quasiment 30 ans de vie commune qui ont fait la réussite d’un des plus beaux salons professionnels qui soient.

Un salon qui a su imposer un quasi-monopole et surfer sur les années fastes qui ont fait sa fortune. Un salon strass et paillettes, avec des mètres carrés qui valent de l’or. Un salon où l’on cause mais où, de l’avis général, on ne fait pas beaucoup d’affaires.

Bref, un salon show bizz où se pavanent les « stars » de la profession et où il faut être vu pour montrer qu’on va bien et qu’on est toujours là.

Mais la nostalgie n’est plus ce qu’elle était. Les 5 dernières années ont profondément bouleversé les métiers du tourisme. La montée en puissance des nouvelles technologies a fait fondre les marges et remis en cause les business models. Des mutations qui ont laissé de marbre les organisateurs mais pas les exposants.

Aujourd’hui les fonds d’investissement détenus par les ténors sont soucieux de pay back et scrutent la traçabilité de chaque penny dépensé. Exit les dépenses somptuaires, bienvenue au reality business !

Quel est le retour sur investissement de 80 000 euros dépensés pour une présence sur Top Resa ? Poser la question c’est un peu y répondre…

En cause le fondement et la lisibilité même de la manifestation

Certes, au cours des dernières éditions, l’équipe de Top Resa a essayé de redresser la barre. On a rajouté une pincée de nouvelles technologies par ci, un soupçon de contenu par là avec des ateliers formation, des conférences et une grosse louche de tourisme d’affaires… Mais ces ingrédients, un peu rapportés, ne font pas recette.

Aujourd’hui, ce qui est en cause c’est le fondement et la lisibilité même de cette manifestation. A qui s’adresse-t-elle exactement ? Aux producteurs qui parlent aux distributeurs, aux producteurs qui parlent aux producteurs ? Aux réceptifs qui parlent aux producteurs ? Bien malin qui saurait y répondre...

Une chose est certaine : le modèle actuel de Top Resa ne correspond manifestement plus à ce que recherchent des patrons en quête de rentabilité et d’équilibre budgétaire.

La défection (remarquée) de quatre grandes marques qui avaient choisi délibérement de boycotter la manifestation, marque un tournant dans l’histoire de Top Resa.

Il en va de même pour Interfaces Tourism, l’un des plus gros pourvoyeurs de mètres carrés du Salon qui, au lendemain de la fermeture, annonce son intention de jeter l’éponge pour l’édition 2008.

Le Salon qui aura affaire à un nouveau concurrent (*) en mars prochain, devra revoir ses fondamentaux (lieu, modèle économique, cible…) sous peine de disparaître purement et simplement.

LIRE AUSSI LES INTERVIEWS DE VINCENT LHOST (lire) ET DE GAEL de la PORTE DUTHEIL (lire)

(*) Marmara, Kuoni, Donatello, Asia
(*) MAP (Le Monde à Paris)


Lu 8411 fois

Notez


1.Posté par Cordier Pascal le 02/10/2007 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Top resa a tout interêt à tenir le cap encore un an au moins et il deviendra assurement interessant pour les exposants, vu que le Mit n'existera plus et que la a date du MAP n'est pas du tout adaptée pour les auocaristes en autre, il y a fort à pariér si Reed fait une bonne communication auprès d'eux, que TO RESA Deauville deviennent un salon ou l'on parle business et ou l'on signe des affaires, grâce notamment aux autocaristes.
Il y a là un bon coup à jouer pour reed à condition de trouver une formule moins honéreuse.
Tant pis pour le MAP de ne pas avoir compris qu'elle était la cible du MIT et tant mieux pour reed si il sait prendre la balle au bon.
Mais bon, ce que j'en dit....Pascal Cordier

2.Posté par Boemia Francois le 02/10/2007 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Top Resa cette année c'est déroulé la semaine ce qui n'as pas permis au agent de voyage parisien de venir on a du posé une journée ce qui n'etais pas évident vu le flue de travail que nous avons actuelement sur les plateaux d'affaires il serait plus judicieux de le faire comme chaque année le we

3.Posté par Gaudin Voyages-provence.com le 02/10/2007 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment imaginer faire des affaires avec un business center chauffé à 11°, doté de 10 PC avec un accès limité et en position debout ?

Jeudi matin à 10h00, plus de la moitié des stand était vide...certains exposants arrivant grimaçant...

Après 20 ans de Top résa, j'ai effectivement vu le salon baisser en qualité de rencontres, surprises, affaires, échanges...la faute à qui, à quoi...salaires médiocres, fêtes disparues, internet et ses nouveaux modèles économiques, le triste Stand Air France et ses "physios" interdisant le café aux low-class people

Je vieillis aussi un peu sans doute ;-)


4.Posté par Pierre Larousse le 02/10/2007 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la lecture des commentaires, repartons sur de bonnes bases.
Je propose un atelier orthographe lors de la prochaine édition si elle a lieu !
Signé Petit Robert

5.Posté par GUILHERMET JEAN le 02/10/2007 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo ! enfin du parler vrai ! Reste encore à ne pas mélanger sous un même toit ou dans une même commission, les professionnels de l'Outgoing (l'énorme majorité en France) et ceux de l'Incoming (les seuls bien capables de faire venir des visiteurs en France). Et continuant dans l'imitation des Pow Wow américains (idée reprise par le ILTM de Cannes) il est essentiel de prendre des rendez-vous avant Salon plutôt qu'y offrir sourires, brochures, champagne et commérages. Enfin tout ira mieux en France quand les responsables du Tourisme français, cesseront de croire que c'est à eux que la France doit ses 79 millions de visiteurs. A l'exemple du Chef de gare de Saint Lazare, qui lui sait qu'il n'est pour rien dans la venue des 120 millions de passagers qu'il voit défiler sur ses quais chaque année. CQFD

6.Posté par Arlette LAMOOT le 02/10/2007 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et si on parlait également de l'environnement ? Chaque année il pleut des cordes à Deauville au moment de Top Résa, et chaque année les exposants - qui par ailleurs paient leur stand à prix d'or - sont obligés de patauger dans la boue qui entoure le site.. vendredi dernier nous avions de l'eau pratiquement jusqu'au chevilles au moment de quitter le salon et les voitures ont été transformées en bourbiers.. avec tout l'argent collecté il n'y a même pas moyen de faire des passages de bois qui pemettraient de passer les nombreuses "rivières" entourant les parkings. Nous arrivons sur les stands dans un état lamentable. une honte pour les organisateurs, vraiment, et quelle mauvaise image pour la ville...

7.Posté par Zazou le 02/10/2007 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bien évident que le MAP arrivera trop tard, ne sera pas adapté. Comment vont s'organiser les exposants. Des prix nets les premiers jours pour les pros, puis des prix publics. Et les fournisseurs qui ne travaillent qu'en BtoB, vont ils partir à l'arrivée des clients du dimanche ?
Le Mit était, malgré ses défauts adapté, le seul salon où on travaillait encore. Pourquoi changer ? Les professionnels souffrent des VDM des clients, les TO aimeraient vendre leur stock aérien longtemps à l'avance, et on organise un salon public, 3 mois après les sorties brochures, avec des réductions...Et on s'étonne que le client attende encore la dernière minute.
Enfin, concernant TOp résa, Un grand BRAVO à Air France qui sélectionne ses clilents...Sur quel critère d'ailleurs ? Est ce que mes 3 M€ groupes avec eux ce n'est pas assez pour m'offrir un café ?
salut pascalou

8.Posté par Delehouzée Gaëtan le 02/10/2007 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette année, je devais me couper entre PATA (Bali), le congrès de l'UPAV (Andalousie) et Top Résa... Il faudrait un minimum de concertation dans les dates...

9.Posté par durmont christelle le 02/10/2007 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est vrai que ce salon ne ressemble à rien si ce n'est qu'entendre moults commérages et autres niaiseries à chaque coin du salon....le professionnalisme n'est malheureusement pas au rendez vous quand on voit les soirées bien arrosées...
il sert uniquement à faire des rencontres TO/RECEPTIFS qui je pense est indispensable mais le reste n'est que foutaise, on vient se montrer !!
bonne chance pour l'année prochaine

10.Posté par lotfi belhassine le 02/10/2007 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que Top Resa demeure un rendez vous incontournable pour la profession,il a fallu un quart de siécle pour que ce rendez vous figure dans tous les agendas, il est un actif considérable pour l'industrie du tourisme français, il faut, bien sur, qu'il continue à s'adapter et même se reinventer, mais surtout qu'il continue.

11.Posté par Jean-Jacques Lasne le 02/10/2007 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut etre aussi que Deauville ne devrait etre que reserver pour le festival cinematographique du film americain et que TopResa devrait retourner a Paris ou il fut tenu avant. La premiere et derniere fois que j' y fus (a Paris), ce fut gratuit pour moi. Maintenant, il demande des sous!

12.Posté par Jean-Christophe LE CLERC le 03/10/2007 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai qu'à force d'avoir pris les exposants pour des vaches (pas forcément normandes) à traire, il est normal que certains d'entres eux se désintéressent de ces manifestations à répétition dont les grands gagnants sont les organisateurs et les prestataires de services qui s'en mettent plein les poches pendant que nous "discutons". Néanmoins, difficile de trouver mieux qu'un site comme Deauville pour garder une atmosphère de convivialité qui permet parfois de rencontrer en dehors ceux que nous n'avons pas rencontrés aux heures d'ouverture du salon. Une telle convivialité n'a jamais existé au MIT par exemple.
Alors pour que les exposants qui font également le succès de l'opération, sachez aussi les préserver et les séduire sans penser qu'au profit sur leur dos. La boue sur les parkings avec une sécurité dénuée d'intelligence qui vous somme de vous garer à l'autre bout alors que vous êtes chargés de cartons, la pluie qui tombe sur certains stands, un froid de canard le mercredi sous le chapiteau pas de restauration à prix abordable pour les exposants.... rien de bien séduisant. Et un dernier point et non des moindres. Il fut un temps où les visiteurs disposaient de badges à accrocher et non à suspendre. On pouvait alors très clairement distinguer le nom de l'agence et le travail de commercial est aussi d'avoir l'oeil et de tenter d'attirer sur son stand un client potentiel qui sans cette démarche vers l'avant ne se serait peut être pas arrêté. J'ai fait pour ma part de nombreux contacts de cette manière et par la suite de nombreuses affaires. Depuis quelques années, il est quasiment impossible d'agir de la sorte car la plupart du temps les badges sont retournés, se balancent tellement vite qu'à moins de s'appeler Steve Austin, impossible de lire dessus. Une mention spéciale à Tourcom qui a au moins pris l'initiative de doter ses adhérents d'un cordon à l'image de Tourcom.

13.Posté par Jean-Christophe WEICKER le 03/10/2007 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les dates du congrès 2008 de l'UPAV (au Maroc) sont connues: du 4 au 7 octobre 2008 ... Nous avons donc postposé les dates habituelles de notre congrès (dernier WE de septembre) pour permettre à chacun de participer à TOP RESA 2008 grâce à l'avion "des Belges". Longue vie donc à TOP RESA et au congrès de l'UPAV!

14.Posté par edith le 03/10/2007 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laissez nous TOP RESA à Deauville ! Laissez nous voir et être vus !
Ce salon est avant tous une occasion de se rencontrer amicalement et professionnellement ! Rendez lui l' âme qu'avait su lui donner Jean-François ALEXANDRE ! Nous avons connu des années pire que celle-la : 1990/91 guerre du golfe , 11 sept 2001 et ... toujours TOP RESA nous redonnait le sourire : c'est la symbiose de notre profession . Si TOP RESA change de nom, de date et d'endroit ....eh bien ce ne sera plus TOP RESA !!!

15.Posté par L'arlésienne ! le 09/10/2007 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouf, enfin...
Dauville est mort ... Vive Paris


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com