TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Toulouse : une page de l’histoire de Voyages Fram se tourne ce vendredi

La fin d’une saga familiale et le début d’une nouvelle ère


Rédigé par Jean da LUZ le Jeudi 14 Février 2013

Selon nos informations, c’est ce vendredi qu’une Assemblée générale extraordinaire (l’adjectif n’est pas trop fort) des actionnaires va mettre en place une nouvelle gouvernance dans l’entreprise qui devrait conduire à terme à la vente de Voyages Fram.



Le TO toulousain et son personnel se préparent à vivre des jours difficiles mais il faut sauver le soldat Fram dans une industrie touristique en pleine déconfiture. L’amputation c’est toujours traumatisant mais la survie est parfois à ce prix...
Le TO toulousain et son personnel se préparent à vivre des jours difficiles mais il faut sauver le soldat Fram dans une industrie touristique en pleine déconfiture. L’amputation c’est toujours traumatisant mais la survie est parfois à ce prix...
Comme votre portail préféré vous révélait en exclusivité il y a une quinzaine de jours de cela, (Fram : M.-C. Chaubet et Georges Colson d'accord pour lâcher les rênes !) Georges Colson et sa demi-soeur Marie-Christine Chaubet, sont (difficilement) parvenus à un accord : lâcher les rênes d’une entreprise qui avait le mors-aux-dents et galopait à sa perte, au profit de nouveaux partenaires.

Ainsi, Georges Colson qui avait chassé Olivier de Nicola de la direction du Directoire pour la reprendre pour lui-même il y a quelques mois à peine, va revenir à la case départ et siéger de nouveau au Conseil de surveillance.

La nouveauté c’est que ce conseil d’où Alain Faveau et 2 autres administrateurs (Jean-Pierre Sonois, Gervais Pélissier), ont démissionné, verra aussi l’arrivée de Marie-Christine Chaubet, sa demi-soeur, mais aussi celle de la soeur “entière” (ou plutôt de sa fille qui la représentera), Mme Vieulle.

Les deux filles de cette soeur ainée de Georges Colson travaillent aussi dans l’entreprise. Marie-Laurence Vieulle-Féral (43 ans, maîtrise de sciences éco, master en audit interne), est directrice du contrôle de gestion au tour operating et la seconde chez Fram Distribution.

C’est la première qui serait donnée comme favorite pour la représenter.

Directoire : un président indépendant de la famille

Deux autres personnes, non actionnaires mais choisies pour leurs compétences et leur indépendance sur une liste proposée aux membres de la famille par le Conciliateur, rejoindraient également le Conseil de Surveillance.

Ceci afin de contrebalancer et de préserver l’équilibre global entre actionnaires.

Ainsi, Georges Colson (45%), sa soeur aînée (environ 2%) et Air France (8%) représenteraient à eux trois environ 55% des parts de l’entreprise, M.-Ch. Chaubet en détenant 45%, selon nos informations.

Toujours selon le protocole signé par les différentes parties, il va falloir choisir un président pour ce même Conseil et, là encore, quelques noms seront proposés par le Conciliateur.

Il restera à trouver les membres du Directoire et un président. Nous ne savons pas si l’AGE de ce vendredi (même si cela reste probable) nommera également les membres de l’instance chargée de piloter l’entreprise.

Une chose est certaine : ce président du directoire qui sera nommé très rapidement, sera un dirigeant de transition.

Un PSE qui semble incontournable ?

Sa mission consistera à prendre des décisions douloureuses telles un PSE qui semble incontournable, compte tenu de la situation financière de l’entreprise en panne de trésorerie.

Georges Colson en avait évalué le besoin à 15 millions d’euros, dont 5 très rapidement (*). C’est en grande partie le manque de liquidités et l’accord avec les banques qui a précipité son départ.

Indépendant de la famille, selon le protocole convenu, le nouveau président va devoir aussi couper quelques branches mortes et “tailler” dans le vif pour rendre Voyages Fram “bankable” (Faut-il démanteler Voyages Fram pour rendre l’entreprise bankable ?) et préparer sa cession à un repreneur.

Bref. Le TO toulousain et son personnel se préparent à vivre des jours difficiles mais il faut sauver le soldat Fram dans une industrie touristique en pleine déconfiture. L’amputation c’est toujours traumatisant mais la survie est parfois à ce prix...

(*) Fram a fait plus de 50 millions d'euros de pertes nettes sur les trois derniers exercices, dont 20 environ sur le dernier, clos fin septembre.

Lu 7942 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Octobre 2017 - 23:16 Plongée sous-marine : le TO Subocea refait surface

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com