TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tourisme : les derniers "salons" où l'on cause (juste) tourisme en France...

Clubs, associations et organismes font florès


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Dimanche 27 Septembre 2015

Clubs, associations et organismes se multiplient pour défendre le tourisme en France. Mais au delà du constat, bien peu formulent des propositions concrètes pour faire avancer les choses.



© Natalia Merzlyakova - Fotolia.com
© Natalia Merzlyakova - Fotolia.com
Les Français excellent dans l'art de constater. Mais sont beaucoup moins efficaces lorsqu'il s'agit d'agir...

Et l'industrie du tourisme n'échappe pas à la règle.

La preuve avec les innombrables instituts, organismes, associations et autres clubs de réflexion qui organisent très (trop) régulièrement des conférences sur des thématiques aussi vagues que "les innovations pour nos politiques touristiques" ou encore "l'état des lieux de la profession ".

Des événements où des hommes en costume cravate, souvent parlementaires ou à la tête d'une quelconque institution semi-publique, se retrouvent pour échanger des banalités.

Des discours soporifiques truffés de lieux communs sur les difficultés du secteur à s'adapter aux bouleversements du siècle, sur la révolution numérique, ou encore sur le concept très à la mode d’uberisation.

Tous répètent à l'envi que la France est "le plus beau pays du monde", mais que son formidable potentiel est "largement sous-exploité".

Tous s'interrogent sur les raisons du dédain des pouvoirs publics : le tourisme n'est-il pas l'un des premiers contributeurs à notre balance commerciale avec 7% du PIB ?

Presque 2 ou 3 fois plus que l'agriculture et pourtant, notre Président de la République, François Hollande, préfère aller tâter la croupe des vaches que de venir inaugurer l'IFTM Top Resa.

Aucune proposition concrète

Au final, après avoir brassé de l'air pendant plusieurs heures, tout ce petit monde finit par conclure que certes, il y a de l'espoir, bien que l’avenir s’annonce compliqué.

Aucune proposition concrète n’émerge de ces grosses têtes bien faites.

Les fondateurs de ces groupes de réflexion sont pourtant des hommes pétris de bonnes intentions.

Prenons l'exemple du Club France Terre de tourisme, dont je n'avais jamais entendu parler avant sa conférence organisée la semaine dernière. Telle une souris, je suis pourtant à l'affût de la moindre miette d'info.

Lancé en 2009 par plusieurs députés, ce club (improbable) ambitionne de "s’emparer de l’avenir touristique du pays".

TourMaG.com se demandait déjà à l'époque si ce n'était pas un "zinzin de plus". Force est de constater qu'après six ans d'existence, ses membres n'ont pas produit grand chose.

Certains me rétorqueront que l'efficacité d'un lobbyiste ne se mesure pas au nombre de rapports publiés.

A part un journal papier envoyé très sporadiquement, je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de cette association, dirigée par Thierry Baudier, l'ancien directeur de la Maison de la France.

Le Skal, l'Alliance 46.2, Avenir France Tourisme...

Au même moment, un autre organisme tout aussi obscur organisait lui aussi sa petite sauterie : le Skål.

Là encore, les participants (dont plusieurs personnalités du SNAV et de l’APST) ont avoué leur totale ignorance quant à la nature de cette association.

Sur son site internet, le Skal explique vouloir promouvoir "le tourisme et l’amitié internationale". Vaste et grandiose sujet….

Et ce n'est pas fini.

L'Alliance 46.2, lancée en février 2014 promet de "formuler des propositions concrètes pour renforcer l'attractivité de la France".

Mis à part une étude publiée en février dernier expliquant pourquoi le tourisme français ne cesse de perdre des parts de marché l'association n'a pas encore produit de grandes œuvres.

Fréderic Pierret, son directeur, doit pourtant avoir tout le temps de se mettre au travail depuis son départ (forcé ?) de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Messieurs, si vous n'avez pas d'idées, abstenez-vous de nous inviter

Signalons également l'association Avenir France Tourisme, qui se décrit sur son site comme "originale et innovante" avec, comme première mission, d'engendrer "une profonde réforme des politiques publiques du tourisme". On attend là aussi leurs brillantes propositions.

J'aimerais donc lancer un appel à tous ces messieurs importants (je m'adresse aux hommes car les femmes sont rares dans ces organismes, sauf pour distribuer badges, programmes et petits fours).

Vous n'avez nullement besoin d'un prétexte fallacieux (le tourisme) pour siroter du champagne et boulotter des canapés.

Ne tentez pas de faire croire que vous allez changer le monde avec vos interminables palabres où vous égrainez les poncifs sur des problématiques depuis longtemps ressassées.

Mettez à profit votre réseau, votre (longue) expérience et vos connaissances pour imaginer des solutions concrètes que nous, journalistes, seront ravis de relayer.

Mais si vous n'avez pas d'idées, abstenez-vous de nous inviter.

Lu 2785 fois
Notez


1.Posté par SCHEMANN le 28/09/2015 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
Obscur le SKAL, vous dîtes? 18000 membres actifs dans le monde, 8°0 ans d'existence... faudrait plus investiguer n'est ce pas?
Dominique Schemann
Responsable communication SKAL Var-Provence

2.Posté par Christian-Adam Ribeiraud le 29/09/2015 07:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo! Voila enfin un article qui met a nu de facon succinte et avec un sarcasme elegant les rassemblement de toutes ces bonnes gens qui frequent ces associations crees, semble-t-il pour se donner de l'importance et organiser des concours de ronds de jambes et de langue de bois.

Qu'une association existe, ait un site internet et quelques milliers de membres (tous semblables apparemment) et ce dans le monde entier, ne temoigne nullement de son efficacite quant au developpement dudit tourisme. L'article porte sur l'efficacite (ou le manque de celle-ci) de ces associations a faire avancer le schmilblick, or il semblerait que le pauvre animal, au lieu d'avancer, s'embourbe dans les sables mouvants de ces colloques "m-as-tu-vu". J'ai bien rit. Un vrai sens de l'observation de Mme Cholez et un don d'expression remarquable. :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com