TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Tunisair courbe le dos et redéploie en attendant que l'orage passe...

interview de Khaled Chelly, directeur général adjoint commercial


le Mardi 5 Novembre 2013

Pour compenser la baisse de son activité touristique, Tunisair a réduit ses fréquences sur la France et se développe sur l'Afrique, notamment en Libye. De quoi patienter en attendant le retour des voyageurs en Tunisie. Khaled Chelly, le directeur général adjoint commercial, nous dévoile les détails du plan de restructuration.



Pour éviter que ses avions ne restent sur le tarmac, Tunisair a développé des marchés de niche comme la Libye - DR
Pour éviter que ses avions ne restent sur le tarmac, Tunisair a développé des marchés de niche comme la Libye - DR
TourMaG.com - L'année 2013 a encore été difficile pour la Tunisie. Pouvez-vous faire un point sur votre activité ?

Khaled Chelly : "Sur les neufs premiers mois nous avons transporté 2,874 millions de passagers, en baisse 5%. Quant aux recettes, elles ont ont chuté de 9%.

Ces chiffres ne sont pas si mauvais si on les analyse à l'aune de la situation économique et politique actuelle.

D'autant plus que la chute du nombre de passagers peut s'expliquer en partie par une mauvaise organisation du pèlerinage à la Mecque.

Seuls 12 000 passagers sont partis cette année contre 40 000 d'habitude."

TourMaG.com - Qu'en est-il de l'affrètement ? Les tour-opérateurs français ont-ils repris des engagements ?

Khaled Chelly : "Pas vraiment, notre activité charter a énormément souffert ces dernières années, ne comptant plus que 33 000 passagers français en 2013, contre 313 000 en 2008.

Les TO sont méfiants et ne veulent plus s'engager. Ils préfèrent que leurs clients voyagent en petits groupes sur du vol régulier."

Rationaliser le plan de transport

Khaled Chelly, directeur général adjoint commercial de Tunisair - DR : LAC
Khaled Chelly, directeur général adjoint commercial de Tunisair - DR : LAC
TourMaG.com - Votre plan de restructuration prévoyait la fermeture de lignes sur le marché français, notamment sur Tozeur. Où en êtes-vous ?

Khaled Chelly : "Effectivement, Paris-Tozeur est déficitaire avec 1,5 million d'euros de pertes. Mais les professionnels du tourisme du sud sont inquiets.

Ils craignent qu'une suppression de la ligne compromette encore un peu plus leur activité. Nous sommes donc actuellement en négociation.

Car il est impensable de nous désengager du sud du pays. Nous souhaitons simplement mieux utiliser notre hub de Tunis afin de rationaliser et multiplier les connexions.

D'ailleurs nous comptons programmer un vol par jour sur Tozeur au lieu de trois hebdomadaires.

D'autres lignes ont en revanche déjà été supprimées : Paris-Sfax, qui perdait un million d'euros, et Lille-Tunis, qui n'a pas obtenu les résultats escomptés.

Nantes perd deux vols, avec trois dessertes au lieu de cinq et Toulouse perd en capacité, avec un vol assuré par un 737 au lieu d'un A320. Toutes ces mesures d'ajustement à court terme sont provisoires, en attendant une reprise du marché.

Mais dans tous les cas, il y a beaucoup trop d'opérateurs dans le ciel tunisien, alors même le gâteau se réduit. Je pense que la bataille sur les prix sera sans merci pour l'année prochaine."

Faire de Tunis un hub entre l'Afrique et l'Europe

TourMaG.com - Avez-vous terminé la mise en œuvre de votre plan de licenciements ?

Khaled Chelly : "Nous avons pris un peu de retard. Il prévoyait 2 000 départs, dont 1 700 en retraite anticipée sur les 8 400 personnes que compte le groupe.

Une fois le plan terminé, nous serons 6 400 personnes pour 32 avions. Mais je pense que nous pourrons encore rationaliser et augmenter la productivité grâce aux nouvelles technologies.

Car notre plan de restructuration prévoyait une baisse des coûts de 15% pour économiser 67 M€ d'ici trois ans."

TourMaG.com - Vous avez ouvert de nouvelles lignes vers la Libye : quels sont vos axes de développement pour 2014 ?

Khaled Chelly : "Pour éviter que nos avions ne restent sur le tarmac, nous avons développé des marchés de niche, comme la Libye.

Nous opérons 60 fréquences hebdomadaires séduisant 50 000 passagers par mois. On espère d'ailleurs grimper très vite à 90 vols.

La moitié de cette activité concerne le trafic médical, 30 à 40% le tourisme et le reste des passagers part en Europe.

Notre regard se tourne également vers l'Afrique, avec l'ouverture d'ici la fin de l'année de N'Djaména (Tchad), Accra (Ghana), Lomé (Togo) ou encore Douala (Cameroun).

Au final, la compagnie aimerait desservir 20 destinations africaines d'ici 2016. Nous souhaitons profiter du potentiel au niveau du trafic médical et touristique, mais aussi utiliser Tunis comme un hub vers l'Europe."

TourMaG.com - Qu'attendez-vous des prochaines élections ?

Khaled Chelly : "Elles sont très importantes pour nous. En effet, notre plan de développement a été réalisé en interne.

Mais une fois le futur gouvernement stabilisé et les orientations économiques clairement déterminées, nous pourrons faire évoluer notre stratégie et envisager de nouveaux investissements.

Nous sommes prêts à répondre aux ambitions des futures autorités tunisiennes."

Lu 3360 fois

Notez


1.Posté par Inside Man le 06/11/2013 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Tunisair commence par respecter ses clients : chaque semaine des suppressions de vols, en particuliers de province, avec report sur plusieurs jours... Voilà où on en est : on ouvre des mois à l'avance un tas de rotations qui ne seront jamais assurées (et les instances dirigeantes savent pertinament dès le départ qu'ils n'auront pas la capacité de maintenir certains vols, mais en attendant les ventes se font..).
Alors quel message faire passer aux clients quand 3 jours avant leur départ en vacances avec les enfants nous devons leur annocer qu'ils doivent décaler leurs dates ? En tant qu'agent de voyage, c'est vraiment pénible à gérer. Service help desk/relations clientèles quasi-inexistant. Aucun plaisir à proposer cette compagnie à nos clients. Vive le charter sur la Tunisie !

2.Posté par Rial le 06/11/2013 11:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette compagnie est la pire que je connaisse en France sur le service.Et quand j''écris moi même à son représentant en France sur des incidents invraisemblables, il ne répond même pas.Grandiose.Pourtant je la défends la Tunisie...

3.Posté par DHAOUADI Mohamed le 06/11/2013 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense tout d'abord chère Laury-Anne CHOLEZ que le terme "Courbe l’échine" est impropre et offusquant, pour un Pavillon National qui compte 65 ans d'existence , et une interview....Il existe un plan de restructuration en place qui vaut ce qu'il vaut, tant l'emprise du Gouvernement sur la Gouvernance de la Société est lourde, et que l'autonomie de gestion n'a pas vu le jour...Ne trouvez vous pas paradoxal que le Gouvernement approuve d'un coté un Plan de Restructuration, et continue à demander à la Compagnie de subventionner des lignes Touristiques, déficitaires ?? Nos amis marocains l'ont compris, et commencent à se démarquer du Statut d'une compagnie faite pour transporter les Touristes, vers un transport aérien plus économique et Industriel , qui, de toute manière cible le trafic Touristique, mais n'en fait pas une obsession.
Donc, ce que vous interprétez (à tort) comme plier l'échine, est un redéploiement progressif vers une logique d'Economie du Transport Aérien .. « Le roseau plie mais ne rompt pas »...Votre La Fontaine l'a dit...!!

4.Posté par Agent de voyages le 06/11/2013 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
j ai lu l article publié et je voudrais intervenir pour vous demontrer que Tunis air ne peux plus evoluer avec des cadres cherchant le poste et non pas linterret de la compagnie
Chute du trafic EST du aux
--il n 'y a aps un bon yeld management c est a dire le vol closed sur systeme à J -5 ou meme plus le jour de depart l'avion part avec moins 15 a 20 pax (Places a garder pour les collegues et les interventions ou les JP )
--chute de reservation a cause des retards au niveau deaprt du a la mauvaise programmation et le probleme technique qui se deteriore du jour au lendemain avec le grand problème vol des baguages par les agents Tunis air handling et le vol des recettes exces de baguages vendu au comptoir en espece a un tarif derisoire soit 20 dt max 50 dt et enregistre ce que tu veux ....
--pas de dynamisme commercial c est a dire les prix statiques et ne sont pas dynamiques tel que le cas des autres compagnies Tunisiennes et étrangères qui publient des tarifs promo instantanement rien que pour la notorité et augmenter vente lors des periodes creuses.et c'est la mission de la direction Generale Commercial en sa personne Si Chelly !!!!
Donc on peux pas mettre le tout sur le dos de la crise politique etc ....
Pour deuxieme question au niveau affretement vous avez si chelly nommé un nahdhaouian rrepresentatnt pour la france financier pas commercial vu que vous etes vs aussi de la meme partie comment voulez vous que ce marché evolue ? surtout que le representatent doit etre commercial et doit etre adapté a un marché qui devient difficile avec l entree de syphax et la concurrence des autres ...Il ne peux meme pas dinner ou dejeuner dans tous les restaurants surtout ceux qui servent de l'alcool .. donc de quel tour operateur vous parlez !!!!
Pour la restructuration je suis vraiment desolé vous etes entrain de fermer des lignes car vous n avez pas de tres bons representants sur place au lieu de travailler par objectif et garder le representant meme a plus de son mondat s il reussie ...vous faites comme ennahdha qui distribue a chacun son morceau de gateau pour avoir sa part de representant et ceux qui ont reussis ils sont en frigo soit disant ancien regime Etc ....Aussi la mauvaise etude de marché lors du lancement du vol vers l'afrique et apres vous dites c est du a un probleme de visa lors de votre passage radio sur Express FM !!! Et je sais pas est ce le visa c est pas une variable lors de votre etude ou excusez moi il faux exliquer qu est ce qu une variable Hypothese et resultat ....
Pour la libye c est le marché facile..excusez moi vous n avez pas developpé plutot vous avez repondu a une demande occasionelle suite aux problemes frontieres et securité et il n'y a pas de strategie car syphax tuns air express carthago et toutes les compagnies lybiennes operent meme si j avais un appareil au sol j aurais pu la faire fonctionner sur ce segment .....

Vous parlez enfin d elections et je comprend pas le rapport direct avec une compagnie commercial et c est le meme longuage des designées non performants ...qui repondaient pour justufier la defaite que ceci est du a un climat politique instable et aux elections ...!!! La pauvre TUNIS AIR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com