TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Tunisie : ''Les prix des forfaits pourraient grimper de 10 à 15%''

24 heures à Djerba avec le mégatour de Fram


Rédigé par A.B. le Mardi 1 Mars 2011

160 agents de voyages se sont retrouvés sur l’île de Djerba ce week-end, à l’occasion du mégatour de Fram. Une façon pour le TO de rassurer quant à la sécurité des zones touristiques rouvertes en partie depuis le 20 février 2011 et de relancer la destination. Impressions sur place.



Les 160 agents invités par Fram, dans le village de Guellala - DR : A.B.
Les 160 agents invités par Fram, dans le village de Guellala - DR : A.B.
Djerba la Douce a tenu ses promesses le week-end dernier.

Le soleil était au rendez vous, (la fraicheur aussi) pour accueillir les 160 agents de voyages venus découvrir le Framissima Golf Beach, récemment rénové.

A leurs côtés, la direction de Fram était présente, bien décidée à montrer que la Tunisie – en tous cas Djerba, Hammamet, Tozeur - n’est pas une destination risquée pour les voyageurs.

Débarquée sur le tarmac de l’aéroport de Djerba Zarzis vers 15h30, dimanche 27 février, la joyeuse troupe a d’abord fait escale dans le village de Guellala, au sud de l’île, pour une pause culturelle (au musée du Patrimoine).

Au programme : pâtisseries locales, thé à la menthe et photo souvenir... vêtus du fameux T-shirt "I love Tunisia". Un cliché "symbole" du soutient des professionnels pour la destination.

Car en attendant, sur place, les employés du musée de Guellala n’ont vu passer qu’une dizaine de touristes ce jour-là. Et les plus impatients de revoir les voyageurs sont bien… les Tunisiens.

Chez FRAM, seule une centaine de voyageurs ont réservé cette semaine un séjour à Djerba. Un premier pas.

" Environ 400 clients sont partis avec Fram la semaine dernière (du 20 au 27 février), sur l’ensemble de nos prestations en Tunisie.

Alors qu’à la même époque l’année dernière, nous avions réalisé 2500 pax
", commente Chantal Gélis, la responsable production Tunisie, alors que toutes les installations ne sont pas encore rouvertes.

Sommaire

- Le Framissima Golf Beach en ébullition
- Des clients inscrits pour Pâques et d'autres qui ont peur
- La Tunisie, une terre d’accueil

Lu 7155 fois
Notez


1.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 03/03/2011 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si le Produit Tunisien devait augmenter dans ces proportions alors qu'il est notoirement connu pour sa mediocrite , ( hygiene douteuse, pretstations indigentes ) la consequence serait immediate : les clients iront ailleurs.
A bon entendeur, salut.

2.Posté par Alain Desains - Nouveaux Continents le 03/03/2011 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage que le titre ne soit pas développé dans l'article... Cependant rien de surprenant, et sur l'Egypte cela risque d'être pareil....Les nouvelles aspirations des Tunisiens et des Egyptiens ont un cout que les braderies ne couvrent pas : les denrées n'ont pas baissées, les employés aspirent à des salaires décents. Les mouvements sociaux commencent un peu partout : hotels en Tunisie, bateaux et guides en Egypte.
alain@nouveauxcontinents.com

3.Posté par Daniel le 03/03/2011 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Tours Operateurs n'on qu'un mot a la bouche : Promotions ! Actuellement, les demandes aux prestataires en Tunisie sont de 50% de remise ... Comment les entreprises peuvent-elles encore vivre ?
Le ''produit tunisien'' comme evoque par Jean-Eudes Delaunay est different, et si la description est parfois juste (mauvaise qualite, donc prix bas), il y a aussi de produits de qualite, notamment des hotels de chaines bien tenus et repondant a des standards internationaux. La qualite a deux heures de vol (moins au depart de Nice ou Marseille), avec une meteo extremement douce et un peuple accueillant qui parle francais, c'est assez seduisant je crois. Mais la qualite se paie un peu plus, c'est normal et les clients pour peu qu'on leur vende autre chose qu'un prix sont souvent preneurs. A bon entendeur, Salut.

4.Posté par michto le 03/03/2011 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
félicitations tourmag ... vous laisser passer une belle image de la Tunisie avec jean eudes, bien bien ...

5.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 03/03/2011 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Michto, je ne cherche pas a "faire passer" telle ou telle image de la Tunisie.Je constate tout simplement qu'en tant que produit de masse, le produit Tuisien ne prend de sens SI ET SEULEMENT SI son prix reste attractif.
Les clients en acceptent les inconvenients s'ils 'y retrouvent dans leur budget.
Laisser filer le prix en cedant a des revendications salariales mettrait la Tunisie en concurrence avec d'autres destinations, certes plus lointaines, mais a la qualite plus elevee.
Alors attention de ne pas ceder aux chants des sirenes.

6.Posté par La Rédaction le 03/03/2011 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

J'ai du mal à appréhender la logique de certains commentaires. Pour répondre à Jean Eudes, il est tout à fait normal qu'un produit augmente si sa qualité le permet et s'il est notoirement sous évalué parce que les salaires le sont également.
Je proteste contre la généralisation qui consiste à dire que tous les produits sont "médiocres". Il y a d'excellents produits en Tunisie, encore faut-il être prêt à en payer le prix.
Par ailleurs, l'étude toute récente de Gfk nous dit que les touristes français sont prêts à revenir en Tunisie en grand nombre dès qu'un certain nombre de critères seront réunis. Cela démontre leur attachement à la destination.
Pour répondre à Alain, il est normal que les promotions fusent : le prix est, hélas, le seul resort pour relancer une destination au plus bas. Le dilemme est de gagner un peu d'argent tout de suite ou d'attendre un prix normal dans 2 ans. Quelle option choisiriez-vous ?
Les hôteliers tunisiens qui règlent des salaires tous les mois ont déjà choisi et il en va de même pour les TO français. Ce n'est pas à vous que j'apprendrai que compenser le manque à gagner d'un produit tel la Tunisie dans une production ce n'est pas évident... et je ne vous parle même pas des spécialistes.
Enfin, à Michto je dirai que nous faisons notre travail de journalistes et que la réflexion concernant l'augmentation éventuelle des forfaits en Tunisie vient d'un hôtelier tunisien. Difficile d'être plus royaliste que le roi, non ?
Cordialement

7.Posté par Colette VIEIRA DA SILVA PDG CROISITOUR le 03/03/2011 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La TUNISIE offre également un beau parc hôtelier dans la catégorie haut de gamme ,il ne faut pas l'oublier . On a trop tendance à tirer la destination Tunisie vers le bas mais un certain nombres d'hôtels correspondent aux critères des standards internationaux .
La paupérisation de l'hôtellerie sur des schémas bas de gamme a fortement imprégné le public et le consommateur ces15 dernières années qui raisonnent en prix et pas en produit , il est temps de faire connaître autre chose aux clientset en particulier aux voyageurs haut de gamme qui souhaitent une dépaysement à quelques heures à peine , le temps de décompresser un week end par exemple....certains TO ne misent pas sur le nombre mais sur la qualité , c'est notre cas .L'augmentation raisonnable des prix pour maintenir la qualité est plutôt une bonne chose.On ne progresse pas en nivelant vers le bas.
La Tunisie a des atouts .

8.Posté par Michto le 03/03/2011 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mots peuvent être lourds de sens, Jean-Eudes, vous rendez-vous compte de la portée des vôtres ?

Vous mentionnez l'hygiène dans vos reproches, le peuple tunisien serait donc sale ? A moins que vous ne pensiez "propreté des clubs", auquel cas la question à se poser serait de savoir qui se comporte comme des malappris, des touristes low cost irrespectueux ou de la population qui n'entretiendrait pas les hôtels selon vos désirs.

L'indigence, parlons-en ! Si le courageux peuple tunisien s'est soulevé récemment, n'était-ce pas principalement pour en finir avec cette exploitation des compétences locales en matière de confection (sur un jean fabriqué à la chaine et vendu en gros à 4-5 euros et au détail en France à 50 euros, combien gagne réellement la petite main) , et de tourisme et en finir, enfin, avec cette réputation de destination bas de gamme? Soyons honnêtes, sur un forfait promo Djerba à 199€ en PC, quelle part revient au pays, au personnel de l'hôtel, aux gens chaleureux qui vous accueillent avec leur indéfectible sourire accompagnant leur bouquet d'oeillets ?
Maintenir des prix anormalement bas sur cette destination, comparé au reste du bassin méditerranéen, n'est-ce pas encourager l'indigence (la vraie, synonyme de pauvreté, de dénuement matériel) pour que des charters bondés de bidochons puissent encore profiter de la situation, alors que le PIB tunisien est de 8000 TND / an / habitant (à peine plus de 4000 euros, - de 400 euros / mois). D'ailleurs vous ne précisez pas en quoi les prestations seraient indigentes (indignes, plutôt, non ?).

Et faisons le calcul honnêtement : Une hausse de 10 à 15% des tarifs actuels reviendrait à une augmentation de 20 à 50 euros sur le prix final ! La belle affaire, pour que les acteurs tunisiens du tourisme puissent avoir un revenu décent et donnent encore envie aux touristes d'y séjourner ... Les T.O peuvent aussi revoir leurs marges à la baisse !

Cordialement.

9.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 03/03/2011 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"il est tout à fait normal qu'un produit augmente si sa qualité le permet et s'il est notoirement sous évalué parce que les salaires le sont également. " dites vous cher Jean ? Il ne faut pas prendre les gens pour des ... Qui souhaiterait payer un prix High-Cost pour une prestation installee de longue date dans le Low-Cost ? On n'attrape pas les mouches avec du Vinaigre dit le proverbe et j'ai bien peur que ces revendications un peu abracadabrantes ne fassent sortir la Tunisie du marche, et de maniere durable cette fois.
PS : avez vous les efforts faits en ce moment par la Republique Dominicaine en terme de prix ? De plus au nom de quelle logique, la Revolution Tunisienne devrait t-elle inmanquablement se traduire par des hausses de salaire ? Quel est le lien ?

10.Posté par Isabelle le 03/03/2011 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean-Eudes,
Pour vous donner une idée du niveau des salaires : une femme de chambre touche environ 180- 200 Dt/mois et durant la haute saison elle travaille 8 h/j 7/7 jours car les congés sont bloqués ! La qualité de service est aussi dépendante du niveau salarial... N'oublions pas aussi que les hôtels ont un taux de remplissage annuel inférieur à 50%, le plus souvent autour de 30%. Un petit geste pour la destination pour un avenir meilleur pour le bénéfice de tous touristes inclus.
Une ex secrétaire dans un hôtel à Yasmine Hammamet, actuellement représentante en attente de ses clients !

11.Posté par La Rédaction le 03/03/2011 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Re =;O))
Comment voulez-vous que la qualité augmente si le niveau des prix ne permet pas aux entreprises d'investir parce que les prix sont trop bas ? C'est le serpent qui se mord la queue (s'il avait des dentes) mon Cher Jean-Eudes =;O))

Cordialement

12.Posté par alexis Selinger le 03/03/2011 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si le produit tunisien n'attire plus par son prix, il peut attirer par d'autres atouts, à charge pour les autorités tunisiennes de faire l'effort imaginatif nécessaire pour valoriser la destination et ne pas se cantonner dans du balnéaire bas de gamme

Le premier effort consiste à fermer les hôtels poubelles qui tirent les prix vers le bas et de mettre les autres aux normes européennes.

La proximité géographique de la Tunisie, sa capacité d'accueil, sa francophonie en fait une destination incontournable sur le marché français, ainsi nul besoin de brader pour remplir.

La majorité des voyagistes qui prétendent relancer la destination sont au mieux les bénéficiaires opportunistes des atouts touristiques du pays, au pire leurs prédateurs.

Leur stratégie sur tout le bassin méditerranéen et non seulement en Tunisie est toujours la même.

Ils ne prennent pas part au développement touristique harmonieux des destinations mais cherchent à en tirer le profit maximum en pratiquant avec la complicité d'agences réceptives locales une politique de la terre brulée au détriment de l'image des pays qu'ils programment, des hôteliers qu'ils étranglent et des clients qu'ils abusent.


alexis Selinger

http://www.associationsosvoyages.com

13.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 03/03/2011 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Alexis,
Vous parlez d'un "développement touristique harmonieux des destinations" mais ce genre de discours a t-il encore sa place dans notre Industrie en 2011 ? C'est bien beau d'avoir de nobles et beaux sentiments, c'est une autre chose de proposer un bilan acceptable par son expert comptable.
Nos societes sont exangues et une hausse de 15 % de la part des prestataires locaux parait tout a fait loufoque au vu des marges que nous arrivons a degager sur de tels produits.
Il y aura toujours une clientele pour de l'entree de gamme, ce mot n'a d'ailleurs rien de grossier, tout le Monde ne peut pretendre a faire du haut de gamme : reste a etre coherent a en matiere de tarification, je me vois mal demander une telle hausse a mes clients . Apres la surcharge carburant , nous voila contraints de nous plier a la surcharge Revolution.
C'est proprement effarant. Ces gens voudraient scier la branche sur laquelle ils sont assis qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.

14.Posté par Michto le 04/03/2011 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle est cette nouvelle mode de se donner du "Cher untel" ?

Une hausse de 15% qui serait loufoque ... je crois que vous avez eu raison de ne pas me répondre, petit homme ...

15.Posté par Mounir Cherif le 07/03/2011 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des Promos et des actions commerciales, il y'en aura toujours et partout. La relance en Tunisie passera obligatoirement par là....mais, sachez Mr Eudes que:

Un produit hotelier qui vend sa prestation avec une augmentation de 15 % aura un remplissage inférieur car plus cher à la vente en package certes, mais il aura une meilleure rentabilité...

Il vaut mieux étre à 70% de remplissage et un prix de vente raisonablement haut que 100% de remplissage avec un prix de vente bas.

Les 4 étoiles Tunisiens qui se respectent (il y'en a plusieurs) se vendent ( 4 jours en All in , plage, transat et activités incluses ( semaine sup hors vol et transfert )) moins chers qu'une nuit en DP dans un 4 étoiles sur la cote d'azur.
Je préfere de loin la plage de Hamamet, de Djerba ou de Zarzis en Juillet et Aout plutot que d'etre sur la plage de Nice ou de Casis . C'est la communication et la Pub qui manquent en Tunisie faute de budget certes mais aussi de laxisme dans le passé.
Cher Jean Eudes, si vous étiez hotelier Tunisien ...que feriez vous? et sans parler de révolution ,vous restez dans le concept de tirer vers le bas malgré la richesse et la diversité des sites en Tunisie?
Cordialement


16.Posté par maroon5 le 08/03/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait augmenter les prix c'est indéniable!! C'est effarent de constater que les grand TO marge jusqu'à 300% et refuse une hausse de 15%!! Il faudrait penser à réduire les marges si les TO et agences sont tellement préoccuper par le portefeuille de la ménagère!! pourquoi les hôteliers et le client finale paye toujours pour l'avidité de certaines agence de voyages et TO...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com