TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunisie : l’Open Sky évitera Tunis pour préserver Tunisair

De nouvelles lignes aériennes dès 2017


le Lundi 21 Novembre 2016

Promise depuis de nombreuses années, l’ouverture du ciel tunisien devrait être effective en 2017, mais ne concernerait pas l’aéroport de Tunis dans un premier temps. De quoi protéger les intérêts de la compagnie Tunisair, qui peine à redresser la barre.



L'ouverture du ciel tunisien sera effective en 2017 - DR : JDL
L'ouverture du ciel tunisien sera effective en 2017 - DR : JDL
Protéger Tunisair tout en ouvrant son ciel aux compagnies européennes.

Voici le dilemme que tente de résoudre Selma Elloumi Rekik, la ministre du tourisme de Tunisie.

Promise depuis de nombreuses années, l’ouverture du ciel serait instaurée en 2017, mais ne concernerait pas l’aéroport de Tunis Carthage selon le journal tunisien Kapitalis.

Du coté de l'Office du tourisme à Paris, on se refuse à tout commentaire, assurant que rien n'est encore officiel.

Mais cette libéralisation en deux étapes apparaît comme la solution idéale pour offrir un sursis au transporteur national, lui laissant le temps d'accélérer sa restructuration.

Son PDG, Sarra Rejeb avait annoncé un plan de 1 000 suppressions de postes cet été, soit 12% de l’effectif global.

Il comprend 400 licenciements et 600 départs volontaires pour un coût de l’ordre de 95 millions de dinars, à la charge de l’État (38,8 millions d'euros).

Au Maroc, l'open sky a forcé Royal Air Maroc à se restructurer

Ce protectionnisme n’a rien d’étonnant.

Déjà en juin 2015, le directeur général de l'ONTT, Abdellatif Hamam, déclarait dans TourMaG.com : « Notre compagnie aérienne nationale, Tunisair, vit une période difficile et la communauté nationale ne souhaite pas la sacrifier.

Elle revendique un soutien public pour la remettre à niveau, moderniser sa flotte et améliorer sa compétitivité. C'est alors que nous pourrons mettre en place l'open sky en Tunisie. L'expérience d'autres pays qui l'ont fait avant nous montre que si nous ne nous préparons pas bien, nous pourrions payer très cher le prix de cet open sky.

En revanche, ouvrir petit à petit dans le cadre d'accords bilatéraux sur des aéroports qui ne sont pas encore assez desservis, peut être utile. C'est ce que nous avons récemment fait avec easyJet sur Enfidha. Nous voulons maîtriser le rythme pour que l'ouverture du ciel puisse être utile à notre tourisme et notre économie. »


Si l’ouverture du ciel est réclamée depuis longtemps par les professionnels du tourisme tunisien, dans l'espoir de relancer la destination, elle est en revanche regardée avec prudence par Raouf Benslimane, le directeur général de Ô Voyages et spécialiste de la Tunisie, échaudé par l’expérience marocaine.

« L’ouverture du ciel sur Marrakech a tué les tour-opérateurs sur la destination, car les clients se sont débrouillés seuls ».

En Tunisie, les conditions sont différentes

Mais pour Jean-Pierre Mas, le président du syndicat les entreprises du voyage, les conditions sont différentes.

En effet, contrairement au Maroc où l’offre d’hébergements est particulièrement atomisée avec de nombreux petits établissements (riads), les hôtels de Tunisie sont de gros porteurs conçus pour le tourisme industriel.

Les clients qui achètent leur billet en direct devront toujours passer par des pros pour réserver.

Il assure même qu’au contraire, « les tour-opérateurs auront plus d’agilité en utilisant les futures low cost qui vont lancer des lignes en Tunisie, qu’avec des engagements aériens plus classiques ».

Le Maroc avait signé un accord d’Open Sky avec l’Europe en 2006, grâce auquel son trafic aérien avait doublé jusqu’en 2010.

Cette libéralisation n’avait pas été sans dommages pour Royal Air Maroc, qui avait perdu à l’époque 25% de parts de marché.

Après une difficile période de restructuration (suppression des lignes non rentables, amélioration de la productivité de la flotte et 1 560 départs), elle a réussi à redevenir profitable.

Un destin que l'on souhaite à Tunisair.

Lu 8793 fois

Notez


1.Posté par westar le 22/11/2016 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

Dire que le type d’hôtellerie en Tunisie protégera le pays contre les méfaits de l'open-sky est , soit un mensonge, soit une terrible erreur d'appréciation. Les Hoteliers s'adapteront à la nouvelle donne et iront chercher leurs clients différemment. D'autant plus que les Tunisiens, à l'Instar des Marocains, sont proches des Européens, notamment sur un plan linguistique.

Au lieu de travailler avec operateurs classiques avec qui les hoteliers pouvaient discuter, ils devront devoir leur remplissage à Booking.com et consorts et ca leur coutera plus cher.

Voila le resultat du liberalisme libertaire. Je me demande si , sous Ben Ali, il y aurait pu avoir cet open-sky de mes 2.

2.Posté par Ataturk le 22/11/2016 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un beau temps printanier sur la Tunisie quand c'est le froid glacial en Europe.
Beaucoup d'européens, notamment français souhaitent passer même un week-end à Hammamet ou à Djerba, mais quand ils trouvent que le vol avec Tunis air coûte le double du séjour à l'hôtel, ils hésitent.
"L'open Sky" est une nécessité pour relancer le tourisme. Les intérêts de tout un pays ne peuvent pas être hypothéqués pour l'intérêt d'une compagnie aérienne éternellement déficitaire ne vivant que grâce à l'argent du contribuable

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com