TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





V. Croisières fluviales : de nombreuses destinations restent à défricher !

dossier spécial croisières du futur


Rédigé par Céline Eymery le Jeudi 10 Avril 2014

La croisière fluviale reste un secteur à fort potentiel. Si l'Europe est largement exploitée, de nombreuses destinations restent à conquérir. Un développement qui ira de pair avec les évolutions technologiques et écologies.



Comme les croisières maritimes, les croisières fluviales disposent, elle aussi d'un fort potentiel, même s'il est difficile de trouver des chiffres © Jonathan Stutz - Fotolia.com
Comme les croisières maritimes, les croisières fluviales disposent, elle aussi d'un fort potentiel, même s'il est difficile de trouver des chiffres © Jonathan Stutz - Fotolia.com
Depuis plusieurs années, les compagnies de croisière ne cessent de le répéter, la croisière dispose d'un fort potentiel sur le marché français.

Les grands groupes Costa, MSC, RCI... sont partis à l'abordage de l'Hexagone.

Mais à l'ombre de leurs méga-ships, la croisière fluviale n'est pas en reste, et a su tracer son sillage.

Les navires, plus petits, et adaptés à la navigation sur les fleuves et les canaux de France et d'Europe, permettent de découvrir une autre facette des villes et des pays.

"La croisière fluviale s’apparente davantage à un circuit au long court", explique Alain Souleille PDG de Rivages du Monde.

Et comme les croisières maritimes, les croisières fluviales disposent, elle aussi d'un fort potentiel, même s'il est difficile de trouver des chiffres.

"Vers des prestations de plus en plus personnalisées"

Ce secteur dynamique est bien décidé à rester dans la course. "La croisière évolue en même temps que la société, et il faut donc répondre aux attentes des clients" poursuit Alain Souleille.

Et pour le PDG de Rivages du Monde "Le vrai enjeu", résume-t-il, "sera de contourner au maximum les contraintes liées à la croisière."

"Nous irons vers des prestations de plus en plus personnalisées", poursuit-il "Rien n'empêchera d'avoir une offre adaptée : sport, shopping, musée, spectacles..."

Pour lui, il y aura une partie de prestations communes, et une autre sur-mesure : "Le "hard", j'entends l'hébergement et les repas, sera assuré par l'opérateur, et le "soft" sera à la carte. Déjà nous commençons à proposer de plus en plus de services à la carte.

Idem pour l'animation à bord : la clientèle n'est pas uniforme et chacun doit pouvoir choisir ses occupations. Même les prestations hôtelières pourront être proposées à la carte, pourquoi pas."


Mais il faudra aussi mettre le cap vers davantage de loisirs à bord : "des éléments encore peu présents tels que le sport, l'animation, et aller vers une orientation plus ludique. Nous assistons à un vrai rajeunissement de la clientèle."

La croisière de demain sera verte

Même constat chez CroisiEurope, dont l'objectif est "d'aller toucher de plus en plus de quadra", explique Eric Collange, Directeur Commercial CroisiEurope France.

Quant aux excursions, des groupes réduits, voire des visites à réaliser de manière automne, et des contenus originaux, tels seront les ingrédients d'une escale réussie.

"L'évolution va automatiquement aller dans le sens de groupes plus petits. Quant au contenu, les clients cherchent de plus en plus l'authenticité, et les programmes qui sortent des sentiers battus. Ce sont déjà ceux qui marchent en priorité." poursuit Eric Collange.

Déjà la compagnie a anticipé d'autres types de visites, avec des audios guides mis à disposition de la clientèle.

Les navires eux aussi évolueront.

"La technologie va modifier en profondeur le paysage de la croisière fluviale : l'impact sur l'environnement sera nul et nous pourrons découvrir de nouveaux fleuves" anticipe Eric Collange.

Un avis partagé par Alain Souleille. Pour eux, nul doute : les navires de demain seront entièrement "vert" et silencieux !

"Nous sommes en train d'imaginer d'autres types de propulsion" ajoute Eric Collange.

Des perspectives de développement encourageantes

Le Loire Princesse a été conçu avec une propulsion par roues à aube - DR
Le Loire Princesse a été conçu avec une propulsion par roues à aube - DR
Exemple concret avec CroisiEurope qui s'est en effet engagé dans la construction de 3 navires fluviaux en Pays de la Loire. Le premier de ces 3 bateaux, le Loire Princesse a été conçu avec une propulsion par roues à aube, qui lui permettra de naviguer sur les faibles profondeurs de la Loire.

Les destinations à défricher ne manquent pas, pour Alain Souleille le potentiel est énorme : "A partir du moment où le fleuve est navigable la croisière fluviale est possible.

Le continent africain est encore sous exploité, il y a évidement des contraintes géopolitiques, mais il n'y a pas de raison qu'un jour ces fleuves ne soient pas exploités.

Idem en Amérique Latine. Cela laisse un champ libre très important. Toutes ces destinations vont évoluer, et cela laisse présager de nombreux axes de développement possibles
"

Même constat pour Eric Collange : "Les perspectives de développement sont très encourageantes, même si l'Europe reste une valeur sûre.".

La croisière fluviale n'a donc pas fini de partir à la découverte de nouveaux horizons...

Les autres articles du dossier Croisière du Futur


Lu 1283 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com