TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Violences sexuelles sur mineurs : l'ECPAT lance une plateforme web de signalement

www.reportchildsextourism.eu


Rédigé par Pierre Coronas le Vendredi 26 Septembre 2014

Dans le cadre de sa campagne "Don't Look Away", l'ECPAT met en ligne une plateforme de signalement. Accessible dans 18 pays d'Europe, elle permet aux voyageurs témoins de situations potentielles d'abus sexuels sur mineurs de prévenir leurs autorités locales.



La plateforme de signalement de l'ECPAT pour les violences sexuelles sur mineur est accessible dasn 18 pays en Europe - Capture d'écran
La plateforme de signalement de l'ECPAT pour les violences sexuelles sur mineur est accessible dasn 18 pays en Europe - Capture d'écran
Les lois extraterritoriales que plusieurs pays européens - dont la France - ont adoptées, permettent de poursuivre et de condamner des ressortissants de ces Etats lorsqu'ils sont coupables d'abus sexuels sur des mineurs hors du territoire national.

Un Français qui commet des violences sexuelles sur des enfants lors d'un voyage à l'étranger peut ainsi être jugé en France, même si les faits ne sont pas condamnés dans le pays où il les a commis.

Pour permettre aux autorités nationales d'agir, encore faut-il que ces actes soient portés à leur connaissance.

C'est dans cette optique que l'ECPAT lance une plateforme Web pour que les voyageurs confrontés à des situations présumées d'exploitation sexuelle de mineurs puissent les signaler.

L'association a profité de l'IFTM Top Résa pour la présenter officiellement à la presse et aux professionnels, vendredi 26 septembre 2014.

Elle est accessible dans 18 pays d'Europe sur www.reportchildsextourism.eu : France, Espagne, Grande Bretagne, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Italie, Bulgarie, Roumanie, Suisse, Roumanie, Pologne, Bulgarie, République Tchèque, Estonie, Suède et Ukraine.

Un acte civique et non de la délation

Une fois sur le site, le touriste doit cliquer sur le drapeau correspondant à son pays. Il est alors renvoyé vers l'un des 18 portails développés par les autorités des pays engagés dans cette initiative.

Il lui faut ensuite remplir un formulaire dans lequel il explique ce qu'il a vu ou entendu. "Il est important que cette description réponde à 3 questions : Qui ? Où ? Comment ?", explique Guillemette Vuillard, chargée de programmes à l'ECPAT France.

Ces informations permettent aux services de police d'ouvrir une enquête et d'éventuellement interpeller les auteurs présumés des faits s'ils ont assez d'éléments pour cela.

"Il ne s'agit pas de délation, mais d'un acte civique", tient à préciser Jean-Cyril Spinetta, Président d'honneur d'Air France qui soutient les actions de l'association depuis 1997.

Il est en revanche nécessaire pour la personne qui effectue le signalement de s'identifier afin que les enquêteurs puissent la contacter pour développer son témoignage. Mais aussi pour éviter les déclarations mensongères qui sont, bien évidemment, punies, elles aussi, par la loi.

Guillemette Vuillard précise tout de même que "si l'enfant est en danger immédiat, il faut, avant tout, prévenir la police locale".

A l'heure actuelle, la plateforme est disponible en français, en anglais ou en allemand. Elle sera prochainement déclinée en russe, portugais et espagnol.

Ne détournez pas le regard

Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une campagne européenne menée actuellement par l'ECPAT dans 18 pays : "Dont Look Away" (Ne détournez pas le regard).

Elle vise à "lutter contre l'impunité en créant une conscience collective et en donnant la possibilité d'agir, en mettant fin aux sentiments d'impunité des auteurs de violences sexuelles sur mineur et en favorisant le signalement des actes", détaille Guillemette Vuillard.

Elle précise que "quand un enfant est en danger, le signalement est une obligation légale". Mais elle déplore malheureusement que leur nombre reste encore trop faible.

Cette campagne de communication se décline en un visuel, un spot d'une vingtaine de secondes diffusés par les partenaires de l'association, dont Air France sur ses vols, des plaquettes d'information pour les agences de voyages et des étiquettes bagages ainsi que des stickers pour les voyageurs.

Tous ces supports renvoient vers la plateforme de signalement.


Lu 952 fois

Tags : ecpat
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com