TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





e-tourisme : mettez une dose d'"inspiration" dans vos moteurs de recherche !

« Il faut mettre de l’intelligence dans les moteurs de recherche »


le Mercredi 17 Septembre 2014

L’agence spécialisée dans les stratégies d'e-business Converteo a passé au banc d’essai les moteurs de recherche interne des sites de neuf grandes marques du tourisme. L’enjeu ? Tester leurs performances et à travers cela, voir le niveau de maturité du secteur en la matière. Derrière un bilan plutôt positif de l’étude, Raphael Fétique, directeur associé du cabinet, pointe néanmoins du doigt une faiblesse : les acteurs de l’e-tourisme devraient ajouter une dose d’inspirationnel à leurs moteurs de recherche. Explications.



© cherezoff - Fotolia.com
© cherezoff - Fotolia.com
27% des visiteurs d’un site e-commerce débutent leur parcours par l’utilisation du moteur de recherche.

Pour 96% d’entre eux, la fonction de recherche est très importante dans leur processus d’achat, nous apprend une étude Marketing Sherpa datant de 2010.

Conclusion ? Le moteur de recherche interne d’un site est un outil à ne pas négliger. En effet, il impacte directement sur la satisfaction client.

« Les moteurs de recherche encapsulent des mathématiques, de la technologie et du Big data. Beaucoup d’entreprises le maîtrisent mal car c’est très technique », explique Raphaël Fétique, directeur associé de Converteo.

D’après le baromètre établi par Converteo (voir encadré), le secteur du tourisme s’en sort plutôt bien, avec une moyenne générale de 14,2.

Focalisée sur 9 tour-opérateurs et agences de voyages leaders sur le marché, « l’étude n’est pas exhaustive mais nous renseigne sur le degré de maturité du secteur.

Nous avons testé ces moteurs de recherche à travers différents critères - options, dernière minute... - pour voir si leur utilisation est optimale ou pas »
, détaille ce spécialiste du marketing digital.

Une brique centrale pour un site d’e-tourisme

« Nous voulions faire un constat de performance. Et il n’y a pas de grosses catastrophes.

La recherche interne de séjours dans le voyage est plutôt mature, à la différence du secteur de la mode ou du jouet, où la recherche s'effectue par le biais de catalogues avec une arborescence. »


Un état des lieux rassurant car le secteur du voyage a la particularité de proposer une expérience centrée autour du moteur de recherche interne.

« C’est une brique centrale pour un site d’e-tourisme. Elle va chercher dans la production du voyagiste selon les dates demandées, la destination et d’autres critères parfois.

Cela demande de l’investissement pour le développement informatique et un algorithme puissant »
, poursuit-il.

Introduire de "l'intelligence" dans les moteurs de recherche

Raphaël Fétique, directeur associé de Converteo - DR
Raphaël Fétique, directeur associé de Converteo - DR
Raphaël Fétique nuance toutefois ses propos : « Les moteurs de recherche internes ici étudiés ne répondent pas de manière assez pertinente lorsque l’internaute ne sait pas où aller.

La dimension inspirationnelle pourrait être mieux travaillée.

Aujourd’hui, les résultats s’affichent comme un bon de commande, une short-list, alors qu’ils pourraient être enrichis. »


Raphaël Fétique recommande aux voyagistes d'indiquer la météo de la destination demandée selon les dates inscrites ; ou de proposer des excursions en faisant de l’up-sell, « un point peu exploité ».

Le comparateur Liligo est un bon exemple avec son "moteur à idées". En effet, il oriente l'internaute suivant le temps de trajet, la température ou encore le budget souhaité.

L'expert du digital préconise aussi de proposer des destinations alternatives à celle demandée initialement.

Et pour ceux qui trouveraient que le moteur de recherche d'un site n’a pas de rôle de conseil à jouer, il imagine inscrire, en fonction de la demande, les coordonnées du vendeur le plus aguerri ou alors de prendre directement un rendez-vous avec un conseiller.

« Les moteurs de recherche ne sont pas assez inspirants »

Selon lui, le moteur de recherche pourrait plus orienter le client, le conseiller.

« Les moteurs de recherche ne sont pas assez inspirants. Certes, c’est encore l’humain qui apporte les réponses adéquates. L'agent de voyages a le client en face de lui.

Mais un moteur de recherche interne intelligent pourrait faire gagner du temps à un vendeur.

Pour cela,
il faut transmettre du savoir humain à l’algorithme, enrichir le catalogue web de données. »

De plus, les moteurs de recherche sont d'excellents témoins des tendances de recherche des internautes.

« Il faut bien être à l’écoute des recherches effectuées sur le moteur. Il y a beaucoup d’intelligence à tirer de cela. »

Apporter une proposition « intelligente » est la solution, selon lui, pour récupérer de la marge et sortir de la guerre des prix.

Le but ? Réenchanter le voyage, en laissant plus de place à la recommandation et un peu moins aux produits packagés.

Le baromètre sur le moteur de recherche interne dans le secteur du voyage est à retrouver ICI

Lu 4191 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com